Changer d'édition

Nadal et Federer défient les lois du temps
Sport 2 min. 19.12.2017 Cet article est archivé
Tennis

Nadal et Federer défient les lois du temps

L'âge n'a pas d'emprise sur Roger Federer et Rafael Nadal. Les deux trentenaires ont dominé l'année 2017.
Tennis

Nadal et Federer défient les lois du temps

L'âge n'a pas d'emprise sur Roger Federer et Rafael Nadal. Les deux trentenaires ont dominé l'année 2017.
Photo: AFP
Sport 2 min. 19.12.2017 Cet article est archivé
Tennis

Nadal et Federer défient les lois du temps

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Rafael Nadal et Roger Federer de retour au sommet, qui l'eut cru il y a un an ? A 31 et 36 ans, les superstars ont réalisé un fabuleux come-back, éclipsant la relève du tennis, encore trop juste pour s'emparer du pouvoir.

(AFP) -  Rafael Nadal et Roger Federer de retour au sommet, qui l'eut cru il y a un an ? A 31 et 36 ans, les superstars ont réalisé un fabuleux come-back, éclipsant la relève du tennis, encore trop juste pour s'emparer du pouvoir.

Pour la première fois depuis 2010, les quatre tournois du Grand Chelem sont retombés dans leur escarcelle : l'Open d'Australie et Wimbledon pour le Suisse, Roland-Garros et l'US Open pour l'Espagnol.

Le déclin ? Quel déclin ? Les fringants trentenaires ont une fois encore défié les lois du temps. Les doutes, pourtant, planaient en octobre 2016 lorsque Nadal, rattrapé par les pépins physiques et une confiance en berne, avait mis un terme précoce à sa saison comme Federer, au repos forcé trois mois plus tôt.

Mais dès la rentrée, à Melbourne, ils les ont dissipés avec une finale inespérée. Federer s'y est offert son 18e trophée majeur, le premier depuis... 2012, au bout du suspense. Les blessures et contre-performances des protagonistes de la saison précédente, Andy Murray et Novak Djokovic, leur ont facilité la tâche pour la suite de la saison. Federer s'est adjugé dans la foulée les tournois Masters 1000 d'Indian Wells et Miami.

« Je n'arrive pas à croire que je réussis un tel début de saison », avait admis le maestro bâlois après sa victoire en Floride face à Nadal avant de faire l'impasse sur la tournée sur terre battue afin de se préserver pour Wimbledon.

Rois de Roland-Garros et Wimbledon

Sur l'ocre, l'Espagnol est redevenu roi en décrochant un dixième titre à Roland-Garros, un total à deux chiffres qu'aucun champion n'avait atteint jusque-là. « Ma motivation est toujours là, je veux encore gagner de belles choses et continuer à vivre des jours comme aujourd'hui, j'ai la passion du jeu, j'aime la compétition », expliquait le Majorquin, heureux de mettre fin à une disette de trois années en Grand Chelem.

Il ajoutera un 16e « Majeur » à son palmarès lors de l'US Open et reprendra place sur le trône de n°1 mondial, juste devant Federer, malgré une blessure au genou droit qui l'a ralenti en fin de saison.

Les deux mois et demi de pause, entre avril et juin, auront fait du bien à Federer, qui a amélioré son record en Grand Chelem (19) avec un huitième titre à Wimbledon, du jamais vu dans l'histoire du prestigieux tournoi sur gazon.

Le Suisse empilera deux autres trophées - 7 au total en 2017 - à Shanghai, avec une cinquième victoire de rang contre Nadal, et chez lui à Bâle. Mais il ne réussira pas à reconquérir le Masters ; battu à Londres par le Belge David Goffin en demi-finales, lors d'une fin d'année où le nombre de forfaits a explosé.

Rivaux au sommet, Nadal et Federer ont aussi fait équipe pour la première fois en double, en septembre à Prague lors de la Laver Cup initiée par le Suisse.

Ce match-exhibition opposant les meilleurs joueurs européens au « reste du monde » a rencontré un franc succès. L'image des deux géants se sautant dans les bras l'un de l'autre après la victoire du « vieux continent » a fait le tour du monde.

Les années passent, mais leur popularité n'a pas pris une ride.


Sur le même sujet

Vingt ans après ses débuts sur le gazon londonien, Roger Federer a l'opportunité à 37 ans de boucler un cycle historique à Wimbledon et d'accrocher un 21e trophée en Grand Chelem, synonyme d'éternité.
Roger Federer retrouve son jardin du All England Club.
Ils ont dépassé (largement) les trente ans mais continuent de dicter le tempo: les trois solistes stars du tennis mondial, Novak Djokovic, Roger Federer et Rafael Nadal jouent un nouvel opus de leur valse à trois temps à l'Open d'Australie, dès lundi (14-27 janvier) à Melbourne. Et s'il s'agissait de l'un des derniers?
Novak Djokovic aborde cette première levée du Grand Chelem dans la peau du n°1 mondial.
Déconfit après Roland-Garros, Novak Djokovic est plongé depuis son sacre de la renaissance à Wimbledon dans un bain de jouvence qui le positionne en favori de l'US Open, avec Rafael Nadal, à partir de lundi à New York. Impensable il y a quelques mois seulement.
A Cincinnati il y a une semaine, Novak Djokovic est devenu le premier joueur à inscrire son nom au palmarès des neuf Masters 1000 du calendrier.
Roger Federer, devenu à 36 ans et six mois le N.1 mondial le plus âgé de l'histoire, a dû patienter plus de cinq ans avant de remonter sur le trône de l'ATP, qu'il avait quitté en novembre 2012.
Switzerland's Roger Federer reacts as he speaks to the audience after victory over Netherlands Robin Haase in their quarter-final singles tennis match for the ABN AMRO World Tennis Tournament in Rotterdam on February 16, 2018. 
Roger Federer became the oldest world number one on February 16, 2018, when the 20-time Grand Slam title winner reached the semi-finals of the Rotterdam Open. The 36-year-old Swiss overcame an early setback to beat Robin Haase of the Netherlands 4-6, 6-1, 6-1 and will replace old rival Rafael Nadal at the top of the rankings.
 / AFP PHOTO / JOHN THYS
Jusqu'où ira Federer? A 36 ans, le Suisse a conquis son sixième titre de l'année en mettant fin à l'invincibilité de son plus grand rival Rafael Nadal en finale du Masters 1000 de Shanghai, dimanche lors du 38e duel entre les géants du tennis.
Roger Federer a enrichi sa collection de titres ce dimanche à Shanghai.