Changer d'édition

Patrik Teixeira (RMHB): «Je parle d'Europe, pas de maintien»
Patrik Teixeira s'apprête à retrouver Geoffrey Franzoni. Le RM Hamm Benfica avait posé beaucoup de problèmes aux Differdangeois au match aller (0-0).

Patrik Teixeira (RMHB): «Je parle d'Europe, pas de maintien»

Photo: Ben Majerus
Patrik Teixeira s'apprête à retrouver Geoffrey Franzoni. Le RM Hamm Benfica avait posé beaucoup de problèmes aux Differdangeois au match aller (0-0).
Sport 2 min. 14.03.2018

Patrik Teixeira (RMHB): «Je parle d'Europe, pas de maintien»

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Le triptyque Differdange-Jeunesse-Dudelange va fixer les ambitions du RM Hamm Benfica pour la fin de championnat. Patrik Teixeira n'a peur de rien et ambitionne la troisième place. Un objectif qui passe par une victoire ce mercredi.

Patrik, êtes-vous resté sur votre faim dimanche contre Mondorf (0-0)?

Oui. Et la première grosse occasion est pour moi. Je me retrouve seul devant le gardien. Si je marque, on tue le match. D'ailleurs, je pense que la première équipe qui allait marquer l'aurait emporté. On a perdu deux points, ce qui nous freine dans notre objectif.

C'est-à-dire?

La troisième place.

Carrément? Votre entraîneur Dan Santos a souvent eu un discours plus prudent.

Quand je vois le classement et notre bilan comptable (7e avec 23 points), je parle d'Europe. Pas de maintien. Pour ça, il faut battre Differdange, un concurrent direct.

Que vous inspire Florent Malouda que vous allez croiser?

Quand tu gagnes la Ligue des champions, tu imposes le respect. C'est le rêve de tout joueur. Mais ce mercredi, je ne vais pas le regarder jouer.

Ne vous manque-t-il pas un petit quelque chose pour viser le podium?

On tient la route derrière, mais on doit être plus efficace devant le but adverse. Oui, on pourrait avoir plus de points aujourd'hui.

Cette équipe ne manque-t-elle pas de concurrence?

On a quand même une vingtaine de joueurs. Des gars peuvent sortir du banc pour faire la différence. Mais c'est vrai que l'on n'est pas Dudelange où tous les postes sont doublés.

Le risque de s'installer dans une zone de confort existe-t-il?

C'est différent de l'année dernière. Tout le monde est à fond à l'entraînement. Il faut en faire plus pour jouer.

Parlez-nous un peu de votre trajectoire. Le RM Hamm Benfica n'est-il qu'un point de passage?

J'ai franchi un cap ici comme j'en avais aussi franchi un à Mondorf. Cela m'a fait du bien d'aller là-bas, ça m'a aidé dans mon évolution. Ici j'ai encore progressé. J'ai plus de caractère. On apprend toujours de ses erreurs.

Vous allez bientôt retrouver Dudelange. La page est-elle définitivement tournée?

Je leur appartiens toujours. J'ai les qualités pour y retourner mais je ne suis pas sûr de vouloir. Il se passe parfois des choses étranges. Je me souviens de l'un de mes premiers matches. Je marque un but, je délivre une passe décisive et la semaine suivante je ne suis plus dans le cadre.

Pour finir, pouvez-vous nous donner vos pronostics pour cette quinzième journée?

Hostert - Mondorf 1-1

RM Hamm Benfica - Differdange 2-1

Progrès - Strassen 3-0

Rosport - Titus Pétange 0-2

Rodange - US Esch 1-0

Racing - Fola 2-2

Jeunesse - Dudelange 0-4

Coup d'envoi des matches ce mercredi à 19h30.




Sur le même sujet

Kevin Sommer (Jeunesse): «Efficace avant d'être propre»
La Jeunesse a beaucoup encaissé depuis le début de saison, mais Kevin Sommer ne s'en formalise pas. Le gardien français souligne les progrès effectués par les Bianconeri dans ce secteur. La finalité reste la victoire et une troisième place qualificative pour l'Europe.
Kévin Sommer et Milos Todorovic restent sur un 15/15 en championnat. Qu'importe les clean sheet!