Changer d'édition

Philippe Hinschberger: «Nous mobiliser face à Rennes»
Sport 3 min. 03.03.2017 Cet article est archivé
Ligue 1

Philippe Hinschberger: «Nous mobiliser face à Rennes»

Philippe Hinschberger ne s'apesantit pas sur le passé très récent des Grenats. Seule la venue du Stade Rennais occupe ses pensées.
Ligue 1

Philippe Hinschberger: «Nous mobiliser face à Rennes»

Philippe Hinschberger ne s'apesantit pas sur le passé très récent des Grenats. Seule la venue du Stade Rennais occupe ses pensées.
Photo: Ben Majerus
Sport 3 min. 03.03.2017 Cet article est archivé
Ligue 1

Philippe Hinschberger: «Nous mobiliser face à Rennes»

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Le FC Metz accueille Rennes ce samedi (28e journée) en ayant la volonté de poursuivre sa bonne série à domicile. Philippe Hinschberger et ses hommes ne peuvent se permettre de chuter à Saint-Symphorien avant de se déplacer à Saint-Etienne dans dix jours. Assou-Ekotto est sur le flanc, Vion est très incertain.

Le FC Metz accueille Rennes ce samedi (28e journée) en ayant la volonté de poursuivre sa bonne série à domicile. Philippe Hinschberger et ses hommes ne peuvent se permettre de chuter à Saint-Symphorien avant de se déplacer à Saint-Etienne dans dix jours. Assou-Ekotto est sur le flanc, Vion est très incertain.

Par Hervé Kuc

Philippe, que s'est-il passé à Lyon?

J'ai des regrets sur notre première période: on rate un but par Georges Mandjeck puis on en prend un qui à mon sens est très malheureux. Nous aurions pu arriver à la pause sur un score de parité. Nous avons fait ce que nous avons pu, le problème c'est que cela nous est arrivé pas mal de fois cette saison d'encaisser des scores sévères. Paris, Monaco et Lyon, quand ça dépote offensivement, c'est une autre planète. Mon travail est d'encourager plutôt que de mettre sous l'eau la tête des garçons. Dans le football, nous devons être dans le présent et dans le futur: cela ne sert à rien de vivre dans le passé.

Que pensez-vous du Stade Rennais?

C'est une formation qui, jusqu'à présent, s'est bien exprimée à domicile et son effectif est de qualité. A l'aller, nous avions manqué d'efficacité car Ismaïla Sarr avait su être dangereux en fin de rencontre, nous aurions pu ramener un point de ce déplacement. L'objectif est de garder les joueurs en confiance. Mardi, nous avons effectué une séance de reprise de qualité. Nous devons nous mobiliser pour le match de Rennes. A Lyon, nous avons encaissé des buts «évitables». Les garçons doivent être plus durs dans les duels, plus attentifs. Le FC Metz manque de caractère défensif mais ce constat est valable depuis le début de saison.

Le maintien se jouera-t-il à Saint-Symphorien?

Nous avions su bien maîtriser nos rencontres face à Montpellier (2-0) et Dijon (2-1) et on doit tabler sur ces performances pour engranger de la confiance chez nous. Il va nous falloir être un peu meilleurs en attaque, être plus solides et le match de Nantes (1-1), doit nous servir de leçon: en seconde période nous sommes tombés dans nos travers car nous avons été «déchirés», percutés, et enfoncés par cette équipe. Nous étions trop loin des uns des autres: nous ne possédons pas d'attaquant qui a le profil d'un garçon qui sait «presser» la défense adverse, comme Cavani sait si bien le faire avec le PSG. Il vaut mieux que l'on se repositionne tous bien. Nous devons «surfer» sur notre bonne période à domicile et dominer Bastia, Caen et Nancy dans les semaines qui arrivent.

Matthieu Udol pourrait-il être titulaire ce samedi?

