Changer d'édition

Maurice Deville s'épanouit, son entraîneur tacle Luc Holtz
Sport 2 min. 17.04.2019

Maurice Deville s'épanouit, son entraîneur tacle Luc Holtz

Maurice Deville a trouvé ses marques au Waldhof. L'aventure en troisième ligue se profile.

Maurice Deville s'épanouit, son entraîneur tacle Luc Holtz

Maurice Deville a trouvé ses marques au Waldhof. L'aventure en troisième ligue se profile.
Photo: Pierre Matgé
Sport 2 min. 17.04.2019

Maurice Deville s'épanouit, son entraîneur tacle Luc Holtz

Maurice Deville coule des jours heureux à Mannheim. Le retour du Waldhof en troisième Ligue se profile et l’international vient de prolonger son contrat d’une saison. Un retour au premier plan commenté par l’attaquant et son coach qui n’épargne pas Luc Holtz.

(tof). Morceaux choisis d'un entretien accordé à Joe Turmes à Mannheim.

Renouveau

Maurice Deville: - «L’entraîneur Bernhard Trares est arrivé au mois de janvier de l’année dernière et depuis, les choses vont de mieux en mieux. Je me sens très bien dans ce club et dans cette ville. Je vis avec ma copine et mon chien assez près du centre d’entraînement. A part en Angleterre, aucun autre pays ne présente un nombre aussi élevé de bons clubs. Un club de quatrième division est plus fort ici qu’en France par exemple.»

Position

«Toujours attendre que le ballon me parvienne ne me correspond pas. Ma grande taille (1,94 m) m’a toujours projeté devant dans l’axe, mais je peux aussi l’utiliser d’une autre façon dans le milieu de terrain. De nombreux duels ont lieu dans cette partie de terrain et ma taille est un atout pour gagner des ballons. Mes grandes jambes me permettent d’arracher pas mal de balles et de me projeter rapidement vers l’avant. Mes courses sont devenues un autre atout.»

Troisième ligue

«Le Waldhof n’est plus présent dans le football professionnel depuis 15 ans. Les supporters ont faim. Près de 15.000 spectateurs étaient présents à notre match contre Sarrebruck. Cet engouement me donne de la force. Vous jouez pour vivre de telles émotions. La perspective de retrouver Kaiserslautern? Il existe une grande rivalité entre les deux clubs. Je l’ai ressentie lorsque je suis arrivé ici et j’ai mis un certain temps à m’acclimater. Bien jouer vous permet de vous faire respecter. Je suis impatient de rejouer devant 40.000 spectateurs au Betzenberg.»

Ce qu'en pense son entraîneur

Bernhard Trares regrette l'absence totale de communication de Luc Holtz.
Bernhard Trares regrette l'absence totale de communication de Luc Holtz.
Photo: Pierre Matgé

Bernhard Trares: - «Maurice est un joueur important qui marque facilement et qui est constant dans ses performances. Il pourrait être encore plus dangereux de la tête. Je regrette qu’il ne reçoive pas davantage sa chance en sélection. Lorsqu’il revenait à Mannheim, il ne faisait plus partie des premiers choix car il sortait d’une semaine où il ne s’était pas entraîné correctement avec la sélection. Il n’y a jamais d’échange entre le sélectionneur et moi. J’apprends seulement quand il est retenu. Maurice doit continuer à bosser pour recevoir sa chance dans le onze de base luxembourgeois. Le fait de monter en troisième ligue n’est pas un argument qui plaide en plus en sa faveur. C’est son style de jeu et ses atouts qui comptent. Pas le niveau auquel il évolue.»