Changer d'édition

MMA: l'heure de la confirmation pour les Luxembourgeois
Sport 3 min. 09.11.2018 Cet article est archivé

MMA: l'heure de la confirmation pour les Luxembourgeois

José Teixeira et Yann Liasse (en bleu) défendront les couleurs luxembourgeoises. Issa Isakov, leur partenaire d'entraînement, représentera la Belgique.

MMA: l'heure de la confirmation pour les Luxembourgeois

José Teixeira et Yann Liasse (en bleu) défendront les couleurs luxembourgeoises. Issa Isakov, leur partenaire d'entraînement, représentera la Belgique.
Sport 3 min. 09.11.2018 Cet article est archivé

MMA: l'heure de la confirmation pour les Luxembourgeois

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Un Championnat du monde pour apprendre, un autre pour viser une victoire: telle pourrait être la devise de Yann Liasse et José Teixeira qui représenteront le Luxembourg lors des Mondiaux de Bahreïn du 11 au 18 novembre.

La délégation luxembourgeoise était un peu partie à l'aventure lorsqu'elle avait décidé de s'inscrire aux Championnats du monde de MMA amateurs l'année dernière. Une première participation et des ambitions qui allaient être récompensées par la troisième place de José Teixeira en 70,3 kg. A ce podium décroché à Manama s'ajoutait celui d'Issa Isakov (77,1 kg), l'habituel compagnon d'entraînement qui représente la Belgique.

«L'an dernier, 258 athlètes de 40 pays du monde entier ont participé à ces championnats. C'était de loin  la plus grosse compétition de MMA amateur jamais organisée. Cette fois-ci, plus de 50 pays seront représentés par près de 300 compétiteurs», indique Miomir Vujovic, le chef de la petite délégation grand-ducale qui comptera huit membres cette année.

«Les deux grandes fédérations amateurs (l’IMMAF et la WMMAA) ont fusionné et la qualité des athlètes n'en sera que plus grande», indique-t-il en mentionnant plus particulièrement les athlètes des pays de l'Est et des anciennes républiques soviétiques. Pour autant, les combattants luxembourgeois ont toutes les qualités pour tirer leur épingle du jeu.

Ils devaient être quatre en lice mais Sadok Hakimi et Rémy Ferreira ont dû renoncer. «Malheureusement, je ne pourrai pas prendre part à la compétition en raison d'une blessure au dos. Je pense que j'assisterai donc Miki dans le coin luxembourgeois», indique le premier qui ajoute «Je suis vraiment très déçu. C'est une ancienne blessure qui s'est bien inflammée au cours avec la préparation. Je sens que si je fais un combat je serai de toute façon inapte à en faire un deuxième. Et ça, ce n'est pas l'idéal pour attaquer un championnat du monde» . Le deuxième a déclaré forfait de plus longue date, la faute à une hanche douloureuse, mais heureusement pour lui ce n'est qu'un problème de cartilages.

«L'ambition, c'est de gagner le bazar!»

Les chances luxembourgeoises de médailles dans les octogones de la Khalifa Sports City Arena reposeront donc sur les solides épaules de José Teixeira (70,3 kg) et de Yann Liasse (77,1 kg). «Ils se sont bien préparés», commente encore le  coach «Miki» qui indique avoir mis davantage l'accent sur la lutte libre, «avec des entraînements et des sparrings au pays, en Belgique et en Allemagne». 

«J'ai hâte d'y aller», raconte Liasse. «Maintenant, jusqu'à la compétition,  je suis en phase de repos, une petite session de yoga par ci, un peu de running par là, et quelques drills, c'est tout! J'ai poussé physiquement jusqu'à la limite cette fois-ci. Je  n'ai pas vraiment eu de vacances cette année et je me suis entraîné quasiment non stop. Il ne me reste plus que ce  dernier sprint au Bahreïn... et après je vais me balader sur les plages du Mozambique pour un mois!»

Manama, la capitale du royaume asiatique, n'est pas au programme de ses vacances. «L'ambition,  c'est de gagner le bazar! Avec une visibilité de plus en plus grande et un niveau de plus en plus compétitif, ce Championnat du monde, avec de bons résultats, nous catapulterait dans un excellent endroit pour bien commencer notre carrière professionnelle l'année prochaine.» Le grand Yann donne le ton et ajoute: «Issa (Isako) et moi en finale en welterweight, ce serait parfait pour montrer qu'au Luxembourg on est au top! On avait presque réussi à se retrouver en finale lors du dernier Championnat d'Europe en juin...»

Teixeira, lui s'est préparé en continu, «tout au long de l'année». «Mais la préparation intensive pour les Mondiaux a commencé il y a environ deux mois avec un programme comme celui-ci: lundi lutte (ou piscine/course), mardi MMA, mercredi lutte, jeudi MMA, vendredi grappling,  une pause le samedi et sparring le dimanche.»

Nathalie Dupays, cheville ouvrière de la fédération, sera aussi au départ de la délégation samedi. Au cours de ces Mondiaux, elle fera office de time keeper. «Elle va gérer le temps!», commente le responsable de la FLMMA, «c'est-à-dire le temps des combats, le chrono entre les rounds, les pauses en cas de blessure.»

Le tirage au sort des combats sera effectué dimanche et les premiers duels auront lieu lundi.



Sur le même sujet

MMA: l'argent pour Isakov, le bronze pour Liasse
Les Championnats d'Europe de MMA à Bucarest se sont terminés sur une note très encourageante pour la délégation luxembourgeoise. Issa Isakov a pris la médaille d'argent et Yann Liasse s'est paré de bronze ce vendredi.