Changer d'édition

Pit Lane dans les coulisses du Rallye de Luxembourg
Sport 1 6 min. 18.07.2019

Pit Lane dans les coulisses du Rallye de Luxembourg

La VW Polo FTI R5 de Marijan Griebel et Johny Blom

Pit Lane dans les coulisses du Rallye de Luxembourg

La VW Polo FTI R5 de Marijan Griebel et Johny Blom
Photo: Andy Foyen
Sport 1 6 min. 18.07.2019

Pit Lane dans les coulisses du Rallye de Luxembourg

Evénement incontournable de la saison automobile, le Rallye de Luxembourg reprenait ses droits le week-end passé. Dérapages, adrénaline et bonne humeur étaient au programme du côté d’Hosingen, où Marijan Griebel et Johny Blom ont conclu leur hat-trick.

Par Andy Foyen

L’univers luxembourgeois du rallye est divisé en deux parties. La première, composée des concurrents du Championnat de Luxembourg des rallyes, reprend globalement des rallyes à plus haut budget d’inscription et se déroule presque exclusivement sur sol belge ou français.

La seconde représente les inscrits à la Coupe de Luxembourg des rallyes. Ce championnat se déroule entièrement sur le sol allemand et est financièrement plus accessible. Ces championnats n’ont aucun rallye en commun. Il n’existe donc qu’un seul endroit où les personnalités luxembourgeoises du rallye se rencontrent: le Rallye de Luxembourg.

Un parcours intéressant

Une fois de plus, l’écurie Roude Léiw avait mis les petits plats dans les grands. Avec un parcours neuf à 61%, tracé dans les vallons de l’Ösling, les organisateurs ont su, à nouveau, susciter l’intérêt de nos pilotes.

On retrouvait donc au départ la majorité des pilotes et copilotes des deux championnats nationaux, ainsi que les concurrents des championnats européens et, comme cerise sur le gâteau, diverses guest-stars, à l’image de l’équipage Griebel-Blom, double vainqueur en titre.

Un shakedown tombé à l’eau

On a longtemps cru que la journée du rallye serait pluvieuse et que le shakedown, couru la veille, serait sec. Pourtant, comme à son habitude, notre météo capricieuse n’en faisait qu’à sa tête. Quelques minutes avant le shakedown, une pluie diluvienne s’abattait sur Hosingen, détrempant le tracé de la spéciale test.

Les prévisions météorologiques avaient de surcroît changé et annonçaient, pour le lendemain, des routes sèches. Il était donc quasiment impossible de trouver les réglages adéquats lors du shakedown.

Un matin très piégeux

La pluie de la veille avait laissé des routes sales et extrêmement glissantes. Et pour ne rien arranger, les deux premières boucles étaient constituées de trois spéciales inédites. La première d’entre elles faisait immédiatement des victimes, dont la Porsche GT3 de l’équipage Zimmer-Brachtenbach et la Renault Clio de Max Schiltz et de Patricia Wanderscheid (cardan cassé).

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Le premier coup de théâtre se produisait lors de la deuxième spéciale, où la Skoda Fabia R5 de Steve Fernandes et François Dortu quittait violemment la route pour terminer sa course dans des arbres. Un coup dur pour le Luxembourgeois qui semblait être le seul capable de tenir le rythme de Marijan Griebel. Heureusement, ni le pilote ni le copilote n’ont été blessés et la belle bleue sera bien au départ du Rallye du Ferrol le week-end prochain. Deux autres équipages luxembourgeois, Souvigné-Wiltgen et Pier-Leider étaient aussi contraints à l’abandon dans cette même spéciale.

Pendant que Griebel creusait l’écart en claquant des chronos les uns après les autres, après six spéciales Gengler (Subaru Impreza S14), Paternot (Ford Fiesta R5) et Foxius fils (Skoda Fabia R5) se livraient une bagarre intense pour la deuxième place. Jacoby en proie à des problèmes de fixation de … lunettes se classait cinquième juste devant le trio Kellen (Ford Escort MKII, copiloté par Nathalie Hoffmann), Munster (Opel Adam R2, copiloté par sa maman Andrée Hansen) et Berlandy (Opel Kadett, copiloté par Ulrike Schmitt). A ce stade, on notait, côté luxembourgeois, l’abandon de l’équipage Koenig-Freichel.

To rain or not to rain

Les spéciales de la double boucle restantes étaient déjà reprises lors des deux dernières éditions. Néanmoins, le ciel se couvrait de nuages menaçants et le choix des pneumatiques devenait un véritable casse-tête, comme nous le faisait remarquer Andy Schaus. Il pointait alors en 13e position (deuxième en catégorie RC4) sur son Opel Adam.

