Changer d'édition

Match amical international: Les Roud Léiwen terrassent les Aigles
Florian Bohnert (en blanc), entre Berat Djimsiti (n°6) et Elseid Hysaj (n°4) a livré un match intéressant, côté gauche

Match amical international: Les Roud Léiwen terrassent les Aigles

Photo: Christian Kemp
Florian Bohnert (en blanc), entre Berat Djimsiti (n°6) et Elseid Hysaj (n°4) a livré un match intéressant, côté gauche
Sport 8 min. 04.06.2017

Match amical international: Les Roud Léiwen terrassent les Aigles

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Cinq jours avant d'en découdre avec les Pays-Bas à Rotterdam en éliminatoires du Mondial 2018, la sélection luxembourgeoise s'est imposée par deux buts à un en amical contre l'Albanie, grâce à des buts de Dave Turpel et Kevin Malget. Une première depuis le succès sur la Grèce du 13 novembre 2015.

Cinq jours avant d'en découdre avec les Pays-Bas à Rotterdam en éliminatoires du Mondial 2018, la sélection luxembourgeoise s'est imposée par deux buts à un en amical contre l'Albanie, grâce à des buts de Dave Turpel et Kevin Malget inscrits en seconde période. Une première depuis le succès sur la Grèce du 13 novembre 2015.

Par Jean-François Colin

Le match

Cinq jours avant le périlleux déplacement à Rotterdam (vendredi à 20h45), pour y affronter les Pays-Bas en éliminatoires du Mondial 2018, Luc Holtz aligne, comme annoncé, une sélection jeune et... de fortune, où Stefano Bensi fait office d'aîné du haut de ses 28 ans et ses 39 sélections.

Philipps derrière, Martins au milieu

Pas de Joachim, ni de Da Mota, tous deux suspendus pour le rendez-vous du Kuip, pas davantage de Moris, ni de Mutsch (présent au bord du terrain néanmoins), blessés, ce dernier vendredi en championnat suisse avec Saint-Gall, par contre le Messin Chris Philipps, pourtant lui aussi suspendu en vue du duel face aux Oranjes, prend place dans l'axe central... défensif, switchant avec un "Kiki" Martins en position plus avancée, au coeur de l'entrejeu, par rapport à ses dernières sorties internationales.

Florian Bohnert, catastrophique contre le Cap-Vert en amical fin mars, est confirmé sur le flanc gauche, tout comme son pendant à droite, le Folaman Gerson Rodrigues. Le jeune Vincent Thill (17 ans) fête lui sa huitième sélection, tandis que son frère aîné, Sébastien, cire le banc de touche.

Quadrillant parfaitement la pelouse du Josy Barthel, les deux équipes, disposées en 4-4-2, s'observent. Schon est le premier en action: il s'envole pour dévier en corner un coup franc superbement brossé par Kaçe et obtenu suite à une faute de main de Philipps aux abords du rectangle (9e).

Sous les yeux du n°1 du tennis grand-ducal, Gilles Muller, venu en famille humer l'odeur du gazon huit jours avant de mettre le cap sur le tournoi sur herbe de 's-Hertogenbosch aux... Pays-Bas, les Roud Léiwen forcent quatre corners en vingt minutes, avec, à chaque fois, Vincent Thill en maître d'oeuvre. Seuls deux vont apporter du danger: la frappe de Turpel est déviée en... corner (15e) et Martins rate sa reprise au petit rectangle suite à une astucieuse remise de Turpel (20e).

Un troisième quart d'heure compliqué pour le Luxembourg

L'Albanie, 66e au ranking mondial de la FIFA (le Luxembourg est... 145e), quatrième avec six points du groupe G en éliminatoires du Mondial russe, et qui prépare un délicat déplacement à Haïfa, en Israël le 11 juin, insiste dans le troisième quart d'heure. Mamushaj, après avoir mystifié Jans côté gauche (28e) et l'arrière-gauche Lenjani, d'un envoi au premier poteau (38e), trouvent un Schon attentif sur leur route.

