Changer d'édition

Préface de la saison en Division 1: Erpeldange et Steinsel en épouvantails
Sport 5 min. 26.08.2016

Préface de la saison en Division 1: Erpeldange et Steinsel en épouvantails

Charel Leweck, l'entraîneur d'un FC Erpeldange qui se dresse comme un épouvantail dans la Série 1

Préface de la saison en Division 1: Erpeldange et Steinsel en épouvantails

Charel Leweck, l'entraîneur d'un FC Erpeldange qui se dresse comme un épouvantail dans la Série 1
Photo: Ben Majerus
Sport 5 min. 26.08.2016

Préface de la saison en Division 1: Erpeldange et Steinsel en épouvantails

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Dans la Série 1, Steinsel et Erpeldange devraient logiquement se disputer les deux premières places, mais Mersch, Lorentzweiler et Lintgen pourraient jouer les trouble-fête. En Série 2, les favoris se bousculent: Remich-Bous, Kayl-Tétange, Junglinster, Mühlenbach, voire Bertrange sont promis aux premiers rôles.

Dans la Série 1, Steinsel et Erpeldange devraient logiquement se disputer les deux premières places, mais Mersch, Lorentzweiler et Lintgen pourraient jouer les trouble-fête. En Série 2, les favoris se bousculent: Remich-Bous, Kayl-Tétange, Junglinster, Mühlenbach, voire Bertrange sont promis aux premiers rôles.

Par Daniel Pechon

Série 1:  vers un mano a mano Steinsel - Erpeldange

Dans la lutte pour le titre, l'Alisontia Steinsel, qui a échoué au barrage au printemps dernier, et qui semble plus fort encore cette saison, trouvera sur sa route un FC Erpeldange de retour en Division 1 après douze saisons passées en Promotion d’Honneur.

Derrière ces deux grosses écuries, les trouble-fête ne manqueront pas. Parmi ces candidats avérés au Top 5: le Minerva Lintgen, dont le coach, Antonio Teixeira estime que la bataille sera rude et la concurrence féroce dans le subtop, avec le FC Lorentzweiler et Mersch en têtes de gondole.

Au Marisca, Patrick Leogrande, pour rester concurrentiel, a conscience qu’il doit solidifier sa défense  (49 buts encaissés la saison dernière) et faire acquérir de la maturité à une équipe de 22 ans de moyenne d’âge. 

Avec pas moins de dix recrues censées compenser les départs, le Sporting Mertzig vise la première moitié du tableau avec son cadre renouvelé.  Le FC 47 Bastendorf partage un objectif identique, boosté par le retour au bercail de ses jeunes, avec l’objectif complémentaire d'entretenir la bonne ambiance au sein du club.

A la tête de Schieren, Frank Lessure aimerait faire mieux que la cinquième place de la Jeunesse la saison dernière
A la tête de Schieren, Frank Lessure aimerait faire mieux que la cinquième place de la Jeunesse la saison dernière
Photo: Ben Majerus

A Schieren, Frank Lessure, dont le premier souci est de bien gérer l'intégration des nouvelles recrues, aimerait améliorer la cinquième place de la saison passée. Francesco Controguerra, qui découvre la Série 1 à la tête de l'Alliance Äischdall, a été d'emblée séduit par l’ambiance collégiale qui règne au sein de sa nouvelle équipe, veut "prendre match par match"... tout en laissant au moins  trois équipes derrière lui.

Le FC Kehlen se trouve face à un début de saison délicat, lui qui va affronter trois ténors dans ses trois premiers matches (Mersch, Steinsel, Erpeldange), mais René Rippinger met en avant la mentalité du groupe et envisage une bonne saison.

Le premier objectif de Frédéric Cicchirillo à Walferdange sera d'éviter de revivre la galère de la saison dernière. "Garder trois équipes derrière nous, peu importe lesquelles, me suffira", avoue le cornac de la Résidence. Objectif identique avancé par Joël Hausman à Pratz-Redange, qui a déjà pu mesurer le niveau technique supérieur de quelques équipes de la série.

