Changer d'édition

Metz s'impose en Corse et jouera sa remontée en L1 face à Grenoble
Stoppila Sunzu et les Messins ont fait le métier en allant s'imposer à Ajaccio. Mardi, les Grenats tenteront de valider leur ticket pour la Ligue 1.

Metz s'impose en Corse et jouera sa remontée en L1 face à Grenoble

Photo: Michel Dell'Aiera
Stoppila Sunzu et les Messins ont fait le métier en allant s'imposer à Ajaccio. Mardi, les Grenats tenteront de valider leur ticket pour la Ligue 1.
Sport 3 min. 19.04.2019

Metz s'impose en Corse et jouera sa remontée en L1 face à Grenoble

Laurent Jans n’est pas entré en jeu

Grâce à son succès face au Gazélec Ajaccio (2-0), le FC Metz a acquis le droit de disputer son retour en Ligue 1 ce mardi 23 avril face à Grenoble. Un succès grenat enverra officiellement le club mosellan parmi l’élite du football français.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note

Une première période tristounette, pauvre en opportunités et au niveau de jeu guère enthousiasmant. Le FC Metz, qui a préféré aligner d’entrée de jeu Fofana et Angban en lieu et place du duo Maïga-Gakpa, a perdu en fluidité et en vitesse d’exécution tout en laissant de la technicité sur le banc de touche. Difficile alors de bousculer une formation corse encore en lutte pour assurer sa place en Ligue 2. Pourtant, les Messins vont se procurer la plus belle initiative de la première période: une ouverture de Nguette pour Diallo et un service vers Angban que ce dernier propulse hors du cadre (33e).

Heureusement, la seconde période va sourire franchement aux partenaires de Cohade qui vont trouver la faille sur un coup-franc botté par Boulaya et relâché maladroitement par Oberhauser sur le pied de Boye (1-0, 54e). Mieux, à un quart d’heure du terme, Diallo va calmement glisser le cuir à Niane qui n’a aucun mal à le pousser dans le but vide (2-0, 76e). Entre-temps, le capitaine Cohade aurait pu punir le Gazélec mais sa tentative (63e) est venue heurter la base du poteau ajaccien. Plus appliqués et plus déterminés en seconde période, les Grenat ont su forcer le verrou corse: les coéquipiers de Delaine s’offrent ainsi une soirée de gala mardi prochain lors de la réception de Grenoble. Un 14/20 car en cas de succès face à la formation de Philippe Hinschberger, le FC Metz retrouverait la Ligue 1. Vivement mardi.

Les joueurs et leur note

Oukidja (6/10) a effectué une relance au pied hasardeuse (25e) sur un mauvais ballon de Sunzu mais il a surtout réussi une jolie parade (59e) sur une tête de N’Doye. En défense, Balliu (6) a manqué sa relance (11e) mais a ensuite rectifié sa prestation face à des Corses guère dangereux. Boye (6,5) a inscrit son premier but de la saison sur une erreur de l’ex-Messin David Oberhauser. Une réalisation qui a libéré sa formation. Le défenseur central mosellan a néanmoins effectué une relance très dangereuse (73e), heureusement sans mauvaise conséquence. Sunzu (6) a adressé un mauvais ballon à Oukidja (24e), il est apparu moins souverain qu’à l’accoutumée. Delaine (6) s’est fait bousculer par N’Doye (11e), ce qui ne l’a pas empêché de se montrer solide.

Au milieu, Fofana (5,5) s'est contenté d’un positionnement devant l’axe central mosellan. Cohade (6,5) aurait mérité de trouver le chemin des filets (63e). Le capitaine grenat a été très présent tout au long de la partie. Angban (5,5) a fait le travail proprement, sans toutefois appuyer sur l’accélérateur. Nguette (6) a bien servi Diallo (33e), il s’est fait ceinturer à deux reprises (38e et 43e) et a effectué un bon slalom (47e) malheureusement mal conclu. Gakpa (87e) a repris le flambeau. Boulaya (5,5) a frappé le coup-franc qui a permis à Boye de débloquer la situation. Assez discret et pas assez agressif dans son jeu. Niane est venu le relayer (75e) et il a eu le grand bonheur de trouver le chemin du but adverse (76e). En attaque, Diallo (5) n’a pas bénéficié de ballons de qualité : il a raté son dribble en pleine surface (7e) puis n’a pas cadré sa reprise de volée (52e). Rivière (83e) a pris sa place.

