Changer d'édition

Paroles de techniciens : Vila Verde (Steinsel): «On a dû mettre de côté nos qualités techniques»
Filipe Vila Verde et ses hommes ont connu une après-midi difficile. Steinsel a dû enfiler le bleu de chauffe pour émerger contre Vianden.

Paroles de techniciens : Vila Verde (Steinsel): «On a dû mettre de côté nos qualités techniques»

Photo: Serge Daleiden
Filipe Vila Verde et ses hommes ont connu une après-midi difficile. Steinsel a dû enfiler le bleu de chauffe pour émerger contre Vianden.
Sport 5 min. 13.03.2017

Paroles de techniciens : Vila Verde (Steinsel): «On a dû mettre de côté nos qualités techniques»

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Kehlen qui accroche Erpeldange, Steinsel qui s'impose dans la douleur ou encore les dix buts entre le Red-Black et Schifflange, la 15e journée de D1 décortiquée par les entraîneurs.

(DP) - Kehlen qui accroche Erpeldange, Steinsel qui s'impose dans la douleur ou encore les dix buts entre le Red-Black et Schifflange, la 15e journée de D1 décortiquée par les entraîneurs.

Filipe Vila Verde (Steinsel): «Un match très compliqué. On était prévenu, face à un adversaire très physique qui procédait avec des longs ballons, un terrain impraticable et une ambiance très électrique. Bravo au trio d'arbitrage qui n’a pas eu la tâche facile.  Avec un dispositif plus offensif, on a eu du mal en première mi-temps à se mettre en place alors que Vianden s'est battu sur tous les ballons. Sur un contre et une frappe déviée, nos adversaires ouvrent le score. En deuxième mi-temps, on a été conscient qu'il allait falloir laisser la qualité technique de côté et mettre la tenue de combat. Le score aurait pu être plus lourd en fin de match. Doublé de Danny Sousa et un but de Rafael Delgado.» Vianden - Steinsel 2-3

David Spir (Remich/Bous): «Nous nous sommes mis en difficulté après le carton rouge.  Mon joueur s’est fait justice alors que l'arbitre a laissé impunie l'agression qu'il a subie juste avant. Jusque-là, nous étions bien en place mais nous avons manqué deux occasions franches. En deuxième mi-temps, nous avons bien résisté à 9 contre 10 après une autre expulsion, cette fois avec un joueur de chaque côté. Puis le sort s'est acharné sur nous avec deux blessés et plus de possibilité de changement. Malgré cela,  Bertrange ne s'est pas procuré beaucoup d'occasions. Sur un long ballon qui a rebondi sur un de mes joueurs, ce dernier relance involontairement l'attaquant de Bertrange qui marque. On méritait le partage car mes joueurs ont été vaillants.» Remich/Bous - Bertrange 0-1

Pedro Teixeira (Medernach): «Notre équipe a été supérieure en première mi-temps. On a bien utilisé les espaces libres concédés par Mertzig. On a marqué les buts qui nous ont fait défaut contre Pratzerthal. Le score n’est pas forcé car on aurait pu marquer plus en première mi-temps. Triplé de Dragan Jurcevic, doublé de Pit Schoos et un d’Antonio Carvalho.» Mertzig  - Medernach 2-6

René Rippinger (Kehlen): «Lors des quinze premières minutes, nous avons été  tactiquement bien organisés mais au cours des trente dernières minutes, c’est Erpeldange qui a mené le match. Le score de 0-2  à la 37e minute était difficile à digérer mais dès le début de la seconde mi-temps, mon équipe a retrouvé son esprit combattant et nous sommes revenus à 2-2. Un  bon arbitrage et des supporters en forme dans notre nouvelle tribune.» Kehlen - Erpeldange 2-2

Jhemp Almeida (Red-Black): «C'était portes ouvertes. Beaucoup de lacunes défensives et des marquages très larges. Nos buts ont été inscrits pas Helder Neves (1-1 et 3-3), Patrick "Peixe" Almeida (2-1 et 4-4), Alija Derzic (5-4). L'équipe de Schifflange a changé par rapport au premier match, il y a quelques jeunes de qualité dans ce groupe. On n'a pas réussi à les neutraliser et notre expérience n'a pas servi aujourd'hui. Le résultat est logique et mérité, les deux équipes n'ont jamais baissé les bras. C'est le match le plus fou depuis que je suis au Red-Black.  5-5 est un score anormal et il faut se remettre en question pour éviter de prendre autant de buts et enfin gagner un match pour se donner de l'air dans le bas du tableau. Le cadre est limité mais nous devons nous serrer les coudes.» Red-Black - Schifflange 5-5

Francesco Controguerra (Äischdall): «J ’ai entamé ce match avec la peur au ventre, en devant faire appel à des joueurs de réserve. Mais quel joli match des deux côtés. Nous avons été parfaitement organisés dans chaque ligne, ne laissant aucune chance à nos adversaires. A noter que leur gardien a signé un excellent match et a sauvé beaucoup d'occasions.» Äischdall - Mersch 2-0

Pascal Fabbri (Bertrange): «Mes joueurs ont répondu présent malgré  les conditions difficiles de la préparation à cause de l’état de notre terrain. Cela n’a pas été facile. Pour le match, les consignes ont été respectés dans une rencontre assez agressive avec une équipe adverse qui a terminé à neuf et nous à dix.» Remich/Bous - Bertrange 0-1

Egide Thill (Wormeldange): «Après le 1-1 à la pause au début de la deuxième mi-temps, mon équipe a souffert sous la pression de l'adversaire et c'est Kayl/Tétange qui a finalement pris  l'avantage (2-1). C'est après que mon équipe a su prendre l'initiative et revenir au score par Chris Herbrink (2-2).  Vers la fin du match Kayl/Tetange rate un penalty, tir sur la transversale. Les joueurs se sont battus jusqu'au coup de sifflet final.» Kayl/Tétange - Wormeldange 1-2

Joël Hausman (Pratz/Redange): «Bastendorf est une belle équipe, bien équilibrée. On a joué souvent à armes égales en première période. En seconde, c'est devenu une bataille car le terrain ne permettait à aucune des deux équipes d'enchaîner trois passes de suite! Dans ces conditions, le nul était jouable, c'était sans compter sur le temps additionnel. Si Yvo Correia nous marque deux buts dans le temps normal, sur une erreur du gardien adverse qui frappe à côté du ballon et un contre heureux pour aller seul au but, nous avons l’occasion de mettre le 3-2 sur un duel avec  le gardien adverse à la 93e minute. Mais à la 94e minute, on encaisse le 2-3!» Bastendorf - Pratz/Redange 3-2.

Patrick Leogrande (Mersch): «Un jours sans. Nous n'avons jamais été capables de développer notre jeu. Rien ne nous a réussi. On n'a montré aucune réaction après les buts d'Äischdall. Pas une chance en seconde période ou un tir au but. Avec une telle performance, on ne mérite pas de figurer dans la première partie du classement.» Äischdall - Mersch 2-0



Sur le même sujet

Division 1: Steinsel revient sur Erpeldange
Steinsel a rejoint Erpeldange en tête de la série alors que Lintgen, troisième, pointe à deux points des leaders. En série 2, belle journée pour Berbourg qui réduit son retard de cinq à trois points par rapport à Mühlenbach et qui augmente son avance sur le troisième, Bertrange.
Christian Fereira a la tete
Photo: Serge Daleiden