Changer d'édition

Olivier Thill entretient le suspense
Olivier Thill a été récompensé de son excellent match par un but qui laisse le Progrès dans la course.

Olivier Thill entretient le suspense

Photo: Ben Majerus
Olivier Thill a été récompensé de son excellent match par un but qui laisse le Progrès dans la course.
Sport 3 min. 09.08.2018

Olivier Thill entretient le suspense

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Le Progrès s'est incliné deux buts à un au FC Oufa lors du match aller du troisième tour de l'Europa League. La réduction du score par Olivier Thill permet à Niederkorn de rêver à un nouvel exploit.

Paolo Amodio avait décidé de débuter ce troisième tour de l'Europa League comme il avait fini le deuxième: avec un deuxième récupérateur (Karayer) au côté de Mutsch. S. Thill faisait les frais de l'opération.

Une mesure prudente qui ne semblait pas du luxe face à des Russes d'Oufa bien décidés à forcer la décision dans le premier quart d'heure.

Zhivoglyadov avait donné une première fois le tournis à Gobron (3e) et le dégagement approximatif de Matias ne portait pas à conséquence. Niederkorn sortait une première fois de sa coquille avec un centre de Karapetian repris de façon spectaculaire par De Almeida. La volée du n°7 passait à côté (5e).

Le quart d'heure qui suivait allait être le plus difficile pour les visiteurs. Nedelcearu, monté en ligne, enlevait trop une frappe alors qu'il était seul aux six mètres (10e). L'occasion la plus nette intervenait à la 18e minute lorsque Vanek éliminait Hall sur la droite. Oblyakov puis Carp se heurtaient à un Flauss impérial.

La frappe de De Almeida lèche le poteau

Le Progrès avait fait le dos rond et s'offrait une occasion trois étoiles lorsque Karapetian combinait avec De Almeida dans l'axe. L'ailier éliminait deux hommes pour se présenter seul devant Belenov, mais sa frappe croisée léchait le poteau du gardien russe (27e). Deux minutes plus tard, Karapetian coupait de la tête un ballon délivré par O. Thill sur coup franc mais le gardien local était vigilant.

C'est au moment où les Niederkornois semblaient le plus à l'aise qu'ils encaissaient. Oblyakov se jouait de Hall sur la droite. Son centre était repris au second poteau par Carp du bas de l'épaule et Igboun exploitait l'offrande pour porter Oufa au commandement (1-0, 38e). Un but entaché d'une faute de main non sifflée. Frustrant!

Thill répond à Oblyakov

Niederkorn n'avait plus guère le choix même si ce score avait été remonté au tour précédent. Oufa était plus solide que les deux adversaires éliminés par le Progrès. Les visiteurs produisaient leur meilleur quart d'heure à la reprise avec une frappe un peu molle de Karapetian sur Belenov sur un service de Mutsch (47e) et un coup franc d'O. Thill cafouillé par la défense locale sans qu'un joueur du Progrès n'en profite.

Mutsch prenait un carton jaune qui le privera du match retour. C'est de nouveau au coeur de cette opération séduction que le FC Oufa frappait avec cynisme. Igboun éliminait trop facilement Matias sur la gauche et usait de l'arme fatale, le centre en retrait, pour Oblyakov qui mettait les Russes sur du velours.

Matias faisait les frais de l'opération et cédait sa place à Ferino. Les coups d'éclat d'O. Thill dont un somptueux slalom suivi d'un tir dévié par Belenov en corner (66e) tardaient à se concrétiser. Il fallait un corner frappé et récupéré par le meneur de jeu de Niederkorn pour faire mouche. Son centre-tir fuyant était effleuré par Karapetian mais le ballon finissait dans le but russe (2-1, 80e).

Les dix dernières minutes étaient davantage à la faveur du Progrès. Gobron flirtait avec le cadre sur une frappe et les hommes de Paolo Amodio quittaient la pelouse du stade Neftyanik avec un résultat qui permet de rêver.

FC Oufa - Progrès 2-1

Stade Neftyanik, arbitrage de M. Klossner (SUI) assisté par Zürcher et Wicht. Mi-temps: 1-0.

Evolution du score: 1-0 Igboun (38e), 2-0 Oblyakov (63e), 2-1 O. Thill (80e).

Corners: 5 (5+0) pour Oufa; 4 (2+2) pour le Progrès.

Cartons jaunes: Salatic (45e, accroche O. Thill) au FC Oufa; Hall (23e, accroche Igboun), Mutsch (58e, tacle à retardement sur Oblyakov), Gobron (71e, contestation) et Martins (87e, accroche Carp) au Progrès.

  • FC OUFA: Belenov; Tabidze, Nedelcearu, Tumasyan; Zhivoglyadov, Salatic, Jokic (cap.); Carp, Vanek (56e Zaseev); Oblyakov (83e Fatai), Igboun.

Joueurs non alignés: Sheliya, Alikin, Putsko, Sukhov, Bezdenezhnykh.

Entraîneur: Sergei Tomarov

  • PROGRES: Flauss; Martins, Matias (66e Ferino), Hall, Gobron; Mutsch, Karayer (78e Romeu Torres); Françoise (71e Bastos), O. Thill (cap.), De Almeida; Karapetian.

Joueurs non alignés: Schinker, Vogel, Soares et S. Thill.

Entraîneur: Paolo Amodio


Sur le même sujet

Le Progrès pour un truc de Ouf(a)!
Niederkorn est en pleine introspection. Les Jaune et Noir vont tester leur résistance face à un adversaire peu connu à un stade la compétition jamais atteint. A Oufa, le Progrès s'apprête à souffrir. Le barrage d'Europa League est à ce prix.
Yann Matias parti pour rester dans l'axe? C'est une sérieuse option pour répondre au défi physique des Russes.
FC Oufa: un club sans histoire
Le FC Oufa, adveraire du Progrès ce jeudi, est arrivé sur la pointe des pieds parmi l'élite russe il y a cinq ans. Porte-drapeau de la République de Bachkirie, le club ne défraie guère la chronique. Le départ de l'entraîneur à succès Sergei Semak ouvre une nouvelle ère.
L'équipe du FC Oufa fait son nid dans le championnat russe sans faire beaucoup de bruit.