Changer d'édition

Pour Stéphane Borbiconi, «Lyon est une bête blessée»
Sport 4 min. 24.10.2019

Pour Stéphane Borbiconi, «Lyon est une bête blessée»

Le FC Metz et Habib Maïga (ici devant le Nantais Moses Simon) se déplacent samedi à Lyon avec un point d'avance sur leur adversaire

Pour Stéphane Borbiconi, «Lyon est une bête blessée»

Le FC Metz et Habib Maïga (ici devant le Nantais Moses Simon) se déplacent samedi à Lyon avec un point d'avance sur leur adversaire
Photo: AFP
Sport 4 min. 24.10.2019

Pour Stéphane Borbiconi, «Lyon est une bête blessée»

Le FC Metz respire un peu mieux après son succès face à Nantes (1-0). Ce samedi, c’est à Lyon que les hommes de Vincent Hognon vont devoir batailler pour obtenir un résultat positif. Boye et Delaine sont forfaits. L’ex-Grenat Stéphane Borbiconi présente la partie.

De notre correspondant Hervé Kuc (Metz) -  

Stéphane, après son succès acquis face à Nantes (1-0), peut-on écrire que le FC Metz va mieux?

Stéphane Borbiconi - «Oui, à partir du moment où tu prends les trois points face à une formation qui occupait tout de même le deuxième rang de notre championnat, on peut le dire et l’écrire. Ces trois points permettent aux Messins de ne plus être à la dernière place de la Ligue 1 et d’engranger une confiance nouvelle. C’est un succès qui redonne un peu le sourire à tout le monde et il permet au groupe de se dire que finalement il est en capacité de prendre le meilleur sur des équipes du haut de tableau.


Metz' Senegalese forward Habib Diallo celebrates at the end of the French L1 football match between Metz (FCM) and Nantes (FCN) at Saint Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on October 19, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Diallo offre le succès au FC Metz face à Nantes
Après avoir totalement raté sa première période, le FC Metz a profité de sa supériorité numérique pour distancer Nantes (1-0). La septième réalisation de Diallo permet aux hommes de Vincent Hognon de souffler un bon coup. Un succès bienfaiteur.

Quels joueurs vous ont-ils apporté le plus de satisfactions face aux Nantais?

«Manuel Cabit, qui a suppléé Delaine, a fait un bon match au poste de latéral gauche. Pour sa première titularisation, j’ai trouvé que Thierry Ambrose avait également réussi une partie intéressante, il a démontré de belles choses. Au milieu de terrain, j’ai apprécié la prestation de Kevin N’Doram qui est monté en puissance au fil des minutes. Il a pris des initiatives en venant créer le surnombre et il aurait même pu marquer de la tête. Kevin a été dans le dépassement de ses fonctions et j’ai aimé ça. Il est assez puissant et possède le jeu pour créer des décalages.

Les Messins peuvent-ils réaliser le gros coup à Lyon ce samedi (20h, 11e journée de L1)?

«Cette équipe lyonnaise demeure une grosse cylindrée du championnat, malgré un départ raté. Lyon est une bête blessée qui va vouloir se redresser face au FC Metz, après avoir été accrochée par Dijon (0-0) il y a huit jours sur sa pelouse. Rudi Garcia a repris le groupe en mains et il faut s’attendre à un gros premier quart d’heure de l’OL face à Metz. Jouer Lyon, c’est comme quand tu joues face à Paris ou Marseille: tu es conscient que tu vas souffrir d’entrée de match, mais plus les minutes passent, et plus tu sais que tes chances de faire un bon résultat augmentent.

Pour le prochain Ballon d'Or, décerné le 2 décembre, Stéphane Borbiconi vote en faveur de Virgil Van Dijk, le défenseur néerlandais de Liverpool
Pour le prochain Ballon d'Or, décerné le 2 décembre, Stéphane Borbiconi vote en faveur de Virgil Van Dijk, le défenseur néerlandais de Liverpool
Photo: Hervé Kuc

Le milieu de terrain grenat a été sensiblement modifié ces dernières semaines. Cohade, Boulaya et Nguette étaient sur le banc face à Nantes…

«Effectivement, et cela exprime des choix assez forts de la part de Vincent Hognon. Laisser son capitaine sur le banc, ce n’est pas anodin. Je suppose que l’entraîneur messin a voulu ajouter un peu plus de puissance et de percussion dans le jeu de son équipe. La saison dernière, la force du FC Metz résidait aussi dans la qualité de ses remplaçants. Face aux Nantais, on a pu mesurer l’apport de garçons comme Boulaya et Nguette.

Le 2 décembre prochain, on connaîtra le nom du vainqueur du Ballon d’Or 2019. Quel est votre choix?

«Je vote pour Virgil Van Dijk, le défenseur de Liverpool. Il est impressionnant et ne perd pas beaucoup de duels. Il a gagné la Ligue des champions, et en tant qu’ancien défenseur, j’aimerais que le travail effectué dans ce secteur de jeu soit mis en valeur. Je n’oublie pas Sadio Mané, mon coup de cœur grenat qui effectue un sacré parcours personnel.»

