Changer d'édition

Nico Braun: «Au FC Metz, Malouda est bien trop seul»
Sport 5 min. 22.12.2014 Cet article est archivé
Football / Après la défaite contre Monaco (0-1)

Nico Braun: «Au FC Metz, Malouda est bien trop seul»

Pour Nico Braun, les Messins s'apprêtent à disputer 19 finales en 2015
Football / Après la défaite contre Monaco (0-1)

Nico Braun: «Au FC Metz, Malouda est bien trop seul»

Pour Nico Braun, les Messins s'apprêtent à disputer 19 finales en 2015
Photo: Fabrizio Munisso
Sport 5 min. 22.12.2014 Cet article est archivé
Football / Après la défaite contre Monaco (0-1)

Nico Braun: «Au FC Metz, Malouda est bien trop seul»

Nico Braun a mal à son FC Metz (17e, 19 points). Le Luxembourgeois a assisté au nouveau revers grenat face à Monaco (0-1) et il se montre inquiet pour la suite. L'ex-buteur regrette le peu de joueurs offensifs alignés et se projette déjà sur un retour à la compétition, en janvier, qu'il prévoit délicat.

Nico Braun a mal à son FC Metz (17e, 19 points). Le Luxembourgeois a assisté au nouveau revers grenat face à Monaco (0-1) et il se montre inquiet pour la suite de la compétition. L'ex-buteur regrette le peu de joueurs offensifs alignés et se projette déjà sur un retour à la compétition, en janvier 2015, qu'il prévoit délicat.

• Nico, le FC Metz pouvait-il envisager le succès face à Monaco samedi soir?

Les Messins ne méritaient peut-être pas de l'emporter mais j'espérais que nous pourrions conserver le point du match nul. A un moment, j'ai dit à un ami qui se trouvait à côté de moi en tribune: «Tu vas voir, Monaco sur sa première et seule attaque en seconde période va nous en planter un!» Ça n'a pas raté et finalement on s'incline contre des Monégasques qui possèdent une sacrée défense.

• Les Messins n'ont engrangé qu'un seul petit point au cours des sept dernières journées. Qu'en pensez-vous?

A ce rythme-là, c'est sûr que nous n'arriverons pas à nous maintenir en fin de saison. Nous étions proches de la huitième place il y a deux mois et finalement on se rend compte que le pronostic de début d'exercice va se réaliser: le FC Metz jouera bel et bien le maintien en seconde partie de championnat. Jamais je n'aurais pensé cela il y a quelques semaines! Quand Krivets régalait et quand Falcon faisait mal aux défenses adverses j'étais persuadé que nous allions être l'équipe surprise de Ligue 1.

• Krivets ne joue plus et Falcon ne marque plus...

Oui mais un garçon comme Krivets a du talent, de la technique et une sacrée vision de jeu et tout ceci ne disparaît pas du jour au lendemain. Il est peut-être fatigué, mais j'ai été très surpris de ne pas le voir face à Monaco. Il était la révélation du championnat de France dès son arrivée à Metz, le plus fort de l'équipe et là il disparaît. Falcon revient de blessure et ce n'est jamais évident pour un attaquant de réintégrer une équipe qui marche beaucoup moins bien.

• Qu'avez-vous pensé des prestations de Rivierez et Palomino qui ont suppléé Bussmann et Métanire?

Rivierez a fait un très bon match. Il m'a plu et c'est une vraie découverte car en plus il a su jouer sur le flanc droit puis gauche de la défense. J'ai moins fait attention au match de Palomino mais il me semble qu'il a effectué son travail correctement en tout cas je n'ai pas noté de faute de sa part.

• Nico, franchement, qu'est-ce qui vous gêne dans le jeu du FC Metz?

Ce qui m'ennuie ce sont ces nombreux changements opérés dans l'équipe de départ. Comment avoir un fil conducteur sans posséder une ossature solide et un cadre régulier? Cela me questionne même si je sais que les blessures et les suspendus obligent Albert à revoir son plan chaque semaine. Les formations qui réussissent sont celles qui alignent régulièrement le même onze au coup d'envoi.

• Florent Malouda a réalisé une excellente partie. C'est une bonne nouvelle pour 2015, non?

