Changer d'édition

Pour Denis Balbir, «Metz peut faire trembler le PSG»
Sport 5 min. 30.08.2019

Pour Denis Balbir, «Metz peut faire trembler le PSG»

Ibrahima Niane et les Messins doivent montrer une sérieuse réaction par rapport à leur prestation à Angers s'ils entendent inquiéter le PSG, vendredi soir à Saint-Symphorien

Pour Denis Balbir, «Metz peut faire trembler le PSG»

Ibrahima Niane et les Messins doivent montrer une sérieuse réaction par rapport à leur prestation à Angers s'ils entendent inquiéter le PSG, vendredi soir à Saint-Symphorien
Photo: AFP
Sport 5 min. 30.08.2019

Pour Denis Balbir, «Metz peut faire trembler le PSG»

Le FC Metz s’apprête à disputer une partie très délicate face au PSG ce vendredi (20h45) à Saint-Symphorien. Le onze grenat va devoir mettre de l’essence dans son moteur s’il veut inquiéter l’armada parisienne pourtant privée de Mbappé et Cavani.

Propos recueillis par Hervé Kuc

Denis, que retenez-vous du revers messin à Angers?

Denis Balbir - «Ce n’est pas une catastrophe. L’important était de bien débuter, ce qui a été fait très correctement à Strasbourg (1-1), puis avec enthousiasme devant Monaco (3-0). De la partie face aux Angevins, on retient surtout ce score lourd et il est certain qu’il aurait été préférable de ramener un petit point de ce déplacement avant de recevoir le PSG. Le FC Metz jouera avant tout pour conserver sa place en Ligue 1 cette saison, il ne faut surtout pas l’oublier.

Justement, pour cette saison en L1, les dirigeants messins ont choisi de faire confiance au groupe qui a dominé la Ligue 2 la saison dernière. Approuvez-vous ce choix?

Oui. Défensivement, le FC Metz tient la route et va être difficile à bouger. Un axe solide (Sunzu et Boye) et deux joueurs de couloir (Centonze et Delaine) qui vont pouvoir démontrer tout au long de la saison leur joli potentiel. Le milieu de terrain est cohérent et se connaît bien. En attaque, Diallo a su rapidement démontrer que l’on pouvait lui faire confiance. Mais, c’est en fin de parcours que l’on pourra juger du bien-fondé de cette démarche. Actuellement, il me semble que des formations comme Nîmes, Amiens ou Dijon pourraient connaître plus de difficultés que le FC Metz.

Le Paris Saint-Germain débarque à Saint-Symphorien sans Mbappé et Cavani. Est-ce une bonne nouvelle pour les Mosellans?

Bien évidemment. On ne va pas être hypocrite sur ce sujet: ces deux joueurs sont des stars mondiales et même si les garçons qui vont les remplacer ont du potentiel, ce ne sera pas le même PSG que va affronter le FC Metz ce vendredi. Le Paris Saint-Germain sera handicapé face aux Messins, il faut le dire clairement. Je pense que Metz est taillé pour faire des belles performances face aux grosses écuries de ce championnat mais qu’il peut aussi s’incliner face à des adversaires moins huppés. Sincèrement, je pense que le FC Metz peut faire trembler le PSG. Viser le succès? Cela reste du domaine du possible.

Denis Balbir est d'avis que si Neymar avait été dans le groupe parisien, il aurait pu faire basculer à lui tout seul la rencontre à Saint-Symphorien ce vendredi
Denis Balbir est d'avis que si Neymar avait été dans le groupe parisien, il aurait pu faire basculer à lui tout seul la rencontre à Saint-Symphorien ce vendredi

Le feuilleton Neymar touche à sa fin…

Il a duré trop longtemps. Il aurait fallu que tout le monde accepte de se remettre en question bien avant. Neymar appartient au PSG qui n’est pas un club de seconde zone, c’est un club qui gagne des titres nationaux et qui a de gros moyens financiers. Sans Mbappé et Cavani, Neymar aurait pu choisir d’endosser la tunique du nouveau leader, celui qui prend conscience de la situation sportive de son club et l’aider ainsi dans un moment délicat. S’il avait été dans le groupe face à Metz, il aurait pu faire basculer la partie du côté parisien. Mais, apparemment, il va partir.

