Changer d'édition

Paroles de techniciens après la 17e journée de Division 1: Antonio Teixeira (Lintgen): «On a su gérer notre adversaire»
 Antonio Teixeira (Lintgen) se plaignait de la qualité du terrain à Schieren, mais se félicite de la victoire plantureuse (0-4) de son équipe

Paroles de techniciens après la 17e journée de Division 1: Antonio Teixeira (Lintgen): «On a su gérer notre adversaire»

Photo: Michel Dell'Aiera
Antonio Teixeira (Lintgen) se plaignait de la qualité du terrain à Schieren, mais se félicite de la victoire plantureuse (0-4) de son équipe
Sport 6 min. 27.03.2017

Paroles de techniciens après la 17e journée de Division 1: Antonio Teixeira (Lintgen): «On a su gérer notre adversaire»

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Johann Bourgadel (Sanem) a honte de la prestation de ses ouailles, Yannick Leroy (Union Kayl-Tétange) a retrouvé son équipe du premier tour, Claude Meylender (Weiler-la-Tour) salue la progression de ses joueurs, tandis que David Spir (Union Remich-Bous) a apprécié le changement d'état d'esprit de son équipe après le repos.

Johann Bourgadel (Sanem) a honte de la prestation de ses ouailles, Yannick Leroy (Union Kayl-Tétange) a retrouvé son équipe du premier tour, Claude Meylender (Weiler-la-Tour) salue la progression de ses joueurs, tandis que David Spir (Union Remich-Bous) a apprécié le changement d'état d'esprit de son équipe après le repos.

Propos recueillis par Daniel Pechon

Pascal Fabbri (Bertrange): «Plusieurs absences à des postes-clefs nous ont mis en grande difficulté. C'est dommage que notre série se termine, mais Weiler, qui a bien joué le coup, mérite sûrement beaucoup mieux que son classement actuel. Vitali a inscrit le 0-1 après  trois minutes.» YB Weiler-la-Tour - Bertrange 5-1

Egide Thill (Wormeldange): «Les rencontres se suivent et... les scénarii se ressemblent. Cette fois, nous avons largement dominé la rencontre en première mi-temps, avec une multitude d'occasions. Nous aurions dû tuer le match en première mi-temps après le 0-1.  Le match a été plus équilibré après la pause, avec des occasions des deux côtés. Au bout des 90 minutes, je dois accepter d’être satisfait avec le match nul. Reste à noter qu'à la dernière minute, Nasreddine Hammami a reçu un carton rouge pour avoir réagi suite à une provocation d'un spectateur. Je n‘excuse pas  la réaction de mon joueur, mais je n'apprécie guère le comportement dudit spectateur.» Itzig - Wormeldange 1-1

David Spir (Union Remich-Bous): «Le match a très mal débuté... Pourtant ... contre le cours de jeu, on ouvre le score, avant d’encaisser trois minutes plus tard suite à une succession d'erreurs de concentration qui ont provoqué le corner qui amène le but. Notre gardien, Bandel, et l'expérimenté Mazurier ont évité que l’on encaisse d'autres buts avant la mi-temps. En deuxième période, l'état d'esprit de l'équipe a complètement changé, en devenant plus conquérant. Les deux équipes auraient pu faire la différence. Finalement, nous avons accroché un point contre la meilleure équipe de la série. Mais, en recevant un nouveau carton rouge, on en est à présent à trois suspendus pour le prochain match. Je relève le bon arbitrage de M. Steffanetti.» Union Remich-Bous - Mühlenbach 2-2

Massimo d’Amaro (FC Munsbach): «Ce fut une partie avec beaucoup de rebondissements et de l’émotion, aussi dans mon chef, vu que j’affrontais mon ancien club. Mon équipe mérite sa victoire après son engagement dans la semaine. Une présence et une conversion exceptionnelle dans le jeu a mené aux trois points. On égalise sur un coup franc des 30 mètres en pleine lucarne signé par Deco. En faisant entrer un attaquant à quinze minutes du terme, j’ai redonné du sang frais à l’équipe. Et le dernier but est le fruit d'une combinaison entre les trois remplaçants. A présent, nous sommes en route pour la "remontada" au classement.» Munsbach - Belvaux 4-3