Gazélec Ajaccio - Metz 0-2

Stade Ange-Casanova, temps agréable, pelouse correcte, arbitrage de M. Palhies, environ 3.000 spectateurs.

Evolution du score: 0-1 Boye (54e), 0-2 Niane (76e).

Cartons jaunes: Ba (60e) au Gazélec Ajaccio; Angban (64e) à Metz.

  • GAZELEC AJACCIO: Oberhauser; Campanini (46e Blayac), Guidi, Ba, Camara; Marveaux, Coeff, N’Doye, Jobello; Ndao (51e Palmieri), Armand.

Joueurs non entrés en jeu: Fogacci, Perquis, Anziani, Dumont, Medfai.

  • METZ: Oukidja; Balliu, Sunzu, Boye, Delaine; Fofana, Cohade (cap.), Angban, Nguette (87e Gakpa), Boulaya (75e Niane); Diallo (83e Rivière).

Joueurs non entrés en jeu: Delecroix, Jans, Rivierez, Maïga.



Sur le même sujet

Xavier Schmitt: «Fêter la montée face à Grenoble»
Ce vendredi, le FC Metz pourrait rejoindre la Ligue 1 en cas de succès face au Gazélec Ajaccio (20h) et si ses concurrents directs ne s’imposaient pas. Xavier Schmitt, président de Génération Grenat, pose un regard clair sur l’actualité messine.
Xavier Schmitt: «Le FC Metz a fait le championnat qu’il se devait d’accomplir, il a été en tête dès le départ et n’avait pas besoin des défaillances des autres.»
Le FC Metz poursuit sa chevauchée face à Châteauroux
Malgré un jeu statique et trop peu imaginatif, les Messins ont su dompter laborieusement Châteauroux (2-1). Un succès qui permet au FC Metz de conforter sa place de leader et d’attendre sagement l’officialisation de sa remontée en Ligue 1. Laurent Jans est resté sur le banc.
Habib Diallo auteur de deuxième but messin / Football France Ligue 2  / Journée N°2 /  Saison 2018-2019 /  FC Metz vs US Orléans / Stade Saint Symphorien, Metz / Photo : Michel Dell’Aiera
Le FC Metz n'en profite pas face à Sochaux
Au terme d’une rencontre animée, le FC Metz n’a pas réussi à prendre le meilleur sur Sochaux (1-1). Une contre-performance qui ne permet pas aux hommes de Vincent Hognon de réaliser le grand écart en tête de la Ligue 2. Laurent Jans n’est pas entré en jeu.
Le Sochalien Yohan Mollo empêche Farid Boulaya de passer. Le FC Metz a dû se contenter d'un point.
Le FC Metz sauve sa chemise au Havre
Un temps timoré et surtout orphelin de Sunzu et Delaine, le FC Metz, avec Laurent Jans titulaire, a été mené (0-2) avant de revenir de nulle part (2-2). Une prestation en pointillés de la part d’un onze grenat peu sûr de lui, mais qui engrange néanmoins un très bon point avant d’accueillir Sochaux dans huit jours.
Farid Boulaya - FC Metz / Football, Coupe de la Ligue, France / 16ème de finale /  Saison 2018-2019  / 31.10.2018 / FC Metz vs Amiens  / Stade Saint Symphorien / Photo : Michel Dell’Aiera
Nguette guide le FC Metz au succès à Valenciennes
Dominateur dans tous les compartiments du jeu, le FC Metz a très logiquement pris le meilleur sur Valenciennes (2-0). Une victoire qui doit beaucoup à la très belle prestation de Nguette et celle d’un ensemble grenat appliqué et déterminé.
Opa N'Guette a été l'un des artisans de la victoire des Grenats à Valenciennes.