Changer d'édition

Paroles de techniciens après la Coupe FLF: Tino Marasco (Remich-Bous): «On a joué et gagné avec les moyens du bord»
Sport 6 min. 31.10.2016

Paroles de techniciens après la Coupe FLF: Tino Marasco (Remich-Bous): «On a joué et gagné avec les moyens du bord»

Tino Marasco est tout heureux de la qualification de l'Union Remich-Bous au détriment d'Aspelt (3-2)

Paroles de techniciens après la Coupe FLF: Tino Marasco (Remich-Bous): «On a joué et gagné avec les moyens du bord»

Tino Marasco est tout heureux de la qualification de l'Union Remich-Bous au détriment d'Aspelt (3-2)
Photo: Yann Hellers
Sport 6 min. 31.10.2016

Paroles de techniciens après la Coupe FLF: Tino Marasco (Remich-Bous): «On a joué et gagné avec les moyens du bord»

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Le jeu des deux ballons derrière le but de Biwer a irrité Artur Marques (Moutfort). Neil Pattison (Mertzig), Joao Pereira (Berdorf-Consdorf) et Johann Bourgadel (CS Sanem) ont vécu un vrai match de Coupe. Fabio Ianelli (Noertzange) aurait voulu voir le match plié après 45 minutes à Walferdange.

Le jeu des deux ballons derrière le but de Biwer a irrité Artur Marques (Moutfort). Neil Pattison (Mertzig), Joao Pereira (Berdorf-Consdorf) et Johann Bourgadel (CS Sanem) ont vécu un vrai match de Coupe. Fabio Ianelli (Noertzange) aurait voulu voir le match plié après 45 minutes à Walferdange.

Propos recueillis par Daniel Pechon

Guy Lamesch (président de Merl-Belair en l’absence de Vincent di Gennaro en vacances): «C'était 2-1 au repos avec les buts de Joao Gomes (1-0) et Demir Zeljnajic (2-1), qui a aussi inscrit le 3-1  à deux minutes de la fin. Le Red Star a été la meilleure équipe sur le terrain pendant 70 minutes. Après un carton jaune/rouge, nous avons terminé à dix. La fin de match a été plus difficile.» Kayl-Tétange – Merl-Belair 1-3

Joao Pereira (Berdorf-Consdorf): «C'était un excellent match de Coupe. Nous avons entamé la rencontre de manière plus défensive, mais le Red-Black a marqué après 25 minutes sur hors-jeu (?) et sur sa première occasion. La seconde période fut meilleure, avec du beau football, engagé mais correct. Après le 0-2 inscrit sur un penalty inexistant, on a pris le match en mains et on est revenus à 2-2. Malheureusement, un but tardif du Red-Black a empêché les prolongations. A souligner la très bonne prestation de Jasper Göbel, 17 ans. Je tiens à souligner une équipe du Red-Black très fair-play.» Red-Black Egalité – Berdorf-Consdorf 3-2

Claude Meylender (Weiler-la-Tour): «Il nous a manqué un but dans les 90 premières minutes. Aujourd'hui, nous avons joué avec une équipe très jeune qui a su créer du jeu, mais n’a pas été récompensée contre un adversaire discipliné et qui a opté pour les contres. Ce qui a permis en fin de compte à Bastendorf de profiter de la classe individuelle de son attaquant de pointe (Dany do Rio). Da Cruz a marqué notre but.» Bastendorf -  Weiler-la-Tour 3-1

Gabriel Vieira (Perlé): «Notre victoire est méritée. On a fait un très bon match et c’est dommage que l’on ne joue pas tous les matches ainsi. Tactiquement bien organisés, nous avons dominé toute la première mi-temps. On a été dangereux, mais sans pouvoir concrétiser. Puis, en deuxième mi temps, Troisvierges a voulu prendre le match en mains, mais nous sommes restés dangereux, surtout en contre. Après le 1-0, on aurait pu aggraver le score. Ce résultat est de bon augure pour préparer le match important dimanche face à Harlange-Tarchamps.» Troisvierges - Perlé 0-1

Fabio Ianelli (Noertzange):«On devait plier le match au bout des 45 premières minutes. Au lieu de mener 0-2, cela devait être 0-4 ou 0-5! Walferdange a entamé la seconde période avec d’autres intentions et mérite le retour au score avec un meilleur niveau de jeu. On s’est battus, mais durant les prolongations, réduits à neuf, cela devenait impossible. J’étais même heureux aux trois coups de sifflet de fin de match. A nouveau, notre absence d’efficacité nous coûte.» Walfderdange – Noertzange 5-3 a.p.

