Changer d'édition

Olivier Perrin: «Niane est sur la première marche de l’échelle»
Sport 3 min. 24.08.2018

Olivier Perrin: «Niane est sur la première marche de l’échelle»

Olivier Perrin est le directeur général de la formation du FC Metz. Il dirigera un projet de formation partagé à Dakar, Metz et Seraing.

Olivier Perrin: «Niane est sur la première marche de l’échelle»

Olivier Perrin est le directeur général de la formation du FC Metz. Il dirigera un projet de formation partagé à Dakar, Metz et Seraing.
Photo: Hervé Kuc
Sport 3 min. 24.08.2018

Olivier Perrin: «Niane est sur la première marche de l’échelle»

Avant Troyes - Metz vendredi à 20h

Désormais directeur général de la formation messine, Olivier Perrin a présenté son plan d’attaque afin, dans le futur, de mieux doter l’équipe professionnelle messine. Le FC Metz s’en va à Troyes ce vendredi (20h) avant d’entamer un fameux duel face à Lens.

Propos recueillis par Hervé Kuc

Olivier, êtes-vous content de retrouver la maison mère du FC Metz?

J’étais satisfait d’être à Dakar (Génération Foot) et je suis effectivement ravi de revenir sur Metz. Je vais vivre deux vies, ici et là-bas où j’ai toujours mon appartement. Si j’ai accepté de rentrer, c’est que je souhaitais que ce soit un projet de formation partagé: à Dakar, à Metz et à Seraing et ce sera le cas. Le FC Metz est un beau bateau et ma mission numéro un sera d’être en relation avec tout le monde avec une présence sur les terrains à hauteur de quatre fois par semaine.

Que pensez-vous de la progression d’Ibrahima Niane?

Il a vécu une saison difficile en Ligue 1 l’année dernière. Ibrahima Niane était déjà connu et voulu par d’autres clubs avant d’arriver à Metz. En termes de jeu, je discutais beaucoup avec lui et je vais le faire encore plus aisément désormais. Il va m’entendre souvent. Ibrahima est sur la première marche de l’échelle et il lui reste encore beaucoup à gravir avant d’arriver en haut de celle-ci. Au niveau de l’efficacité, ce qu’il réalise en ce début de saison me réjouit bien évidemment, il faut qu’il continue sur cette voie.

Le FC Metz a beaucoup de mal, depuis quelques saisons, à former des défenseurs centraux capables de s’imposer durablement au haut niveau. Pourquoi?

A Dakar, l’inconvénient si je peux m’exprimer ainsi, c’est que nous gagnons beaucoup de rencontres et que forcément nous sommes plus devant que sur notre base arrière. Nous formons donc plus de joueurs offensifs. A Metz, nous devons être capables de mettre nos équipes dans des situations défensives. En formation, les meilleurs éléments, nous ne les mettons pas à cette place de défenseurs axiaux, on les met un peu plus haut. Romain Métanire, quand je l’ai placé au poste de latéral droit, il m’a presque «fait la gueule» pendant six mois même si j’exagère un peu. Mais, au club, nous sommes en pleine réflexion sur la formation de défenseurs centraux.

L’équipe réserve messine évolue cette saison en Régional 1 (ex-Division Honneur)…

C’est évident que nos réservistes ne doivent pas évoluer à ce niveau. Nous allons essayer de devenir meilleur, de former de bons joueurs de Ligue 1. Dans toute structure, il y a besoin de régénérer à un moment ou à un autre. Là, Grégory Proment s’occupe de l’équipe réserve et Sylvain Marchal a en charge les U17. Ces deux garçons ont la fibre messine en eux. Eric Atta arrive aussi pour mettre du gasoil dans notre moteur: il est en train de faire le tour de la maison et nous dira les besoins en recrutement.

L’enjeu de la rencontre. Le FC Metz (1er avec Lens, 12 points) se méfie de Troyes (15e, 3 pts) qui reste pourtant sur trois revers de rang en championnat (Brest, Béziers et Lens). L’entraîneur messin, hormis Udol et Maïga, peut compter sur un effectif fourni où Balliu et Traoré (nouvel arrivant) font leur apparition pour la première fois de la saison. Après leur périple troyen, les Mosellans devront préparer leur double confrontation avec le RC Lens (28 août à Bollaert en coupe de la Ligue) et à Saint-Symphorien en championnat (1er septembre).

Le prono de la rédaction. Les Messins alignent les succès avec une belle régularité même si leur jeu reste encore à peaufiner. A Troyes, les partenaires de Cohade devront se méfier d’une formation adverse joueuse, capable d’en renverser beaucoup d’autres. Notre pronostic: 1-1.


Sur le même sujet

David Fanzel: «Cohade a les valeurs du FC Metz en lui»
Après avoir facilement pris le dessus sur Nancy (3-0), les Messins accueillent Troyes, privé de Christopher Martins, suspendu, ce vendredi (20h). Une partie qui s’annonce plus compliquée. David Fanzel, l’ex-entraîneur des filles du FC Metz, préface la rencontre.
Deux matches par semaine? Pas un problème pour David Fanzel qui voit davantage l'hiver comme un perturbateur d'organisme.