Changer d'édition

Mondial 2018: Werner, Dembélé... Les cinq pépites à suivre
Ousmane Dembele (à dr., en compagnie de Kylian Mbappe) a déjà plusieurs saisons au haut niveau au compteur, malgré ses 21 ans et son physique de crevette

Mondial 2018: Werner, Dembélé... Les cinq pépites à suivre

Photo: AFP
Ousmane Dembele (à dr., en compagnie de Kylian Mbappe) a déjà plusieurs saisons au haut niveau au compteur, malgré ses 21 ans et son physique de crevette
Sport 3 min. 14.06.2018

Mondial 2018: Werner, Dembélé... Les cinq pépites à suivre

Ils sont parfois à peine majeurs mais pourraient déjà éclabousser la Coupe du monde de leur talent: le Mondial est plutôt une compétition pour les joueurs confirmés, mais Timo Werner, Ousmane Dembélé ou encore Davinson Sanchez espèrent bien briller en Russie.

(AFP) -

Timo Werner (Allemagne): sacré départ

Treize sélections, sept buts. Tout attaquant rêve d'un tel départ en équipe nationale. Mais pour l'avant-centre du RB Leipzig Timo Werner, c'est trois buts en matches éliminatoires pour la Coupe du monde, trois lors de la Coupe des confédérations, le tout à la pointe de la sélection championne du monde en titre.

Car s'il avait été moqué pour avoir mal vécu l'ambiance assourdissante du stade du Besiktas cette saison en Ligue des champions, la pression semble ne pas avoir de prise sur le joueur né en 1996. Il a récemment annoncé, dans Die Welt, qu'il aurait «probablement besoin de jouer avec un autre club pour grandir» et le Bayern Munich serait intéressé en cas de départ du Polonais Robert Lewandowski. Il faudrait débourser une centaine de millions d'euros selon les médias spécialisés.

Ousmane Dembélé (France): joyau à polir

Pour son ami Kylian Mbappé, il est «le meilleur jeune du monde». Ousmane Dembélé a déjà plusieurs saisons au haut niveau au compteur, malgré ses 21 ans et son physique de crevette. Et dans trois clubs différents, Rennes, le Borussia Dortmund et Barcelone.

Devenu l'été dernier le deuxième Français le plus cher de l'histoire (105 millions d'euros plus bonus), derrière Mbappé mais devant Zinedine Zidane ou Paul Pogba, 'Ous' n'a pas connu la saison qu'il espérait en rejoignant Barcelone. Blessé gravement dès ses premiers matches, il a été freiné dans sa progression et son jeu reste perfectible. Mais il est aussi capable de fulgurances géniales et, ambidextre, il sera un des éléments offensifs qui comptent au sein de l'équipe de France.

Davinson Sanchez (Colombie): assurance jeunesse

Il a eu droit à une prolongation de son contrat (jusque 2024!) un an après son transfert: le défenseur colombien Davinson Sanchez a réussi une saison pleine avec Tottenham, qu'il avait rejoint la saison précédente en provenance l'Ajax Amsterdam moyennant 45,5 millions d'euros d'indemnités de transfert.

Puissant et rapide, le natif de Caloto fêtera ses 22 ans en Russie, le 12 juin. Et en sélection, son association avec un autre jeune, le Barcelonais Yeri Mina (23 ans), a permis à la Colombie de terminer les éliminatoires pour la Coupe du monde avec un but encaissé de moins que l'Uruguay de Diego Godin. Les autres pensionnaires du groupe H, la Pologne, le Sénégal ou le Japon, sont prévenus.

Youri Tielemans (Belgique): l'heure de confirmer

Il faisait rêver toutes les écuries européennes par sa maturité, sa qualité technique et sa vision du jeu, quand il était le très jeune capitaine d'Anderlecht. Mais l'international belge Youri Tielemans a connu une saison 2017-18 plus compliquée sous le maillot de Monaco, où l'entraîneur Leonardo Jardim l'a souvent cantonné à un rôle de remplaçant.

Né en 1997, le jeune homme a encore du temps devant lui pour confirmer les attentes placées en lui, et le départ du Brésilien Fabinho devrait logiquement lui libérer une place dans l'entrejeu monégasque. Mais la Coupe du Monde pourrait permettre à Tielemans de redorer son image... A condition, là encore, d'avoir du temps de jeu.

Daniel Arzani (Australie): plus jeune que Mbappé

Encore plus jeune que la pépite du football français! Né dans les monts Zagros, en Iran, l'Australien Daniel Arzani est le seul joueur retenu pour le Mondial né en 1999 (le 4 janvier, soit 15 jours après Mbappé - que le transfert au PSG contre 180 millions d'euros a directement catapulté dans la catégorie des stars).

Ailier vif et tonique, il a connu sa première sélection début juin pour six petites minutes contre la République tchèque. Son inexpérience internationale risque de le priver d'un temps de jeu significatif en Russie mais sa présence dans l'effectif du Melbourne City FC, club appartenant au même propriétaire du champion d'Angleterre Manchester City, devrait lui garantir un bel avenir.


Sur le même sujet

Reprise en Bundesliga: Le Bayern Munich et les autres
Qui arrêtera le Bayern Munich? Avec cinq titres consécutifs, record d'Allemagne et série en cours, l'ogre de Bavière recueille de nouveau les faveurs de tous les pronostiqueurs pour la Bundesliga qui débute ce vendredi.
Munich�s Polish forward Robert Lewandowski celebrates after scoring the third goal during the German football Cup DFB Pokal first round match between German third division football club Chemnitzer FC and German first division football club FC Bayern Munich in Chemnitz, eastern Germany, on August 12, 2017.  / AFP PHOTO / ROBERT MICHAEL / RESTRICTIONS: ACCORDING TO DFB RULES IMAGE SEQUENCES TO SIMULATE VIDEO IS NOT ALLOWED DURING MATCH TIME. MOBILE (MMS) USE IS NOT ALLOWED DURING AND FOR FURTHER TWO HOURS AFTER THE MATCH. == RESTRICTED TO EDITORIAL USE == FOR MORE INFORMATION CONTACT DFB DIRECTLY AT +49 69 67880

 /