Tino Marasco (Union Remich-Bous): «Les matches de Coupe sont pour nous des matches presque comme les autres, avec la pression en moins. On savait qu’aller à Aspelt, cela ressemblait à un traquenard pour notre jeune équipe. Et Aspelt marque sur sa première occasion, alors que l’on domine le premier acte avec trois, quatre occasions. On égalise sur penalty. En deuxième mi-temps, Aspelt a été meilleur. On a joué avec les moyens du bord, et on est parvenu à passer devant tout en fin de match.» Aspelt – Union Remich-Bous 2-3

Neil Pattison (Mertzig): «Avec cinq juniors dans le cadre, le groupe a bien joué, et est resté tactiquement bien organisé. Notre gardien fait un bon arrêt en deuxième mi-temps pour nous garder dans le match. Malgré plus d’occasions après l'heure de jeu, on n'arrive pas à marquer. Discipliné et respectant bien les consignes, le groupe a travaillé jusqu'à la fin. Je résumerais ce succès par une citation: "Un match de Coupe, on ne le joue pas simplement, mais on le gagne." La manière ne compte pas. On a retrouvé un peu de confiance pour les derniers matches importants en championnat avant la trêve d'hiver.» ASL Porto – Mertzig 0-2

Artur Marques (Moutfort-Medingen): «Mes garçons ont été exemplaires. J’alignais sept joueurs de moins de 22 ans. J'ai vu une première mi-temps à notre avantage, alors que la seconde était pour Biwer. Ce fut un match avec beaucoup de cartons jaunes, certains superflus, alors que nous étions vierges de tout carton depuis deux matches. Biwer aurait pu prendre l’avantage en fin de match. Je déplore l’attitude de l’entraîneur de Biwer, qui pendant 105 minutes, s’est amusé à mettre constamment deux ballons derrière le but de notre gardien, et dès que Biwer a pris l’avantage, ils ont disparu. Mystère. Cette façon de faire a généré une tension inutile qui nous a valu une deuxième expulsion. Nous avons inscrit un deuxième but annulé pour un hors-jeu  non justifié.» Biwer – Moutfort-Medingen 2-1 a.p.

Johann Bourgadel (Sanem): «C'était un match de Coupe dans toute sa splendeur, avec tous les ingrédients: stress, tension, engagement, réussite, chance... Un vrai match d'hommes, disputé sur un terrain catastrophique pour deux équipes qui aiment jouer au ballon.» Schifflange – CS Sanem 2-3 a.p.

Jean-Paul Bossi (Heiderscheid-Eschdorf): «Pour nous, ce fut un bon match, avec un joueur de champ dans les buts, un de nos meilleurs joueurs. Et nos trois attaquants étaient en vacances. Avec l’absence de six joueurs, c'était difficile, mais je reconnais que la victoire est méritée pour Gilsdorf, malgré que mon équipe a fait un bon match.» Heiderscheid-Eschdorf – Gilsdorf 0-2

Claude Leogrande (Mensdorf): «Notre qualification est méritée, et cette fois-ci, on a transformé nos occasions. Après 30 minutes, je dois déjà changer deux joueurs sur blessure. Puis il a fallu accepter l'annulation du but de Leo Kirsch, qui n'était pas hors-jeu. L'arbitre lui donne un carton jaune/rouge... parce qu'il a osé lui dire qu’il n’y avait pas hors-jeu! On joue durant une heure à dix et on marque encore deux buts. Notre gardien fait aussi trois à quatre très beaux arrêts en seconde mi-temps. Au prochain tour, je ne souhaite surtout pas rencontrer une équipe de notre division, car  je trouve ça peu intéressant. Je préférerais nettement une bonne équipe de notre région à la maison.» Mensdorf – CS Oberkorn 4-1

Joël Hausman (Pratz-Redange): «C'était un match sérieux de notre part, et une bonne préparation pour la suite...avec cinq joueurs de moins de 20 ans. Maintenant, il faut récupérer les blessés et les suspendus pour jouer face à Schieren dimanche.» Pratz-Redange – SC Bettembourg 1-0

Ronald Martinelli (Steinfort): «Belle prestation de mon équipe. J’avais laissé six cadres au repos pour faire jouer ceux qui ont moins de temps de jeu. Et ils m'ont rendu la confiance que j’avais placée en eux. Nous avons su mettre du rythme et prendre le jeu à notre compte. Schieren, une équipe qui joue le maintien en première division, était très fébrile et en manque de confiance.» Schieren – Steinfort 2-4


Sur le même sujet

1/32es de finale de la Coupe FLF: Quatre surprises et des buts à la pelle
A l'occasion des... 23 premiers matches des 32es de finale de la Coupe FLF disputés ce week-end, quatre équipes sont parvenues à éliminer une formation de l'étage supérieur: Perlé (contre Troisvierges), Merl-Belair (face à Kayl-Tétange), Steinfort (vainqueur de Schieren) et Mensdorf (contre le CSO). Quant au match Erpeldange - Mühlenbach, il n'a pu aller jusqu'à son terme.
Bruno Valadares (Gilsdorf) a été très dangereux / Football Coupe FLF Luxembourg, 32ème de finale, Saison 2016-2017 / 30.10.2016 / Racing Heiderscheid - Eschdorf vs Jeunesse Gilsdorf  /Stade Um Quatre Vents, Eschdorf / Photo : Michel Dell'Aiera