Changer d'édition

Oukidja et le FC Metz résistent bien à Lille
Sport 4 min. 09.11.2019

Oukidja et le FC Metz résistent bien à Lille

Opa Nguette, ici face au Lillois Zeki Celik, et les Messins ont pris un bon point sur la pelouse du LOSC.

Oukidja et le FC Metz résistent bien à Lille

Opa Nguette, ici face au Lillois Zeki Celik, et les Messins ont pris un bon point sur la pelouse du LOSC.
Photo: AFP
Sport 4 min. 09.11.2019

Oukidja et le FC Metz résistent bien à Lille

Disciplinés et bien aidés par leur gardien Alexandre Oukidja, les Messins ont su faire front face au LOSC (0-0). Un point en or pour un ensemble qui ne ménage pas ses efforts. L’arbitre a oublié d’expulser Reinildo qui a blessé Delaine.

Par Hervé Kuc

  • Le match et sa note 

Le FC Metz ne s’est pas perdu dans les fumigènes utilisés par les supporters du LOSC. Retardée à deux reprises, la confrontation entre Lillois et Messins a permis aux hommes de Vincent Hognon de se rassurer au cours d’un premier acte qui a vu Oukidja intervenir avec talent à deux reprises (33e et 39e). 

Le gardien mosellan a été très présent et par ses arrêts décisifs a permis aux Messins de récolter un point (0-0) qui va faire le plus grand bien à un ensemble en souffrance morale. Regroupé autour de Sunzu et Boye, protégé par un trident défensif travailleur (Maïga, Fofana et Angban), la formation de Vincent Hognon a rarement été dangereuse, seule la tentative cadrée de Traoré (15e) a égayé une première période à l’avantage des Lillois. 

Ensuite, le FC Metz a reporté tous ses espoirs dans les gants de son gardien qui a sauvé la maison messine face à Osimhen (62e et 82e) et à une volonté mosellane d’ensemble de ne pas plier. Si la manière n’a pas été au rendez-vous, les Messins engrangent un point précieux et ont démontré qu’ils étaient capables de ne pas encaisser de but.

Thomas Delaine a dû sortir après l'heure de jeu, victime d'un tacle inconsidéré de Reinildo.
Thomas Delaine a dû sortir après l'heure de jeu, victime d'un tacle inconsidéré de Reinildo.
Photo: AFP

Merci Alexandre Oukidja. Seule ombre au tableau: la blessure de Delaine, victime d’un tacle sévère de Reinildo (63e), seulement sanctionné d’un carton jaune. Toutefois, les Messins héritent d’un  12/20 qui couronne un esprit volontaire et un état d’esprit sain.

  • Les joueurs et leur note

Oukidja (8/10) a été déterminant lors de la première période: il s’est bien détendu sur une tête de son défenseur Boye (33e) puis est très bien intervenu sur un bolide délivré du pied gauche par Osimhen (39e). Il a remis ses habits de lumière pour s’interposer une nouvelle fois devant Osimhen (62e et 82e). Oukidja, le grand homme de la rencontre. 

Fabien Centonze et la défense messine ont bien contenu Jonathan Ikoné et les attaquants du LOSC.
Fabien Centonze et la défense messine ont bien contenu Jonathan Ikoné et les attaquants du LOSC.
Photo: AFP

En défense, Centonze (5) a souffert face à Reinildo. Il lui a mis une bonne semelle (5e) mais s’est offert également une belle percée (14e) ponctuée d’un centre un peu haut. Sunzu (5,5) a œuvré avec énergie et détermination. Boye (5) a failli inscrire un but contre son camp de la tête (33e) mais Oukidja veillait. Il a bien défendu face à Ikoné (19e) puis a sauvé les siens sur une tentative de Celik (54e). 

Delaine (6) a retrouvé son flanc gauche et il s’est, comme à son habitude, bien dépouillé : un centre dangereux (17e), un bon tacle sur Bamba (40e) mais aussi un peu trop de liberté offerte au même Bamba (20e). Il a récolté un carton jaune logique (50e) puis s’est fait «couper en deux» par Reinildo et a été remplacé après ce tacle fou par Udol (66e). 