L’enjeu de la rencontre

Le FC Metz (16e, 11 points) se déplace à Lyon (17e, 10), et pour la première fois depuis bien longtemps, son adversaire de samedi se retrouve... derrière lui au classement. Une rareté. 

Les hommes de Vincent Hognon vont devoir se passer des services de Boye (ischio) et Delaine (adducteurs), tous deux blessés.

Manuel Cabit (à g., au duel avec le Nantais Ludovic Blas), très bon face à Nantes, possède de grandes chances de débuter sur le flanc gauche de la défense messine
Manuel Cabit (à g., au duel avec le Nantais Ludovic Blas), très bon face à Nantes, possède de grandes chances de débuter sur le flanc gauche de la défense messine
Photo: AFP

«Lyon, c’est intrinsèquement le deuxième meilleur effectif de la Ligue 1. Le classement ne reflète pas la valeur de cette équipe néanmoins, s’ils en sont là c’est qu’ils ont des manques. Nous, on a envie d’en profiter même si on sait que le challenge sera très relevé mais pas impossible.» Le technicien messin est conscient de la périlleuse mission qui attend sa formation.

Cabit, très bon face à Nantes, possède de grandes chances de débuter sur le flanc gauche d’une défense qui va devoir, très certainement, supporter tout le poids de la rencontre.

Le «prono» de la rédaction

Le FC Metz a eu la très bonne idée de s’imposer face aux Canaris samedi dernier. Là, face à des Lyonnais qui se retrouvent le dos au mur et devant un public qui commence à gronder contre ses couleurs, les protégés de Vincent Hognon doivent s’attendre à souffrir grandement. Notre pronostic: 3 à 1 en faveur de Lyon.



Sur le même sujet

Diallo offre le succès au FC Metz face à Nantes
Après avoir totalement raté sa première période, le FC Metz a profité de sa supériorité numérique pour distancer Nantes (1-0). La septième réalisation de Diallo permet aux hommes de Vincent Hognon de souffler un bon coup. Un succès bienfaiteur.
Metz' Senegalese forward Habib Diallo celebrates at the end of the French L1 football match between Metz (FCM) and Nantes (FCN) at Saint Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on October 19, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
«Le FC Metz va devoir évoluer en mode commando»
Les Messins reprennent le chemin de la Ligue 1 en accueillant Nantes ce samedi. Un adversaire redoutable qui arrive à Saint-Symphorien avec un gros capital confiance. Cyrille Pouget (46 ans), l'ancien Grenat et Eschois, préface la rencontre.
Le FC Metz en galère à Brest
Une nouvelle fois à côté de leurs pompes, les Messins ont laissé les Brestois leur inscrire deux buts avec quiétude et bienveillance. Inadmissible en Ligue 1. Il est grand temps d’effectuer des changements. A quel niveau?
Brest's defender Jean-Charles Castelletto (2ndR) heads to score during the French L1 football match between Stade Brestois 29 and Football Club de Metz at the Francis Le Ble stadium in Brest, western France on October 5, 2019. (Photo by LOIC VENANCE / AFP)
«Il manque de la folie au jeu du FC Metz»
Les Messins s'en vont à Brest ce samedi (20h) pour le compte de la 9e journée de L1, avec la nécessité de ne pas en revenir bredouille. Vincent Hognon va devoir concocter un onze de départ solide et surtout attentif. L’ancien grenat Pascal Raspollini préface la rencontre.
Metz's French defender Fabien Centonze (L) fights for the ball with Toulouse's French forward Yaya Sanogo during the French L1 football match between Metz (FCM) and Toulouse (TFC) at Saint Symphorien stadium in Longeville-l�s-Metz, eastern France, on September 28, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
La grosse désillusion du FC Metz face à Toulouse
Rapidement aux commandes de la partie face au TFC, les Messins ont pourtant laissé filer la victoire (2-2) après une fin de partie à rebondissements. Oukidja a fait le travail dans son but mais Metz a craqué (90+6).
Metz's Senegalese forward Habib Diallo (R) vies with Toulouse's defender Nicolas Isimat Mirin (C) and Toulouse's defender Steven Moreira (L)  during the French L1 football match between Metz (FCM) and Toulouse (TFC) at Saint Symphorien stadium in Longeville-l�s-Metz, eastern France, on September 28, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Pour Denis Balbir, «Metz peut faire trembler le PSG»
Le FC Metz s’apprête à disputer une partie très délicate face au PSG ce vendredi (20h45) à Saint-Symphorien. Le onze grenat va devoir mettre de l’essence dans son moteur s’il veut inquiéter l’armada parisienne pourtant privée de Mbappé et Cavani.
Ibrahima Niane et les Messins doivent montrer une sérieuse réaction par rapport à leur prestation à Angers s'ils entendent inquiéter le PSG, vendredi soir à Saint-Symphorien