Claude Meylender (Weiler-la-Tour): «Après le premier match contre Remich-Bous, tout le monde,  comité, entraîneurs, et joueurs, s'est mis en question, et depuis lors, la progression a été constante, malgré des débats face à des adversaires du haut du tableau. Aujourd'hui (lisez: dimanche), l'équipe est récompensée. Malgré un premier but encaissé tôt dans la rencontre, une volonté et une solidarité énormes se sont installées au sein du groupe. Les joueurs expérimentés ont pris leurs responsabilités et ont mené l'équipe vers cette victoire méritée.» YB Weiler-la-Tour - Bertrange 5-1

Yannick Leroy (Union 05 Kayl-Tétange): «Après deux défaites et une victoire dans la douleur, une réaction était attendue. Et l’équipe a cette fois rendu une belle copie. Je suis très satisfait de la prestation de mes joueurs, avec des consignes respectées, des belles phases de jeu, la maîtrise du ballon, de la solidarité et, cerise sur la gâteau, la réussite qui nous avait fait défaut face à Berbourg et Wormeldange. Nous avons retrouvé les valeurs qui ont fait notre force au premier tour. L'équipe est très jeune, mais de qualité. Je souligne le très bon arbitrage et le fair-play des deux équipes.» Union Kayl-Tétange – Red-Black Egalité 4-0

Patrick Leogrande (Mersch): «On a changé notre mentalité pour aborder cette rencontre. Les consignes étaient d’évoluer avec un bloc défensif bien en place, et de jaillir en contre. Notre volonté était aussi de nous venger du match aller, où nous avions été battus sur trois contres. Avec des consignes respectées à 100 %, on a marqué deux fois. Lorentzweiler a eu deux occasions aux 43e et 85e minutes, par le même joueur, Lukic. Le score aurait pu être plus lourd si nous nous étions montrés plus efficaces devant le but.» Lorentzweiler - Mersch 1-2

Antonio Teixeira (Lintgen): «Sur un terrain aussi difficile, je dirais même... pas loin d’être impraticable, notre objectif était d’abord d’ouvrir le score, et ensuite, une fois que cela fut fait, notre devise est devenue d’en inscrire un deuxième. Car, je le répète, sur un tel terrain, un ballon qui rebondit mal ou une faute est vite arrivée et peut relancer l’adversaire. Le but était d’avoir deux buts d’avance. Après, on pouvait vivre plus tranquilles. L’équipe a été très disciplinée et on a su gérer notre adversaire.» Schieren - Lintgen 0-4

Pedro Teixeira (Medernach): «Le match nul est logique. Kehlen marque sur sa première occasion de but. En deuxième mi-temps, on égalise par Dany Lavinas. C'était un bon match des deux côtés, où chaque équipe a eu ses moments forts. Nous aurions pu marquer le 2-1 en deuxième mi-temps, mais à la fin du match, Kehlen a aussi eu l’occasion de marquer. Alors, le partage est parfaitement logique.» Kehlen - Medernach 1-1

Johann Bourgadel (Sanem): «J’ai honte du spectacle présenté, et je m’en excuse. On a bien commencé, puis, étonnamment, on a reculé face à un FC Schifflange plus entreprenant, avec  surtout Fabien Gonzales et Junior Varela en évidence. Heureusement, Kevin Straus nous a maintenus à flot, mais il n’a toutefois rien pu faire face à Junior Varela sur l’égalisation. Si on ne marque pas, cela devient difficile de faire mieux. Du point de vue des chiffres, on sort d'un deux points sur 21, et avec pas loin de dix joueurs absents. La situation devient critique, et je demande aux joueurs de ne pas gâcher le bon début de saison.» CS Sanem - FC Schifflange 1-3

Frank Lessure (Schieren): «Lintgen ne m’a pas épaté. Malheureusement, nous devons  jouer avec un cadre moins riche que la saison dernière. Les jeunes se battent. Et on continuera à se battre.» Schieren - Lintgen 0-4


Sur le même sujet

Paroles de techniciens: Pascal Fabbri (Bertrange): «On a joué avec le feu»
Filipe Vila Verde (Steinsel) est fier d'avoir pris un point à une demi-équipe de BGL ligue, Georges Menster (Itzig) d’avoir la preuve que son équipe peut concurrencer toutes les équipes de la série. Tino Marasco (Remich-Bous) a trouvé la bonne formule et Pedro Teixeira (Medernach) a vécu une belle mi-temps.
Pascal Fabbri