Changer d'édition

Philippe Dillmann: «Junglinster va se sauver»
Sport 3 min. 10.05.2019

Philippe Dillmann: «Junglinster va se sauver»

Philippe Dillmann croit au maintien de la Jeunesse en Promotion.

Philippe Dillmann: «Junglinster va se sauver»

Philippe Dillmann croit au maintien de la Jeunesse en Promotion.
Photo: Serge Waldbillig
Sport 3 min. 10.05.2019

Philippe Dillmann: «Junglinster va se sauver»

Le joueur Romain San Andres a lui aussi été remercié

Directeur sportif de la Jeunesse, Philippe Dillmann a pris le relais de Johann Bourgadel démis de ses fonctions, il y a dix jours. Avec deux points d’avance sur le barragiste Bissen que Junglinster affrontera lors de la 26e et dernière journée, l'optimisme est de mise.

Interview: Vincent Lommel

Philippe, Junglinster a réussi son entrée en matière en Promotion (12 points sur 18) mais est rentré dans le rang depuis très, trop longtemps. Quelle est votre analyse?

Philippe Dillmann: «Avec quatorze points récoltés sur cinquante-quatre possibles, le bilan est insuffisant. Le groupe a les qualités suffisantes pour poursuivre l’aventure en Promotion.

Le licenciement de Johann Bourgadel était-il prévisible?

Johann a accompli de très bonnes choses. Il a fait monter Junglinster en Promotion d'Honneur et il avait la confiance du comité pour terminer sa deuxième saison. Le match face à la lanterne rouge Wormeldange (28 avril) était important. Il était au courant de la situation… en cas de contre-performance.

S'agissait-il de la défaite de trop (3-1)?

Le message ne passait plus. Johann n’a pas été surpris par son renvoi.

Le routinier Romain Andres (31 ans), lui aussi, a été prié de faire ses valises. Pourquoi?

Une raison disciplinaire l'explique. En raison de sa méforme mais tenant compte aussi de l'adversaire, j'avais choisi de le mettre sur le banc contre l'US Esch - l’entraîneur Bourgadel était encore en place mais il était absent pour cette rencontre en raison de vacances. Romain avait le droit de ne pas être d'accord. Se lever pendant la causerie d’avant match et quitter le vestiaire est inadmissible. J'aurais eu tort sur le fond en cas de défaite. Mais on a gagné 1-0.

Après l’exploit contre Esch, Wormeldange puis Mamer ont mis à terre votre équipe…

J'ai repris le groupe après le couac contre Wormeldange. J'ai eu une semaine pour changer les choses et, notamment, trouver des solutions au niveau offensif (4 buts en onze matches!). C'est peu. Le premier qui marquait allait l’emporter. Nous étions bien en place. Mamer a eu le privilège d'ouvrir la marque. La suite est connue.

Vous avez choisi de rajeunir le "onze". Est-ce le bon choix?

Dix ou onze garçons "premières licences" sont repris. Le chiffre était moindre auparavant. C’est mon choix. Les (jeunes) joueurs ne sont pas à remettre en cause ni leur état d’esprit qui est vraiment très bon. Je base mes entraînements sur la notion du plaisir. Ils doivent le retrouver mais ce n’est pas si simple. La confiance manque. Après le revers 2-0 à domicile face à Mamer (vendredi), j’avais programmé un entraînement dimanche matin. On a discuté. La spirale est négative.

Ancien joueur, actuellement directeur sportif, vous éclatez-vous dans ce nouveau rôle?

Terriblement. Etre sur la pelouse et côtoyer les garçons est agréable. C’est foncièrement différent de trouver des joueurs, de négocier des contrats et d’être assis dans un bureau. Comme directeur sportif, j’ai en charge l’équipe 1, la 2 et les dames. Ce job prend beaucoup plus de temps!

Avant l'arrivée du duo Joachim-Birsens à la tête de Junglinster l’été prochain, il reste deux journées pour conserver la dixième place synonyme de maintien. L'optimisme est-il de mise?

J'échange beaucoup avec les nouveaux coaches. Je suis super confiant quant au maintien de rester en Promotion. J’ai souvent connu cette situation - jouer le bas de classement - comme joueur à Rumelange. On n’ira pas la fleur au bout du fusil à Käerjéng. La consigne numéro un sera de bloquer leurs atouts offensifs. Jouons tous les coups à fond… en évitant de prendre une valise.

Bissen, barragiste, accueille Rodange qui peut valider son ticket pour la BGL Ligue. Est-ce de nature à vous soulager?

Junglinster possède deux points de plus (26). C’est mathématique. Bissen nous rend visite dimanche 12 mai prochain. On verra les résultats ce week-end (9e, Canach possède une meilleure différence de buts). Il s'agira d’une finale.»

Le programme de la 25e journée (dimanche à 16h)

Bissen - Rodange

Mamer - Erpeldange

Wormeldange - Sandweiler

Kaërjéng - Junglinster

Swift - Canach

Wiltz - Mertert/Wasserbillig

US Esch - Mühlenbach



Sur le même sujet

Un point suffit à Junglinster, Bissen doit gagner
Junglinster a besoin d’un point pour assurer son maintien en PH, alors que Bissen doit impérativement l’emporter pour ne pas être barragiste. L’arrière-gauche de Junglinster, Jérémy Mendes, et le gardien de l'Atert, Boris Bassene se confient avant leur duel.
Ehrenpromosion Bissen : Rodange
 Nélito Carlos Esgaio Soares (#10 Bissen in gelb) gegen Deniz Muric (#91 Rodange in rot)