Changer d'édition

Paroles de techniciens après la 1re journée en D1: Charles Leweck (Erpeldange): «Il y aura des adversaires d'un autre calibre»
Sport 5 min. 29.08.2016 Cet article est archivé

Paroles de techniciens après la 1re journée en D1: Charles Leweck (Erpeldange): «Il y aura des adversaires d'un autre calibre»

Charles Leweck (Erpeldange): «Le 1-0 tombé très tôt a évacué la tension»

Paroles de techniciens après la 1re journée en D1: Charles Leweck (Erpeldange): «Il y aura des adversaires d'un autre calibre»

Charles Leweck (Erpeldange): «Le 1-0 tombé très tôt a évacué la tension»
Photo: Julien Ramos
Sport 5 min. 29.08.2016 Cet article est archivé

Paroles de techniciens après la 1re journée en D1: Charles Leweck (Erpeldange): «Il y aura des adversaires d'un autre calibre»

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Filipe Vila Verde a fait trembler les murs à la pause à Steinsel, Pascal Fabbri s’inquiète déjà de la profondeur de son banc à Bertrange, tandis qu'à Pratz-Redange, Joël Hausman a vécu cinq dernières minutes de folie. Voici les réactions des entraîneurs à l'issue de la 1re journée en Division 1.

Filipe Vila Verde a fait trembler les murs à la pause à Steinsel, Pascal Fabbri s’inquiète déjà de la profondeur de son banc à Bertrange, tandis qu'à Pratz-Redange, Joël Hausman a vécu cinq dernières minutes de folie. Voici les réactions des entraîneurs à l'issue de la 1re journée en Division 1.

Propos recueillis par Daniel Pechon

Jhemp Almeida (FC Red-Black Egalité): «C'est un bon premier point de pris face à une équipe physique et technique. Mühlenbach a fait le jeu, mais nous avons réussi à être dangereux trois ou quatre fois, avec notamment l’égalisation à la 45e+1 sur corner par Helder Neves juste après le 1-0. Les vingt dernières minutes ont été très compliquées, mais nous avons tenu bon. Alberto Pulimeno sauve le point avec un arrêt crucial dans les arrêts de jeu.» Mühlenbach – Red-Black Egalité 1-1

Manuel Scholler (FC Schifflange): «Nous marquons logiquement à la 40e minute, après avoir dominé toute la première mi-temps, sur un but de Tony Lopes. Ensuite, on a trop reculé, et on encaisse presque tout aussi logiquement. Etre réduits à dix ne nous a pas empêchés de reprendre le jeu à notre compte durant les dix dernières minutes. On a hérité de cinq face-à-face et on doit gagner. C'est le gardien adverse qui doit être félicité et qui  conserve le point de Kayl-Tétange. C'est dommage, mais un nul pris à l’extérieur à Kayl-Tétange, l'un des favoris à la montée, ce n'est pas si mal.»   Union Kayl-Tétange – Schifflange 1-1

Francesco Controguerra (Alliance Äischdall): «On gagne le match sur un autobut après un corner de Lugi  Spinelli à la 42e minute. Mais le match avait bien commencé, avec Andrea Moro qui avait déjà hérité de plusieurs occasions de marquer. Leur gardien a sauvé une reprise de la tête à même la ligne et une reprise de Luigi Spinelli est passée de peu à côté. En seconde période, leur gardien a sauvé le deuxième but plusieurs fois, mais Schieren aurait pu égaliser aussi. Notre victoire est méritée à mes yeux.»  Schieren - Alliance Äischdall 0-1

Joël Hausman (Pratz-Redange): «Cela doit être cruel pour Mertzig, qui, réduit à dix à un quart d'heure de la fin du match, alors que le score était de 1-2 en notre faveur, est parvenu à égaliser, avant de s'incliner en fin de match. Mais notre domination et nos occasions en seconde période auraient dû nous mettre à l'abri plus tôt. En réalité, après un but de Mimo de la tête après vingt minutes, dans un début de partie en toute maîtrise pour Mertzig,  on revient au score sur un autobut après une longue passe d'Arthur Hausman. Puis, Lex Lulligen de la tête sur un centre de Dominique Alves nous porte aux commandes. Avant les cinq dernières  minutes de folie. Mertzig revient à 2-2 via un slalom d’un de leurs attaquants. C'était sans compter sur notre rush des derniers instants et le but de la victoire de Lex Lulligen sur un service d'Ivo Correia, dans une ambiance de folie que l'on devine.» Mertzig – Pratz-Redange 2-3

