Changer d'édition

Pour que la corrida ne tourne pas en mise à mort!
Sport 3 min. 04.10.2018 Cet article est archivé

Pour que la corrida ne tourne pas en mise à mort!

Marc-Andre Kruska montre le chemin à suivre. L'entrejeu dudelangeois s'apprête à courir et à souffrir ce jeudi soir.

Pour que la corrida ne tourne pas en mise à mort!

Marc-Andre Kruska montre le chemin à suivre. L'entrejeu dudelangeois s'apprête à courir et à souffrir ce jeudi soir.
Photo: Ben Majerus
Sport 3 min. 04.10.2018 Cet article est archivé

Pour que la corrida ne tourne pas en mise à mort!

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Deuxième journée de la Ligue Europa: Betis Séville - F91 Dudelange (18h55)

Le F91 affronte le Betis Séville, nouveau champion du monde de la possession de balle ce jeudi (18h55) pour son deuxième rendez-vous de la phase de groupe. Privé de Stelvio, Dino Toppmöller promet l'une ou l'autre surprise.

Envoyé spécial à Séville.

Le Betis Séville est une savonnette. Il est difficile de deviner sa trajectoire et encore plus de s'en emparer. Dino Toppmöller s'est cassé la tête avec ses analystes vidéo pour décrypter la méthode Quique Sétien. «Pressing, possession et passes: c'est la règle des trois P», lâche un entraîneur allemand très détendu.

«C'est plus fort que l'AC Milan que nous avons affronté. On sent la griffe Quique Setién. Confisquer le ballon, jouer court et au sol.» Le principe fait florès. Il passionne les statisticiens qui ont calculé que l'équipe andalouse avait monopolisé le ballon pendant 82,5% du temps dimanche contre Leganes avec un total de 741 passes pour finir par s'imposer à la dernière minute. Un nouveau record du monde.

«Le Betis jouera en 3-4-3 comme en Liga ou en 3-1-4-2 comme face à l'Olympiakos. Quant aux joueurs, je m'attends à une certaine rotation, mais que ce soit Canales ou Lo Celso en meneur de jeu, c'est très costaud.» Car si le F91 prépare le Racing, le Betis, lui, s'en va dimanche à l'Atlético.

Les Verdiblancos séduisent, n'encaissent pas beaucoup, mais ne marquent pas plus (cinq buts en sept journées de championnat). «C'est un peu le défaut espagnol. Un manque de verticalité et une tendance à faire tourner un peu trop le ballon», note un Dino Toppmöller qui ne souhaite pas que son club devienne la première équipe de la saison à encaisser plus de buts contre cet adversaire.

«Vous verrez Sinani où on ne l'attend pas»

Danel Sinani, la carte maîtresse de Dino Toppmöller. Mais à quelle place?
Danel Sinani, la carte maîtresse de Dino Toppmöller. Mais à quelle place?
Photo: Yann Hellers

Pour enrayer la machine andalouse, les Dudelangeois n'ont eu que deux séances pour se remettre en configuration européenne. Une première lundi en forme de décrassage pour les joueurs vainqueurs de l'Union Titus Pétange (6-1). Une seconde ce mercredi soir dans un stade Benito Villamarin baigné par la chaleur.

«C'est court pour nous préparer mais on va aller à l'essentiel.» Traduisez par là que le patron sportif va bosser les transitions pour ressortir le plus vite possible le ballon. Avec quels joueurs? Dudelange a bien redressé la barre en championnat et les cadres restent les premiers concernés par les deux compétitions qui occupent leurs esprits.

Toppmöller va une nouvelle fois prôner la rotation à dose homéopathique. La première question à trancher concerne le gardien. Frising ou Bonnefoi? La prestation du Luxembourgeois face à Milan lui donne un certain crédit qu'une bourde monumentale face au Titus Pétange a à peine entamé.

La paire Schnell-Prempeh est gravée dans le marbre. «Des latéraux, j'attends une bonne transition», dit encore l'entraîneur qui ouvre ainsi la porte à Jordanov et Mélisse. Elle ne se referme pas automatiquement pour El Hriti car Cruz est forfait.

En délicatesse avec ses adducteurs, le solide milieu de terrain n'a pas fait le déplacement pour être à 100% contre le Racing dimanche. Son absence redistribue les cartes et Toppmöller ose un contre-pied.

«Vous verrez Sinani où on ne l'attend pas!» Ce n'est probablement pas sur le banc. Peut-être dans le cœur du jeu au côté de Kruska avec Couturier dans un couloir. Et Stolz dans l'autre? L'hypothèse a pris moins d'épaisseur depuis dimanche et la sortie manquée de l'ailier allemand. On peut ensuite imaginer un duo Turpel-Stumpf comme face au Legia. Ou plus vraisemblablement un entrejeu renforcé pour gripper les relances espagnoles.

Car c'est ça qui obsède l'entraîneur du F91. Couper les angles, gratter les ballons et les faire douter le plus possible. Pour un point en forme d'exploit? «Non, je déteste les matches nuls! Mais une chose est sûre. On va beaucoup apprendre.»

C'était décidément le jour des feintes...

L'équipe attendue: Frising, Jordanov, Schnell, Prempeh, El Hriti, Stolz, Kruska, Couturier, Mélisse, Sinani, Turpel.

Arbitre: Andrew Dallas, Graeme Stewart, Douglas Potter (SCO).

Groupe F

Déjà joués

Dudelange - AC Milan 0-1

Olympiakos - Betis Séville 0-0

Ce jeudi à 18h55

Betis Séville - Dudelange

AC Milan - Olympiakos

Le classement

1. AC Milan 3 points

2. Betis Séville 1

3. Olympiakos 1

4. Dudelange 0


Sur le même sujet

Dudelange - Betis Séville: la dernière séance
Le F91 accueille ce jeudi soir au stade Josy Barthel (21h) le Betis Séville, leader du groupe, pour le compte de la 6e journée de l'Europa League. Si les Andalous visent les trois points, les Dudelangeois veulent finir sur une note positive.
Marc-André Kruska (6 / F91 Düdelingen), Hakan Calhanoglu (10 / AC Mailand) und Clément Couturier (14 / F91 Düdelingen) - Europa League - AC Mailand / F91 Düdelingen - Gruppenphase - 5.Spieltag - Foto: Serge Waldbillig
Dudelange, plus réaliste que le Fola, prend son quart
Usé par une première partie de saison endiablée, le F91 a plié mais est parvenu à se qualifier ce dimanche pour les quarts de finale de la Coupe de Luxembourg en battant le F0la sur le score de 2-1. A l'origine et à la conclusion, Stolz s'est montré déterminant.
La joie des Dudelangeois autour de Dominik Stolz, l'homme de ce huitième de finale contre le Fola.
Dudelange a fait douter l'AC Milan
Le F91 n'a pas manqué son premier rendez-vous dans la phase de groupes de l'Europa League. Les Dudelangeois ont fait douter l'AC Milan. L'incontournable Gonzalo Higuain a délivré les Lombards à l'heure de jeu en inscrivant le seul but du match.
Danel Sinani tente de s'infiltrer entre Samuel Castillejo et Mattia Caldara. Dudelange n'a pas manqué de culot.
Le F91 s'attaque à l'Everest en tenue de gala
A tout seigneur, tout honneur! Dudelange débute sa série de prestigieux matches européens par la réception de l'AC Milan ce jeudi au Josy Barthel (21h). Une affiche de gala que le champion du Luxembourg aborde sans complexe.
Dave Turpel va s'attaquer aux colosses de l'AC Milan. Sans le moindre complexe.