Il est prêt, il s'entraine depuis un mois avec nous et j'ai confiance en lui. Mais cela ne serait pas un cadeau à lui faire que de le titulariser après une longue absence. Car là, c'est la Ligue 1 et c'est autre chose, nous sommes montés d'un étage. Notre défense ne devrait pas changer face à Rennes.

L'enjeu de la rencontre. Le FC Metz (17e, 28 points) accueille Rennes (9e, 36) avec l'espoir d'avoir digéré le revers enregistré à Lyon dimanche dernier. Cette semaine de travail et de régénération psychologique a-t-elle été suffisante pour regonfler le moral des troupes? Assou-Ekotto est sur le flanc, Udol en manque de rythme, Thill soigne une rechute (cheville), Vion est incertain (douleur musculaire à la jambe), Jouffre en pleine reprise. Malgré tout, les partenaires de Cohade vont devoir se faire violence pour poursuivre et confirmer leur invincibilité à Saint-Symphorien depuis 4 mois (2-4 Nice, 10e journée, 23 octobre 2016). A l'aller, les Rennais avaient su faire sauter le verrou grenat (1-0, Said 56e) et si les hommes de Christian Gourcuff occupent une place enviable au général, ils n'ont remporté qu'un seul de leurs 11 derniers matchs de Ligue 1 (1-0 face à Lorient, 27e journée). Aux Mosellans d'en profiter.

Le groupe probable: Didillon et Oberhauser; Rivierez, Balliu, Falette, Milan, Bisevac, Signorino, Udol (?); Diagne, Mandjeck, Doukouré, Jouffre (?), Philipps, Cohade, Sarr, Mollet (?) Nguette, Lejeune; Diabaté, Erding.

Le «prono» de la rédaction. Le Stade Rennais a, à de nombreuses reprises, posé de grands problèmes aux Messins à Saint-Symphorien. Il devrait en être de même ce samedi. Notre pronostic: 1-1.


Sur le même sujet

Les Messins accueillent Angers (36e journée) ce dimanche (17h) avec six points de retard sur le duo Troyes - Lille et un avenir qui s’annonce plus qu’incertain en Ligue 1. Pascal Raspollini, cœur grenat et fidèle de Saint-Symphorien, fait le point à trois rencontres de la fin du championnat
Metz's French forward Nolan Roux (L) is congratulated by teammate Cameroonian midfielder Georges Mandjeck (R) after scoring a goal during the French L1 football match between Lille and Metz on April 28 2018 at the Pierre Mauroy Stadium in Villeneuve-d'Ascq, northern France. / AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN
Au lendemain du partage des points concédés par les Messins devant les Caennais (2-2), Jean-Marc Rodolphe, l’ex-gardien mosellan fervent supporter du club, fait le point sur la situation du FC Metz. Le PSG arrive à Saint-Symphorien ce mardi (18h30).
Jean-Marc Rodolphe ne ferait pas tourner l'effectif contre le PSG. Selon l'ancien gardien, disputer une affiche si prestigieuse est un Graal pour un footballeur.
Le FC Metz accueille Caen ce samedi (20h) sans peur mais avec la nécessité absolue de ne pas s'incliner à défaut de pouvoir s'imposer. Philippe Hinschberger récupère des forces vives (Bisevac, Sarr et Erding) même si Assou-Ekotto est suspendu.
Philippe Hinschberger jure ne pas encore penser à Paris. L'actualité c'est Caen et trois points!
Le FC Metz s’apprête à accueillir Rennes ce samedi (20h) avec l’envie d’effacer la mauvaise prestation à Lyon (0-5). Titulaire sur le flanc droit du milieu grenat face aux Gones, Thibaut Vion évoque la venue rennaise. Les messins entrent dans la dernière ligne droite.
Metz's French forward Thibaut Vion (C) tries to score despite Lyon's French-Portuguese defender Anthony Lopes (L) during the French L1 football match Olympique Lyonnais (OL) vs FC Metz on February 26, 2017, at the Parc Olympique Lyonnais stadium in Decines-Charpieu, central-eastern France.  / AFP PHOTO / JEFF PACHOUD