Changer d'édition

PH: Mamer retrouve le sourire, Bissen sur le podium
Sport 4 min. 02.09.2018

PH: Mamer retrouve le sourire, Bissen sur le podium

Fiston Kufu a posé de sérieux problèmes à la défense de Canach.

PH: Mamer retrouve le sourire, Bissen sur le podium

Fiston Kufu a posé de sérieux problèmes à la défense de Canach.
Photo: Vincent Lescaut
Sport 4 min. 02.09.2018

PH: Mamer retrouve le sourire, Bissen sur le podium

Par Vincent Lommel

Le coup d’envoi de la troisième journée avait été donné dès jeudi soir. Käerjéng et Mühlenbach avaient partagé l’enjeu. Grâce à son succès 2-0 sur Erpeldange, Bissen rejoint ce duo en tête du classement.

Battu à deux reprises, Mamer a enfin débloqué son compteur en dominant Canach 3-0. Un résultat inespéré car le club repart d'une page blanche. L’entraîneur Georges Menster - limogé à Canach fin 2017 - demande un peu de temps avant d’apposer sa griffe. N’empêche, deux revers pour commencer - Sandweiler et Mühlenbach - ce n’était pas idéal pour le capital confiance.

«On se pose des questions», avoue le buteur mamérois, Siffedine Khemici. Canach a joué avec son bonheur lors du quart d’heure initial, gaspillant trois belles occasions par l’entremise de Maquart et, surtout, Porzi. On ne le savait pas encore mais la chance était passée pour les visiteurs. Le duo mamerois Kuku-Georges règle la mire (34e) puis fait mouche via le second cité libre comme l’air au second poteau (1-0, 35e).

Khemici doublera la mise dès la reprise en seconde période (2-0, 50e). Canach a bien tenté de réagir et de relancer le suspense, misant sur la pointe de vitesse de Mukendi. En vain. C’était beaucoup trop timide et, au contraire, Baizidi ne s’est pas privé pour enfoncer le clou (3-0, 87e). Le bonheur des uns contraste avec la déception des autres.

La remarque vaut pour Rodange vainqueur par le plus petit écart (1-0) à l’US Esch qui se retrouve en difficulté avec un point sur neuf. A noter encore le partage de frères entre le Swift et Wiltz (1-1).

Dimanche noir pour Sandweiler

Battu 2-0 à la régulière par Käerjéng dimanche passé, Sandweiler ambitionnait de retrouver le droit chemin à l’occasion du déplacement à Junglinster. La sortie de route fut fâcheuse! Réduit à dix dès le quart d’heure suite à l’exclusion de Christopher Ribeiro, l’USS, menée 3-0 (25e), a subi la loi d’une formation de Junglinster en pleine bourre: 3-1 à l’arrivée.

Wormeldange étrillé par Mertert/Wasserbillig

L’entraîneur du FC Koeppchen, Adis Omerovic, craignait Mertert-Wasserbillig. Il avait raison. Deux buts rapides inscrits par l’attaquant Buchheit (17e, 24e) ont rapidement enterré les illusions de son équipe dernière de classe. Sözen (66e, 74e) et Adachi (90e) infligent un score de forfait (5-0).

Juste devant Wormeldange au classement, nanti d’une unité, Erpeldange n’a pas trouvé la parade pour mettre des bâtons dans les roues de Bissen. Teixeira (45e) et Goncalves (65e) ont été les buteurs de l'Atert (2-0).

Mickaël Leoni et Canach ont eu les occasions en première mi-temps avant de perdre le fil durant le second acte.
Mickaël Leoni et Canach ont eu les occasions en première mi-temps avant de perdre le fil durant le second acte.
Photo: Vincent Lescaut

Ils ont dit

Olivier Ciancanelli (entraîneur de Canach): «On doit mener 4-1 au repos et c’est 1-0 pour Mamer. Ne pas marquer ne signifie pas pour autant que tu as le droit d’encaisser trois buts! Loin de là. L’équipe n’a pas su mettre sa griffe sur cette rencontre. Si tu manques d’efficacité en football, il ne faut pas espérer gagner. C’est ainsi.»