Au milieu, Fofana (5) a travaillé utilement juste devant la défense messine. Maïga (6,5) a multiplié les tentatives d’incursion et a même placé une tête hors cadre (52e). Il a bien bataillé. Angban (6) a été présent dans les duels. Il a mal négocié certaines de ses relances et a été taclé sévèrement par le Lillois André (75e). 

Nguette (6,5) a retrouvé ses jambes et il a été l’élément le plus en vue et le plus dangereux du FC Metz surtout lors de la première période. Il a été moins saignant par la suite et Niane a pris sa place (86e). N. Traoré (4) a été l’auteur de l’unique frappe cadrée de sa formation (15e). Il possède un beau bagage technique mais son apport a été trop faible. Boulaya est venu le suppléer (70e). 

En attaque, Diallo (4) s’est montré très discret lors de la première période. Il n’a pas fait mieux ensuite.

  • Le scandale du match

L’arbitre Florent Batta sait-il que la VAR est en service? Il s’est trompé lourdement en n’infligeant qu’un carton jaune à Reinildo (63e) sur un tacle déplacé sur Thomas Delaine qui filait au but et qui a dû abandonner ses partenaires sur blessure. Le carton rouge s’imposait. Un véritable scandale. Florent Batta a eu beaucoup plus de facilité pour infliger une «biscotte» à Oukidja (74e). Motif: perte de temps.

Le coach Vincent Hognon peut être satisfait de l'état d'esprit de son équipe.
Le coach Vincent Hognon peut être satisfait de l'état d'esprit de son équipe.
Photo: AFP

Lille - Metz 0-0

Stade Pierre Mauroy, temps pluvieux, belle pelouse, mauvais arbitrage de M. Batta, environ 30.000 spectateurs.
Cartons jaunes: Reinildo (63e) et André (76e) à Lille; Delaine (50e) et Oukidja (74e) à Metz.
LILLE: Maignan; Celik, Fonte (cap.), Gabriel, Reinildo; André (82e Xeka), Soumaré, Ikoné (62e Rémy), Yazici; Bamba (73e Araujo), Osimhen.
Joueurs non entrés en jeu: Jardim; Soumaoro, Maia, Pied.
METZ: Oukidja; Centonze, Sunzu, Boye, Delaine (66e Udol); Maïga, Fofana, Angban, Nguette (86e Niane), N. Traoré (70e Boulaya); Diallo (cap.).
Joueurs non entrés en jeu: Delecroix; Cohade, N’Doram, Ambrose.



Sur le même sujet

Manuel Cabit blessé dans un accident de voiture
Voyageant en compagnie de son coéquipier du FC Metz Kévin N'Doram dimanche sur l'autoroute A4, le latéral martiniquais a été victime d'un accident de la route. Sérieusement blessé, il est actuellement hospitalisé au CHU de Reims. N'Doram est lui indemne, mais choqué.
Manuel Cabit (à dr., en grenat) était titulaire samedi avec le FC Metz contre Montpellier, lors de la 12e journée de Ligue 1
Le FC Metz reprend goût au succès face à Béziers
Au terme d’une prestation crispante et sacrément faiblarde, le FC Metz a néanmoins trouvé les ressources pour écarter Béziers (1-0, Niane) ce lundi soir. Les Messins recevront le Paris FC ce vendredi. Laurent Jans n’est pas entré en jeu.
Ibrahima Niane a offert un but précieux aux Grenats ce lundi soir.
Le FC Metz piétine face à Troyes
Largement dominateurs en première période, les Messins ont pris logiquement les devants sur une tête de Sunzu mais ont ensuite été rejoints sur penalty (1-1). Un manque de fraîcheur a empêché les hommes de Vincent Hognon de glaner la totalité de la mise. Les Mosellans paient la répétition de leurs efforts.
Farid Boulaya prend le meilleur sur Johann Obiang mais au final Metz et Troyes se quittent dos à dos.
Football / Vendredi en Ligue 2: Le FC Metz déjoue puis revit face à Clermont
En manque de tout, le FC Metz a vacillé (0-2) puis repris des couleurs (2-2) face à Clermont ce vendredi soir. Une nouvelle soirée poussive après l'échec concédé face à Nîmes (1-2). Cette fois, il va falloir que le staff technique mosellan se penche très rapidement sur un problème majeur: l'absence d’un attaquant de qualité au sein de l’effectif grenat.
Yeni N'Gbakoto a relancé les Messins en réduisant l'écart à la 78e minute.