La Skoda Fabia R5 de Ronny Foxius et Luc Arend en action
La Skoda Fabia R5 de Ronny Foxius et Luc Arend en action
Photo: Andy Foyen

Autre engagé en catégorie RC4, Eric Thill, secondé par Romy Moes, a été victime d’une violente sortie de route, traversant un champ avant de percuter une remorque de plein fouet. Les secours ont rapidement transporté le pilote et la copilote à l’hôpital d’Ettelbruck. Fort heureusement, leurs blessures ne sont que superficielles. Un problème de freins serait à l’origine de l’accident.

De retour à Hosingen pour le dernier service du rallye, les différents protagonistes ont eu droit à quelques gouttes de pluie. Allait-elle durer ou non? C’est la question que tout le monde se posait. Mais pas de quoi perturber André «Kik» Foxius qui arborait fièrement sa nouvelle casquette floquée de sa devise «Rallye ass Rallye», assis dans le baquet à la droite du pilote allemand Partick Fank.

Dans l’ultime boucle du rallye, David Simon et Chris Stijnen ont été contraints à jeter l’éponge à cause d’une fuite d’huile. Dommage pour ce sympathique équipage qui s’améliorait de spéciale en spéciale. Un autre abandon était à déplorer du côté luxembourgeois puisque la Peugeot 206 de l’équipage Claude Floener et Lionel Rasquin s’est définitivement immobilisée dans l’ES9.

Problème également pour le duo Gengler-Krüger qui perd une vingtaine de secondes pour des soucis de turbo de la Subaru alors qu’il était solidement accroché à la deuxième place. C’est tout profit pour Ronny Foxius et Luc Arend qui prennent finalement la deuxième place derrière les intouchables Marijan Griebel et Johny Blom. Ces derniers signent dix scratches en autant de spéciales et réalisent une formidable troisième victoire de rang du côté d’Hosingen.

Du côté luxembourgeois, on se réjouira de six victoires de catégorie, dont celle de Charles Munster qui ne disputait que son quatrième rallye. Mention spéciale aux équipages Schloesser-Duton (sur Ford Escort MKII), Lucius Guy-Wunsch (sur Opel Ascona B) et Lucius David-Bauer (Opel Kadett) qui n’ont pas manqué de faire le spectacle à bord de leurs propulsions.

On notera également la belle 17e place de Sam Weimerskirch et de Cédric Zoenen qui confirment leur bon résultat de 2018, même s’ils ont dû se battre avec leur Evo pour ne pas abandonner.

Guy Lucius et Wunsch ont mené leur Opel Ascona B à la 34e place
Guy Lucius et Wunsch ont mené leur Opel Ascona B à la 34e place
Photo: Andy Foyen

Le classement du Rallye de Luxembourg

1. Marijan Griebel (GER) et Johny Blom (LUX) VW Polo GTI R5

2. Ronny Foxius (LUX) et Luc Arend (LUX) Skoda Fabia R5

3. Patrick Gengler (LUX) et Ken Krüger (LUX) Subaru S14 WRC

5. Gilles Jacoby (LUX) et Joé Mersch (LUX) Skoda Fabia R5

6. Bob Kellen (LUX) et Nathalie Hoffmann (LUX) Ford Escort MKII

7. Grégoire Munster (LUX) et Andrée Hansen (LUX) Opel Adam R2

11. Patrick Fank (GER) et André „Kik“ Foxius (LUX) Mitsubishi Evo VI

13. Andy Schaus (LUX) et Hans Peter Loth (GER) Opel Adam

17. Sam Weimerskirch (LUX) et Cédric Zoenen (LUX) Mitsubishi Evo VIII

30. Thierry Schloesser (LUX) et Joël Duton (LUX) Ford Escort MKII RS2000

34. Guy Lucius (LUX) et Joël Wunsch (LUX) Opel Ascona B

40. David Lucius (LUX) et Steve Bauer (LUX) Opel Kadett C GTE

DNF David Simon (LUX) et Chris Stijnen (LUX) Peugeot 206 RC

DNF Claude Floener (LUX) et Lionel Rasquin (LUX) Peugeot 206 RC

DNF Eric Thill (LUX) et Romy Moes (LUX) Peugeot 208 R2

DNF Chris Koenig (LUX) et Yves Freichel (LUX) Citroën Saxo

DNF Steve Fernandes (LUX) et François Dortu (LUX) Skoda Fabia R5

DNF Mike Souvigné (LUX) et Joelle Wiltgen (LUX) Renault Clio

DNF Alain Pier (LUX) et Roby Leider (LUX) Opel Adam R2

DNF Steve Zimmer (LUX) et Michèle Brachtenbach (LUX) Porsche GT3

DNF Max Schiltz (LUX) et Patricia Wanderscheid (LUX) Renault Clio RS