Oui mais le club l'a engagé pour ça. Il a été à la hauteur de l'évènement et le contraire aurait été décevant: jusqu'à présent il était en demi-teinte et là il a montré qu'il était un joueur de Ligue 1 avec de l'expérience et du talent. Mais, au FC Metz, Malouda est bien trop seul pour aller embêter les défenses adverses. On l'a vu face à Monaco où les joueurs offensifs alignés étaient trop peu nombreux. Falcon a laissé sa place à Vion en attaque et pour moi c'était insuffisant pour faire souffrir la défense monégasque.

Florent Malouda? Trop seul pour aller embêter les défenses adverses selon Nico Braun
Florent Malouda? Trop seul pour aller embêter les défenses adverses selon Nico Braun
AFP

• Comment voyez-vous l'avenir du FC Metz?

Dès la reprise en janvier, on va à Nantes (11), ensuite on reçoit Montpellier (17) et on se déplacera à Lyon (24). Ce n'est pas facile mais de toute façon les Messins doivent s'apprêter à disputer dix-neuf finales en 2015! Il va falloir faire preuve de calme et de lucidité. Ce qui me rassure c'est qu'il y a dix équipes, de Nice (11e, 22 points) à Caen (20e, 15), qui sont concernées par le maintien et que tout est possible. Attention tout de même car lors des six dernières journées nous affronterons Paris, Bordeaux, Marseille, Monaco et Lille!

• Albert Cartier est-il en danger?

Je ne l'espère pas mais dans tout autre club, une telle série négative ferait réfléchir. Je pense qu'Albert Cartier doit se poser des questions. Moi, si j'étais entraîneur dans cette situation, j'estimerais avoir «le feu aux fesses».

Propos recueillis par Hervé Kuc


Sur le même sujet

Football / Après FC Metz - Nice (0-0)
Témoin privilégié et attentif des prestations messines à Saint-Symphorien, Denis Balbir croit en les valeurs de la maison messine pour réussir à se maintenir. Néanmoins, il pointe du doigt l’absence d’un buteur capable d’inscrire entre huit et dix buts par saison et se demande pourquoi le FC Metz n’a pas enrôlé Julien Feret (Caen), un temps sur les tablettes mosellanes.
Chris Philipps, ici au côté de Niklas Hult, s'est découvert des talents de patineur samedi soir. L'international luxembourgeois a bien plu à Denis Balbir.
Football / Dix-neuvième journée en Ligue 1
Malgré un match réussi, le FC Metz s'est incliné devant Monaco (0-1) et finit l'année avec une sacrée gueule de bois. Le seul point engrangé lors des sept dernières journées a gâché le bon début de saison des hommes d'Albert Cartier. Ambiance lourde et têtes basses à Saint-Symphorien.
Juan Manuel Falcon (Metz) et Aymen Abdennour.
Football / Après la déconvenue des Grenats à Lorient
L'ex-gardien messin, Jean-Marc Rodolphe, reste perplexe après la sortie ratée du FC Metz à Lorient. L'incompréhension est palpable et le doute commence à transpirer des propos d'un garçon qui adore le club mosellan. Il faudra faire plus et mieux à Nantes ce mardi (21h) en Coupe de la Ligue puis devant Monaco en fin de semaine à Saint-Symphorien (19e journée de L1).
Falcon sur le banc! Jean-Marc Rodolphe ne remet pas en question les choix d'Albert Cartier.
Témoin attentif du dernier Marseille - Metz (3-1), l'ex-Messin Marco Morgante a apprécié la qualité du jeu offert par les hommes d'Albert Cartier. Il affirme avoir assisté à la meilleure prestation de Malouda, a été très agréablement surpris par Andrada et souhaite que Krivets revienne vite à son vrai niveau.
Football / Après Lens - FC Metz
L'ex-Messin Phillipe Piette (56 ans) a suivi avec intérêt le succès lensois face au FC Metz (2-0). Il a confiance en la rigueur d'Albert Cartier pour redresser la barre face à Bordeaux puis à Marseille.
«Je suis beaucoup plus inquiet de l'avenir du RC Lens que celui du FC Metz», estime Philippe Piette.
Football / L'invité du jour avant Metz - Caen (samedi 20h)
Maillon essentiel lors de la remontée du FC Metz en Ligue 2 (2013), Grégory Proment (35 ans) dirige l'équipe réserve du Stade Malherbe de Caen. Il ne devrait pourtant pas être du voyage en Moselle et assistera devant son poste de télévision à l'opposition entre le FC Metz et le SM Caen (12e journée de L1) ce samedi (20h). 
Grégory Proment n'a connu que deux clubs en France: le FC Metz et le SM Caen. C'est dire si son cœur battra fort samedi soir!