Changer d'édition

Paroles de techniciens: David Spir: «Vingt-neuf points et nous sommes barragistes!»
David Spir fait la moue. Son club va devoir passer par un match d'appui pour se maintenir.

Paroles de techniciens: David Spir: «Vingt-neuf points et nous sommes barragistes!»

Photo: Michel Dell’Aiera
David Spir fait la moue. Son club va devoir passer par un match d'appui pour se maintenir.
Sport 6 min. 22.05.2017

Paroles de techniciens: David Spir: «Vingt-neuf points et nous sommes barragistes!»

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Jhemp Almeida juge que la maturité de ses joueurs a bien aidé dans l'opération sauvetage. Olivier Ciancanelli a du mal à se remettre à la Division 1. Patrick Leogrande regrette des points perdus face aux équipes de queue. Fons Leweck croyait en Vianden.

Jhemp Almeida juge que la maturité de ses joueurs a bien aidé au sauvetage. Olivier Ciancanelli a du mal à se remettre à la ‘division 1. Patrick Leogrande regrette des points perdus face aux équipes de queue. Fons Leweck croyait en Vianden... et Johann Bourgadel a eu beaucoup d'émotions.

Neil Pattison (Mertzig): «Une saison compliquée qui se termine sans encombre, grâce à la bonne mentalité des joueurs qui se sont battus jusqu'à la fin. Bonne chance pour le barrage à mon collègue Yvo Martins et mon ancien club de Redange où j'ai passé deux saisons comme joueur. Maintenant mon adjoint, Carlos Andrade, et moi, avec le comité, allons préparer soigneusement la nouvelle saison avec l'objectif de faire évoluer notre jeune groupe pour passer une saison plus calme. Quelques transferts du coin vont compléter le groupe actuel.» Pratz/Redange - Mertzig 1-2

Jhemp Almeida (Red-Black): «On savait que la saison allait être difficile. On est monté de la troisième à la première Division en trois saisons avec le maintien cette saison. Le Red Black est un petit club avec un petit budget, 8 joueurs du cadre A actuel ont joué en D3. Il y a eu des hauts et des bas mais grâce à l'expérience du groupe, moyenne d’âge de 30 ans, on a bien géré. Ma déception va à la préparation qui a été catastrophique. Pour le premier match contre Mühlenbach, il y avait 10 joueurs de l’équipe B ou qui avaient arrêté entre-temps. La préparation hivernale n'a pas été meilleure mais j'ai pu compter sur 7 à 8 joueurs réguliers. Je peux comprendre, les joueurs ne touchent pas de fixe et peuvent avoir d'autres priorités.» Red Black - Muhlenbach 1-4

Olivier Ciancanelli (Belvaux): «Je pose un regard mitigé sur la saison. Un début catastrophique avec Anel Pjanic qui s'arrête au mois d’octobre. Un jeu défensif inexistant avec aucune consigne tactique respectée et j'en passe. Pour moi ce fut très difficile vu du banc. J'ai remis les pendules à l'heure au mois de janvier et les gars ont travaillé dur en hiver pour finir avec 34 points en boulet de canon. Le groupe est très jeune et il ne faut pas oublier, à Belvaux, on joue pour l'amour du sport et sans argent. Cela démontre encore plus l'excellent travail fourni par le staff pour encadrer et motiver les joueurs! Cette année je suis venu pour le président pour aider ses jeunes joueurs. Pour ce qui est de mon avenir à Belvaux, j’attends pour voir. Pour mes sentiments, difficile de revenir en D1 et de s'adapter au jeu livré sur les stades. J'ai quand même vu quelques bons joueurs comme un super attaquant, James Tao. Et je reste convaincu que le travail paie toujours.» Wormeldange - Belvaux 3-4

Frédéric Cicchirillo (Walferdange): «Un nouveau comité s'est mis en place pour assurer la transition pour la fin de saison. Il apporte un nouvel élan. Beaucoup de nos joueurs ont décidé de rester. Je voudrais rendre hommage à l'ancien comité pour tout le travail accompli durant toutes ces années, merci à Serge , Frank, Manu, les frères Blau. Et enfin un petit mot pour Joyce Regazzi qui va nous quitter, je voudrais le remercier pour tout ce qu'il nous a apporté sur le terrain durant toutes ces belles années, l'homme des barrages!» Walferdange - Lorentzweiler 3-2