Les supporters français estiment que leur liberté de déplacement est bafouée. Etes-vous d’accord avec eux?

On ne peut pas cautionner certains débordements, mais le football ne peut pas vivre sans eux. Les supporters donnent une partie de leur salaire, de leur chemise pour suivre leur équipe préférée. Ils mettent une sacrée ambiance dans les stades. Alors, punissons ceux qui auraient une attitude très néfaste pour notre sport mais laissons les autres pouvoir encourager leur équipe à l’extérieur. En France, on sait mettre en avant les ambiances qui existent dans les enceintes italiennes, espagnoles ou turques, mais j’ai l’impression qu’on ne sait qu’interdire. Il n’y a rien de plus beau qu’un «tifo» à Lens, Metz, Marseille ou Saint-Etienne.»

L’enjeu de la rencontre

Le FC Metz (10e, 4 points) va disputer son «match de la saison» en accueillant le PSG (2e, 6). Totalement hors sujet à Angers, les hommes de Vincent Hognon doivent retrouver de l’envie, de l’agressivité et afficher une détermination sans faille devant leur public. 

L'entraîneur messin, Vincent Hognon l'affirme, «On ne s'enflammait pas la semaine dernière après le succès face à Monaco, et aujourd’hui nous ne sommes pas non plus les plus mauvais après le revers face à Angers».
L'entraîneur messin, Vincent Hognon l'affirme, «On ne s'enflammait pas la semaine dernière après le succès face à Monaco, et aujourd’hui nous ne sommes pas non plus les plus mauvais après le revers face à Angers».
Photo: AFP

«On ne s'enflammait pas la semaine dernière après le succès face à Monaco, et aujourd’hui nous ne sommes pas non plus les plus mauvais après le revers face à Angers. Ça montre que la saison sera longue et qu'il faudra travailler». 

Le technicien grenat, qui a longtemps attendu à Angers avant d’effectuer ses premiers changements (67e), devra cette fois trouver la parade pour contrer une équipe parisienne certes amoindrie (Mbappé, Cavani, Draxler, Herrera et Kehrer), mais qui devrait confier à Choupo-Moting (double buteur face à Toulouse) le soin de venir inquiéter la défense mosellane. En attendant que le dossier de l’été (Neymar) trouve enfin sa résolution.

Le «prono» de la rédaction

Le FC Metz a-t-il les moyens de surprendre le PSG? Sur la base de sa dernière production à Angers, la réponse est sans complexe: non. Le PSG est diminué par l’absence de Mbappé et Cavani, et le feuilleton Neymar pèse sur tout le club parisien. Les Messins vont-ils en profiter? Nous ne le pensons pas. Notre pronostic: 3 à 1 en faveur du PSG.


Sur le même sujet

Le FC Metz giflé par Angers
Pimpant face à Monaco, Metz n’a jamais été en mesure de soutenir la comparaison avec Angers (0-3). Un revers très logique pour un ensemble grenat qui n’a pas été au niveau de la Ligue 1. Une belle piqûre de rappel avant la venue du PSG.
«Le mercato? Quand on voit le cirque au PSG...»
Le FC Metz se rend à Angers ce samedi avec des certitudes en plus depuis sa belle victoire face à Monaco (3-0). Sylvain Kastendeuch évoque son actualité, celle du club grenat et pose un regard avisé sur les sujets du moment. Sans langue de bois.
Cartier: «Mon ami Daf est à Sochaux mais Metz va l'emporter»
Le FC Metz peut réaliser une excellente affaire comptable en distançant Sochaux ce lundi (20h45). En cas de succès, le club grenat compterait alors onze points d’avance sur Lorient (3e) à dix journées de la fin du championnat. Albert Cartier préface la rencontre.
Albert Cartier connaît Sochaux comme sa poche et estime que les Doubistes n'inquiéteront pas les Messins ce lundi.