Siffedine Khemici (joueur de Mamer): «Suite au bilan de 0 sur 6, il y avait de la crispation. Et cela s’est vu lors du premier quart d’heure. Canach a vendangé. Après, le bloc défensif a fait le travail. Je retiens la victoire d’un collectif. 3-0 est un très bon résultat mais, n’empêche, nous aurions dû marquer davantage. La différence de but est importante en fin de saison. Ce succès fait un bien fou avant la trêve internationale.»

Serge Wolf (entraîneur du Swift): «Nous méritions de ravir la totalité de l’enjeu. On a eu plusieurs situations pour inscrire le but du 2-0 sans y parvenir. Quand tu ne tues pas le match, tu t’exposes au pire. Je suis déçu du résultat mais assez satisfait du contenu.»

Johann Bourgadel (entraîneur de Junglinster): «Une victoire facile. Nous menons 3-0 (Laouira, Andres, Chiche) après 30 minutes et Sandweiler était réduit à dix sur le penalty qui amène le 2-0. Le souci est que notre adversaire a passé sa frustration en méchanceté. C’est honteux et, cerise sur le gâteau, les visiteurs rigolaient de leur attitude. Franchement, Sandweiler peut s’estimer heureux d’avoir terminé les débats à neuf.»

Carlo Tutucci (entraîneur de Sandweiler): «Je comprends l’entraîneur de Junglinster, accro des réseaux sociaux. On veut toujours se montrer. Par contre, je n’ai rien à dire sur les menaces et le comportement de Junglinster. Mais, d’un autre côté, il faut être certain de ce qu’on affirme. Bref. Mon équipe était complètement à côté de ses pompes lors des 40 premières minutes. On a mieux joué en deuxième période. J’ai des doutes sur l’exclusion de mon joueur qui commet le penalty.»

Le point

Erpeldange - Bissen 0-2

Junglinster - Sandweiler 3-1

Mamer - Canach 3-0

Wormeldange - Mertert-Wasserbillig 0-5

US Esch - Rodange 0-1

Swift - Wiltz 1-1

Vendredi: Käerjéng - Mühlenbach 2-2

Le classement

La 4e journée: le dimanche 16 septembre

Bissen - Swift

Wiltz - US Esch

Rodange - Wormeldange

Mertert-Wasserbillig - Mamer

Canach - Käerjéng

Mühlenbach - Junglinster

Sandweiler - Erpeldange





Sur le même sujet

Rodange à la régulière, Wiltz sombre à Käerjéng
En visite à Junglinster, Rodange a débloqué la situation par Diakhaby. Lacour a rassuré ses couleurs (2-0, 83e). Vainqueur 3-2 de Bissen, Mühlenbach conserve son leadership avec Rodange. Mertert/Wasserbillig est là. Mamer plonge.
Football Promotion d'honneur stade FC jeunesse junglister 07/10/2018 fotos:Zineb Ruppert-Maghraoui
Rodange et le Swift se font peur, Junglinster monte sur le podium
Le promu wormeldangeois espérait débloquer son compteur à l’occasion de la quatrième journée. C’est manqué. Une «Madjer» de De Sousa (55e) suffit au bonheur du FCR 91. Battus, Wormeldange et Erpeldange occupent les deux derniers sièges. Le Swift a joué avec le feu contre Bissen.
David Fleurival et Daniel Marques / Football Promotion d'Honneur, Luxembourg  / Journée 4 /  Saison 2018-2019 / 16.09.2018 / FC Rodange 91 - Koeppchen Wormeldange / Stade Jos Philippart, Rodange / Photo : Michel Dell’Aiera
Käerjéng et Mühlenbach répondent présents
En déplacement à Sandweiler, l’UN Käerjéng s’impose 2-0 grâce à Skrijelj et Hornuss. Une victoire logique. Mühlenbach a pris la mesure de Mamer (3-0). Le FC Mamer et Wormeldange sont derniers de classe.
Maxime Coulibaly Do (Sandweiler, en bleu) à la lutte avec Julien Hornuss (Kaäerjéng), l'UNK a pris la mesure de son hôte dimanche.