Changer d'édition

Préface de la saison en Division 2: Wincrange et Bettembourg, pour un aller-retour
Sport 4 min. 25.08.2016

Préface de la saison en Division 2: Wincrange et Bettembourg, pour un aller-retour

Gilbert Freis est le nouvel entraîneur d'un Sporting Bettembourg qui n'envisage rien d'autre que la remontée en D1

Préface de la saison en Division 2: Wincrange et Bettembourg, pour un aller-retour

Gilbert Freis est le nouvel entraîneur d'un Sporting Bettembourg qui n'envisage rien d'autre que la remontée en D1
Photo: Michel Dell'Aiera
Sport 4 min. 25.08.2016

Préface de la saison en Division 2: Wincrange et Bettembourg, pour un aller-retour

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Le championnat de Division 2, qui démarre ce dimanche, s'annonce comme extrêmement serré, et ce, dans les deux séries. Wincrange, au nord (Série 1), et Bettembourg, au sud (Série 2), recueillent les faveurs des pronostics pour la (re)montée en D1.

Le championnat de Division 2, qui démarre ce dimanche, s'annonce comme extrêmement serré, et ce, dans les deux séries. Wincrange, au nord (Série 1), et Bettembourg, au sud (Série 2), recueillent les faveurs des pronostics pour la (re)montée en D1.

Par Daniel Pechon

Série 1: beaucoup de candidats au haut du tableau

Avec l’objectif de se mêler au haut de tableau, l'US Boevange peut avoir le droit de rêver, mais Steinfort, et surtout Wincrange, devraient squatter les avant-postes.

Victime d’une différence de buts trop faible la saison dernière, le Sporting Steinfort a étoffé sa ligne offensive, qui était son maillon faible. «Avec l’apport d’expérience, l’équipe pourra mieux gérer les matches à enjeu», note Ronald Martinelli, l'entraîneur du Sporting.

Rétrogradé trois fois en Division 2 en 17 saisons, l'AS Wincrange n’a eu besoin que d’une saison après sa descente en 2008, et pas plus de deux en 2013,  pour retrouver la D1. Les Oranges arborent clairement la pancarte de favoris.

"Avec l’apport d’expérience, l’équipe pourra mieux gérer les matches à enjeu», estime Ronald Martinelli, l'entraîneur d'un Sporting Steinfort ambitieux
"Avec l’apport d’expérience, l’équipe pourra mieux gérer les matches à enjeu», estime Ronald Martinelli, l'entraîneur d'un Sporting Steinfort ambitieux
Photo: Christian Kemp

A Ell, le secrétaire, Paul Wilwerding, a le podium dans le viseur. Le nouveau duo d’entraîneurs (Moutschen - Brimmeyer) est surtout chargé de la mission de faire mûrir une équipe où l'âge des joueurs oscille entre 16 et 29 ans.

Useldange cité comme la surprise possible

Paul Wirard, de retour à Colmar-Berg, estime son onze plus solide que la saison dernière, mais attend l’issue des quatre premières rencontres pour y voir plus clair au classement. Carlos Pereira partage le même avis, estimant les premières journées déterminantes, mais aspire à ce que son équipe, la Jeunesse Gilsdorf, améliore son classement pour la sixième saison consécutive.

A Hosingen, Jean-Marie Reichling ambitionne de faire un pas vers le haut du tableau, si possible en se glissant dans le Top 5. Avec un recrutement solide, Useldange est cité par les entraîneurs de la série comme la surprise possible et devrait batailler en haut de tableau.

Du côté des montants de D3, Clervaux a hâte de se mettre à l’abri , avant de, peut-être relever ses ambitions, raconte son président, Francis Kler. A Brouch, avec une toute nouvelle équipe, et à Larochette, qui s'est cependant bien renforcé, la bataille sera rude dans le bas de tableau. A Feulen, la saison sera tout simplement synonyme de nouveau départ.

Enfin, Diekirch souhaite passer une saison plus calme, tandis que Troisvierges peut chatouiller le Top, après avoir déjà battu Wincrange en préparation.

Série 2: l'USBC01 et le Luna Oberkorn très ambitieux

Le mot d’ordre à Bettembourg est d’oublier le cauchemar de la saison dernière et de retrouver la Division 1 dès la saison prochaine. 

