Changer d'édition

Maxime Deruffe (FCD03): «Tout le monde tire dans le bon sens»
Sport 4 min. 31.08.2018 Cet article est archivé

Maxime Deruffe (FCD03): «Tout le monde tire dans le bon sens»

Maxime Deruffe s'est rapidement intégré au sein de l'effectif differdangeois et a déjà inscrit deux buts.

Maxime Deruffe (FCD03): «Tout le monde tire dans le bon sens»

Maxime Deruffe s'est rapidement intégré au sein de l'effectif differdangeois et a déjà inscrit deux buts.
Photo: Yann Hellers
Sport 4 min. 31.08.2018 Cet article est archivé

Maxime Deruffe (FCD03): «Tout le monde tire dans le bon sens»

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Differdange, deuxième du classement après quatre journées de championnat, reçoit le Racing qui s'est emparé de la troisième place. Le match-vedette de la cinquième étape de BGL Ligue est l'occasion de partir à la découverte de Maxime Deruffe, déjà deux fois buteur pour le FCD03.

Maxime, vous n'avez pas tardé à trouver le chemin des filets. Un but contre Mondorf, pour l'ouverture du championnat, un autre face à l'Union Titus Pétange, le week-end dernier. Vous avez lancé votre saison sur d'excellentes bases...

Pour moi, il était très important de marquer dès mon premier match avec Differdange. Ça fait toujours du bien d'être efficace de suite quand on intègre un nouveau club, mais le plus important reste quand même que l'équipe empoche les trois points.

Dans votre carrière est-ce une constante de marquer dès l'entame de la compétition ou avez-vous déjà connu des périodes de doute?

J'ai connu les deux situations. Il m'arrivait aussi de trouver le chemin des filets sans avoir fait de gros match, et inversement d'être bien en jambes sans pouvoir marquer. Généralement, lors de ma période à Epernay (2012-2018, National 3), nous avions des débuts de saison très compliqués et au fur et à mesure de l'avancée de la saison, ça allait crescendo pour moi et je parvenais à réaliser de bonnes séries.

Quel type de joueur êtes-vous? Confiant en vos qualités ou avez-vous besoin du soutien de votre entourage?

Mentalement, je travaille sur moi-même, mais bien entendu les conditions de travail, d'entraînement, comme à Differdange, font que nous nous sentons bien. Nous avons de bonnes conditions d'entraînement, de bonnes séances, ce qui nous permet d'être bien préparés pour les échéances du championnat. C'est ainsi que la confiance arrive tout naturellement.

Comment avez-vous signé à Differdange?

Le frère de Jean-Philippe Caillet (Gérald) lui en avait touché un mot. Jean-Philippe Caillet s'est intéressé à mon profil, m'a suivi tout au long de la deuxième partie de la saison dernière. Avec Maurice Spitoni, il est venu me voir lors de la dernière journée de championnat contre la réserve du FC Metz. C'est ainsi que j'ai signé en faveur de Differdange.

Que connaissiez-vous du football au Luxembourg?

On m'en avait parlé auparavant et on m'avait suggéré plusieurs fois d'y tenter ma chance. Mais je n'avais pas non plus énormément de contacts et j'étais satisfait de mon travail à Reims. L'opportunité s'est donc présentée et j'ai saisi ma chance de venir ici.

Vous êtes arrivé à Differdange dans une formation qui a vécu une saison difficile après avoir terminé vice-championne la saison précédente. Avez-vous senti ou sentez-vous que votre équipe a besoin de certitudes, qu'elle est en reconstruction?

Lors des matches de préparation, j'ai simplement senti que nous avions une bonne équipe, un staff qui travaille très bien. Comme je  n'ai pas participé aux dernières saisons, il m'est difficile de répondre. On m'a bien entendu parlé des saisons précédentes, mais ce que je ressens c'est un groupe très concerné. Tout le monde tire dans le bon sens, essaye de donner le maximum. Si tout va bien pour le moment, c'est que nous avons mis les moyens pour faire en sorte.

Vainqueurs contre Mondorf (2-0) et à Dudelange (2-0), vous avez chuté à domicile contre Strassen (1-3) avant de prendre les trois points à Pétange. Quelles est votre analyse de ce début de saison?

Avant tout, je retiens le bilan de trois victoires pour une défaite. Je peux peut-être expliquer la défaite contre Strassen par un coup de fatigue parce que nous avions laissé des plumes à Dudelange la semaine auparavant. Tous les matches de cette compétition où les équipes se tiennent de près, en tout cas en grande majorité, se jouent sur des détails. Nous avons peut-être manqué de concentration en première mi-temps et cela nous a coûté le match.

Après cet échec, avez-vous changé quelque chose dans votre approche du match à Pétange?

Justement, le coach (Arno Bonvini) a insisté sur le fait de rester concentrés, d'être rigoureux. Nous avons pris ce conseil très au sérieux et l'avons retranscrit sur la pelouse pétangeoise en étant compacts, solides et sérieux de la première à la dernière minute. 

Ce vendredi vous recevez le Racing, une formation qui navigue dans les mêmes eaux que vous. Comment voyez-vous ce duel?

C'est un match important, les autres le sont aussi bien entendu, mais cette équipe du Racing est très costaude. Nous l'avons rencontrée en match de préparation. Il faudra aborder ce match avec un très grand sérieux. Ils ont des atouts, mais nous aussi nous avons de belles qualités. A nous de  faire ce qu'il faut pour obtenir un nouveau succès.

Les pronos de Maxime Deruffe pour la 5e journée

Vendredi 31 août

19h30: Differdange - Racing «Je pronostique une victoire, mais je préfère ne pas donner de score»

20h: RM Hamm Benfica - Progrès 1-1

20h: Hostert - Rumelange 2-1

20h: Mondorf - Strassen 0-0

Samedi 1er septembre

18h:  Rosport - Etzella 0-1

Dimanche 2 septembre

18h: Fola - Pétange 2-1

Le match Dudelange - Jeunesse sera joué le 31 octobre



Sur le même sujet

Pape Mboup: «Je ne me vois pas quitter le Luxembourg»
En fin de contrat au Racing, Pape Mboup ignore de quoi son avenir sera fait. Le milieu défensif de 31 ans boucle sa quatrième saison dans la capitale et vient d'enchaîner un troisième match complet d'affilée. La course à l'Europe passe par un succès à Pétange.
Pape Mboup se met en mode compétiteur lorsqu'il est en configuration «match». L'entraînement, c'est moins son truc.
Bertino Cabral (RMHB): «Marquer le plus vite possible»
En revenant au RM Hamm Benfica, Bertino Cabral a retrouvé du temps de jeu et le chemin des filets. L'attaquant de couloir, qui a inscrit trois buts en deux matches, se livre avant le derby de la capitale face au Racing et nous offre ses pronostics.
Bertino Cabral a encore en tête la victoire du Racing sur le RM Hamm Benfica suite à une action litigieuse. Dimanche sonnera l'heure de la revanche.
Football / Après le 7e titre du Fola: Jeff Strasser: «L'équipe a grandi mentalement»
L'entraîneur du Fola suivra des cours pendant dix mois en Allemagne Le Fola a dignement fêté le septième titre de son histoire dimanche soir. Retour avec Jeff Strasser sur une saison qui n'a pas été de tout repos. «Mais je veux bien connaître ce genre de saison difficile tous les ans», indique celui qui se prépare à des vacances studieuses pour préparer sa licence UEFA Pro.
Jeff Strasser passera sa licence UEFA Pro au cours des dix prochains mois et, à la reprise, passera le relais à Cyril Serredszum en début de semaine