Filipe Vila Verde (Steinsel): «Nous avons livré une deuxième mi-temps qui nous ressemble plus après une première disputée sous la canicule, avec une équipe de Steinsel passée complètement à côté de son sujet. C’était catastrophique. A croire que Bastendorf jouait tout seul. Après quelques secousses à la pause, les changements ont modifié la donne, avec notamment l’ajout d’un milieu récupérateur. Avec une ligne offensive plus mobile, on a pu prendre le jeu en mains. Danny Sousa marque un but après avoir manqué un penalty et... avant de se faire exclure pour une manifestation de joie excessive après son but.»  Steinsel - FC Bastendorf 4-1

Johann Bourgadel (CS Sanem): «On était venus pour gagner, mais avec un point j’aurais déjà été heureux. Malgré un but encaissé très tôt dans le match, à aucun moment, on a changé notre manière de jouer. On a pris le jeu à notre compte et on a été patients. Bertrange cherchait à mettre le 2-0. Sachant qu’ils étaient peut-être un peu courts physiquement. J’ai fait rentrer du sang frais à l'heure de jeu, et l’effet a été immédiat. Le match a fini par une attaque-défense et notre second but. Le score aurait pu être plus lourd avec un peu moins de politesse devant.» Bertrange – Sanem 1-2

Patrick Leogrande (Mersch): «Le seul point positif que je retire, ce sont les trois points. Kehlen aurait mérité de gagner le match. On n'a pas été présents, et ce, dans tous les domaines du jeu. Le but, sur notre seule occasion du match, résulte d'une tête de Fabio Gaspar.» Mersch – Kehlen 1-0

Pascal Fabbri (Bertrange): «Nous étions bien en place en première mi-temps, puis c’est devenu plus compliqué après le repos. La blessure de Benjamin Mathieu à la 55e minute nous a déstabilisés, et le carton jaune-rouge de Yacine Ettabet a été le coup de grâce. La préparation a été très difficile et la profondeur du banc n’est pas suffisante pour pallier toutes les absences. Sanem s'est montré supérieur physiquement en seconde période.» Sp. Bertrange – CS Sanem 1-2 

René Rippinger (Kehlen): «Notre première mi-temps était entièrement maitrisée. Mersch a profité malheureusement d’un centre à la 65e minute pour marquer. A deux minutes de la fin, Ludovicy a eu le 1-1 au bout du pied, mais sa frappe a touché le poteau.» Mersch – Kehlen 1-0

Charles Leweck (Erpeldange): «Le 1-0 tombé très tôt a évacué la tension. La préparation de la saison a été très difficile, car on n'a jamais joué avec une équipe complète. Par exemple, dimanche, j’ai dû aligner plusieurs "vétérans", malgré l’existence  de nombreux et très bons jeunes joueurs à Erpeldange. Mais on a livré  la prestation qu’il fallait pour un premier match. Je sais qu’il y aura des adversaires d'un autre calibre durant la saison, avec tout le respect que je dois à Medernach. Buts de Nilton Rocha, Michael Barrela, Ken Decker et deux de José Silva dos Santos.» Erpeldange -  Merdernach 5-0


Sur le même sujet

Laurent Delleré (Sanem): « Une véritable leçon»
Beaucoup d'amertume pour Jan Küchling (Biwer) et de soucis pour Pascal Fabbri (Bertrange). Neil Pattison (Mertzig) a piloté son équipe à distance et Antonio Teixeira (Steinsel) a eu une fin de match mouvementée. Paroles d'entraîneurs.
Laurent Delleré loue la qualité offensive de son équipe de Sanem mais déplore les errements défensifs.
Première journée en Division 1: Erpeldange et Berbourg commencent fort
En Série 1, au terme d’une journée sans partage, les favoris, Erpeldange et Steinsel s’installent déjà aux deux premières places. Victorieux, Mersch, Lintgen, Pratz-Redange, Äischdall et Lorentzweiler ont aussi réussi leur départ. En Série 2, Berbourg a fait sensation en atomisant Remich-Bous. Junglinster, Weiler, Sanem et Wormeldange sont les autres vainqueurs.
20 Jose Silva dos Santos (Erpeldange) , 1 Max Trierweiler(Medernach) / Division 1 Serie 1 FC 72 Erpeldange - Blo Weiss Medernach / 28.08.2016 / Erpeldange / Terrain 1 / Luxembourg / Photo Julien Ramos / Imagify