L'US Berdorf-Consdorf et le Luna Oberkorn, qui se sont affirmés parmi les formations les plus redoutables derrière Sanem et Itizg la saison dernière, brigueront les deux premières marches du podium. «Il faut trois ans pour faire une équipe. Un nouveau terrain, et un cadre de... 40 joueurs pour les deux équipes, cela motive»  explique Frédéric Di Biase, du Luna Oberkorn.

Equipe surprise la dernière saison, Biwer, avec son cadre renforcé et une bonne préparation, enrichie d’un stage aux Pays-Bas, vise le Top 5, un résultat qui comblerait son président, Marc Nies.

A Aspelt, Dany Duarte est déterminé: «C’est clair, l’ambition est de monter et toute l’équipe le sait, après une saison perturbée par le changement de comité», martèle le coach. Nuno Costa a revu à la hausse les ambitions à l’ASL Porto et rêve de chatouiller les premières places aussi.

A Aspelt, Dany Duarte est déterminé: «C’est clair, l’ambition est de monter et toute l’équipe le sait"
A Aspelt, Dany Duarte est déterminé: «C’est clair, l’ambition est de monter et toute l’équipe le sait"
Photo: Nicolas Bouvy

Echternach et le CS Oberkorn en reconstruction

Dixième, puis septième lors de ses deux premières saisons en D2, Merl-Belair a envie de faire aussi bien, voire mieux cette année. Le Red Star endosse en tout cas le statut d’équipe surprise pour les entraîneurs de la série.

Le Syra Mensdorf salue le retour à la barre de Claude Leogrande, qui serait ravi de voir sa jeune équipe occuper une place dans la première partie du tableau. Les ambitions sont pratiquement identiques chez Artur Marques à Moutfort-Medingen.

En mode "reconstruction", avec une équipe neuve composée à 90 % de joueurs originaires d’Echternach, Ronny Thill, le nouvel entraîneur du Daring, est face à une feuille blanche, pour "une saison de transition", selon le coach.

Avec seulement quatre joueurs rescapés de l’équipe de la saison dernière, neuf jeunes joueurs recrutés dans la région et quatre transferts internationaux, Egide Thill au CS Oberkorn, a d’abord l’objectif de forger une mentalité de gagneurs à ses ouailles et estime la tête du tableau réaliste en cas de réussite. Les optimistes diront toujours qu’une équipe peut toujours se révéler dans la difficulté.

Ehlerange et Ehnen, deux équipes montantes, tenteront de faire mentir les statistiques (pratiquement un montant sur deux retourne en Division 3 la première saison). Schouweiler aura aussi la tâche difficile après un second tour délicat la saison dernière.


Sur le même sujet

Division 2: Küchling et Lickes prolongés à Biwer
L'entraîneur Jan Küchling et son adjoint-joueur, Olivier Lickes, vont poursuivre leur mission à Biwer. Arrivé à l'aube de la saison 2015/2016, le technicien allemand était parvenu à hisser l'équipe à la sixième place lors de sa première saison.
Avec trois points d'avance sur l'ASL Porto, Jan Küchling commence tout doucement à regarder vers la Division 1.
Préface de la saison en Division 1: Erpeldange et Steinsel en épouvantails
Dans la Série 1, Steinsel et Erpeldange devraient logiquement se disputer les deux premières places, mais Mersch, Lorentzweiler et Lintgen pourraient jouer les trouble-fête. En Série 2, les favoris se bousculent: Remich-Bous, Kayl-Tétange, Junglinster, Mühlenbach, voire Bertrange sont promis aux premiers rôles.
Charel Leweck (Trainer Erpeldingen)
/ Fussball Ehrenpromotion 15. Spieltag, Saison 2015-2016 / 28.02.2016 /
FC 72 Erpeldingen - UN Kaerjeng 97 / 
Stade an der Trell, Erpeldingen /
Foto: Ben Majerus
Football: Rasim Kalabic est le nouvel entraîneur de Vianden
L'Orania Vianden a un nouvel entraîneur pour la saison prochaine, il s'agit de Rasim Kalabic, l'oncle de Samir, l'entraîneur de Bastogne. Avec cette nomination, le club du président Paulo Bastos espère retrouver la stabilité qui lui a manqué la saison dernière.