Patrick Leogrande (Mersch): «Pour moi la meilleure équipe de la série était Steinsel mais ce n'est pas l'argent qui fait une bonne équipe et, après trois saisons à essayer de monter, il est nécessaire de se poser des questions et d'analyser l'échec. La révélation de la saison, sans aucun doute, Medernach, avec un entraîneur, Pedro Teixeira plein de qualités. Autre révélation, Stefan Martins à qui j'ai donné une nouvelle position, en passant d'un numéro 9 à un numéro 6. Il a inscrit 16 de ses 20 buts dans cette position. La déception, c'est l'équipe de Schieren qui descend et celle d'avoir perdu avec Mersch trop de points face à des équipes de bas de tableau. J’ai déjà perdu quatre joueurs dont deux qui vont faire mal, Stefan Martins vers Wiltz et Alison Martins (Jeunesse). Je serai encore entraîneur la saison prochaine. Je tiens à ajouter que le meilleur buteur est Stefan Martins et non Stéphane Piron comme annoncé par Flippe Vila Verde la semaine dernière.» Kehlen - Mersch 0-8

David Spir (Remich/Bous): «Nous avons pris un but au bout d'un quart d'heure. Puis sur une belle frappe des 30 mètres d'Antonicelli, nous égalisons vers la 20e minute. Nous prenons l'avantage sur une erreur du gardien adverse avec Oli Grethen en buteur. Puis sur contre, Yan Olafssonn inscrit le 3-1 dans la foulée . Nous encaissons un but juste avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, Berbourg a dominé et loupé un penalty, raté plusieurs occasions en tapant sur le poteau et la barre plusieurs fois. Sur un penalty nous marquons le 4-2 à 10 minutes de la fin et à la dernière minute nous encaissons un penalty. Le tournant du match est sûrement le penalty loupé de Berbourg en deuxième mi-temps. Malgré nos 29 points, nous sommes barragistes.» Remich/Bous - Berbourg 4-3

Johann Bourgadel (Sanem): «Un match spécial, le dernier à la tête de l'équipe en championnat. J'ai fait plaisir aux joueurs qui avaient le moins de temps de jeu, mais aussi aux coaches car aussi bien mon adjoint que moi-même avons participé à ce match ainsi que le capitaine de la réserve Tonio Bossio. L'émotion était au rendez-vous. Bertrange a été récompensé grâce aux erreurs individuelles de mes joueurs, mais le principal n'était pas là. Objectifs atteints pour les deux équipes, maintien pour nous et montée avec le titre de champion pour notre équipe réserve! Merci aux personnes du club qui ont eu cette très belle pensée pour moi hier. Aujourd'hui je suis ému et reconnaissant envers le club qui m'a fait grandir.» Sanem - Bertrange 0-4

Dany Timoteo (Vianden): «Tous les matchs doivent être joués et nous avons joué ce match comme les autres. Un résultat mérité même si notre gardien a multiplié les arrêts. Mais c'est ainsi, il l'a fait dans de nombreux matchs aussi. Si Lintgen a eu plus de possession de balle après le but de Christian Sibilio à la 15e, nous avons bien géré ensuite. Une fois réduits à 10, nous avons eu très dur mais notre point fort, c'est que nous pouvons bien défendre.» Vianden - Lintgen 1-1

Fons Leweck (Erpeldange): «J'ai beaucoup d'amis à Vianden et je leur avais demandé de faire leur possible. J'étais certain qu'ils en étaient capables. Je l’espérais et je donnais 50 à 60 % de probabilité à ce scénario. On a eu difficile aussi à Vianden et je connais cette équipe. Lintgen a du mal de faire le jeu. Le match d'aujourd'hui était un piège. Matias qui a marqué deux buts, aurait pu en mettre plus. Cette seconde partie de saison a été compliquée avec beaucoup de blessés. Heureusement, on a eu de nombreux retours ces derniers matchs. Et nous avons de nombreux de jeunes avec lesquels il faut préparer l'avenir.» Medernach - Erpeldange 2-3

Pedro Teixeira (Medernach): «Une saison réalisée avec un effectif assez jeune. Un bon second tour. La preuve que l'équipe a bien mûri. Nous sommes sur la bonne voie. On peut nourrir plus d'ambitions pour la saison prochaine. Nous voulons rester régional dans notre recrutement et toujours avoir une équipe soudée. En début de saison, terminer huitième était presque un rêve. Nous terminons sixième.» Medernach - Erpeldange 2-3


Sur le même sujet

Football: Division 2: le titre pour Steinsel et Munsbach
Steinsel, Mertzig, Feulen, Mensbach et Echternach joueront en Division 1. Le Red Black et Belvaux peuvent encore y accéder avec les barrages. Larochette, Christnach, le Tricolore et le CeBra descendent en Division 3. Diekich et Biwer bénéficient d'un sursis.
Daring Echternach - AS Luxembourg Porto: l'équipe d'Echternach.