Pedro Teixeira, à Medernach, va devoir composer sans Michal Mroch, son meilleur buteur en Division 2; le maintien est le mot d’ordre, en plus de stabiliser l’équipe à cet étage.  Avec un renfort par ligne, un nouveau duo d’entraineurs, des retours au bercail et l’intégration de jeunes, Paulo Bastos, le président à Vianden, imagine vivre une saison plus tranquille que les trois dernières, où l’Orania avait flirté avec la relégation chaque fois jusqu’à la dernière journée. 

Série 2: le bal des ambitieux

Mühlenbach, qui n'est  certainement pas moins fort que la saison dernière, Remich-Bous et Kayl-Tétange, avec la nostalgie de la Promotion d’Honneur dans la tête, et Junglinster, déjà redoutable durant le second tour de la saison dernière et avec un effectif renforcé offensivement, devraient squatter les premières places. 

"Nous visons une des deux premières places", clame haut et fort Benny Reiter à Junglinster. A Kayl-Tétange, qui va jouer pratiquement avec un nouveau onze, on part davantage dans l'inconnu.

A cette lutte en tête de la hiérarchie, il faut encore certainement ajouter le Sporting Bertrange, envieux de renouveler sa performance de la saison dernière (5e place). Pour Samuel Scholler au FC Schifflange 95, "la série n’a jamais été aussi relevée". Schifflange, avec  neuf nouveaux joueurs et une meilleure mentalité, "doit pouvoir jouer dans le haut du tableau", selon le coach. 

A Junglinster, Benny Reiter ne s'en cache pas: "Nous visons une des deux premières places"
A Junglinster, Benny Reiter ne s'en cache pas: "Nous visons une des deux premières places"
Photo: Fabrizio Munisso

A Weiler et Belvaux, l'objectif est de faire mieux que la saison dernière, soit respectivement une sixième et une neuvième place. La (bonne) mentalité et un cadre équilibré seront les forces des Yellow Boys, aux dires de l'entraîneur, Claude Meylender, qui rêve secrètement de podium. A Belvaux, Olivier Ciancanelli a conscience qu’il faudra s’accrocher dans une série relevée, mais son équipe pourrait devenir la surprise de la saison.

Avec un tiers de l’équipe qui ne dépasse pas les 20 ans et six renforts, Patrick Gloden à Wormeldange estime sa formation plus solide et aimerait accrocher le Top 6.

Le début de saison risque d’être déterminant à Berboug, après les nombreux mouvements enregistrés cet été. De son côté, le FC Münsbach veut éviter les soucis de la fin de la dernière campagne et vivre une saison plus tranquille.

Les promus auront la vie difficile

"C’est presque une PH bis", juge Johann Bourgadel, le technicien du CS Sanem, qui, malgré un programme de début de saison délicat, souhaite valider au plus vite le maintien, avec une équipe renforcée aux postes-clés.

Après avoir rejoint la Division 1 en trois saisons, Jhemp Almeida reste prudent pour "son" Red-Black Egalité, et s’attend à jouer "un match de barrage chaque dimanche". Avec la hantise du début de saison et ses retours de vacances tardifs. A Itzig, Georges Menster a conscience du défi demandé à ses jeunes joueurs qui découvrent pour la plupart la D1. Après une préparation laborieuse, le but est simple: le maintien et stabiliser l’équipe, annonce le coach du Blo-Waiss.


Sur le même sujet

Division 1: Titre en vue pour Lintgen et Muhlenbach
En Série 1, les écarts se sont agrandis entre les trois premiers: Lintgen, Erpeldange et Steinsel. Ils se suivent à présent à chaque fois à trois points. En Série 2, Muhlenbach, est à deux points du titre. Berbourg, quant à lui, a pris une sérieuse option pour la place de barragiste.
On fete le 0-2 pour le FCM
Photo: Serge Daleiden
En Division 2: L’ASL Porto visera le Top 5
L’AS Luxembourg-Porto, huitième la saison passée en Division 2, Série 2, a pratiquement bouclé sa campagne de transferts en équilibrant chaque ligne pour enfin améliorer son meilleur classement absolu en D2, une sixième place.