Le Luxembourg souffre en fin de première période: Mahmutovic accroche Cikalleshi qui partait plein axe droit vers le but et bénéficie de la... mansuétude de M. Marshall (carton jaune, 37e), Lenjani se troue lamentablement sur un centre parfait à ras de terre de Cikalleshi (42e), alors que Roshi ne cadre pas (44e) et que l'attaquant Sokol Cikalleshi ne reçoit qu'un corner (45e). Pour les ouailles de Luc Holtz, il est clairement temps que M. Marshall renvoie tout le monde aux vestiaires.

Ermir Lenjani (en rouge, à g.) dans un duel aérien avec le capitaine luxembourgeois, Laurent Jans
Ermir Lenjani (en rouge, à g.) dans un duel aérien avec le capitaine luxembourgeois, Laurent Jans
Photo: Christian Kemp

Le trait de génie de Sébastien Thill

Les Lions... blancs entrent bien dans le second acte, avec des envois intéressants de Bensi (non cadré, 46e) et de Vincent Thill (capté par Strakosha, 48e), mais c'est Odise Roshi, superbement isolé par Hysaj, qui roule Malget dans la farine et adresse un tir tendu croisé du pied droit qui secoue les filets de Schon (0-1, 52e). Philipps et Bohnert sortent pour Delgado (53e) et Sébastien Thill (61e). A peine entré, le joueur du Progrès adresse une passe géniale en profondeur dans les pieds de Dave Turpel: le goleador dudelangeois ne tremble pas et égalise à ras de terre pour son second but en sélection (1-1, 63e). Ou comment cisailler toute une défense d'un trait de génie!

A un quart du terme, Stefano Beni dépose littéralement le ballon sur la tête de Kevin Malget, seul au second poteau, qui pique le cuir au fond de la cage de Strakosha et place le Luxembourg au commandement (2-1, 75e). Une première pour le défenseur du F91 Dudelange! A 18 ans, le néophyte Jan Ostrowski effectue ses premiers pas en sélection en relayant Dave Turpel à la 90e minute.

L'Albanais Amir Abrashi (n°22, au sol) tente de stopper la percée de Kevin Malget, buteur pour la première fois en 19 sélections
L'Albanais Amir Abrashi (n°22, au sol) tente de stopper la percée de Kevin Malget, buteur pour la première fois en 19 sélections
Photo: Christian Kmp

Ce Luxembourg-là, qui s'est héroïquement accroché à son résultat en toute fin de match, avec notamment un Ralph Schon des grands soirs et une solidarité de tous les instants aux quatre coins du terrain, a prouvé qu'il était bien davantage qu'un groupe expérimental et qu'il possède la maturité nécessaire et suffisante pour pallier les absences de plusieurs de ses cadres, et non des moindres. Il renoue en tout cas avec la victoire, dix-neuf mois après le 1-0 décroché contre la Grèce, en amical également, le 13 novembre 2015 à Differdange.

Seule certitude pour le match contre les Pays-Bas vendredi: Maxime Chanot, de retour de New York, relaiera Chris Philipps, suspendu, dans l'axe central défensif.

La note du match: 13/20.

Un débat amical, oui, mais un rythme de jeu assez soutenu, bienvenu à cinq jours d'une échéance très importante. Des échanges agréables à suivre, des mouvements, des buts, bref, une belle petite soirée au Josy Barthel la veille d'un Lundi de Pentecôte.

Le fait du match

Trente-septième minute: la formation de Gianni Di Biasi appuie nettement plus sur le champignon depuis quelques instants. Le Luxembourg recule. Lancé plein axe, le remuant Sokol Cikalleshi grille proprement Enes Mahmutovic, mais le transfuge de Middlesbrough ne l'entend pas de cette oreille et tente par tous les moyens... illicites de déstabiliser l'attaquant d'Akhisar Belediyespor. Cikalleshi résiste comme il peut, mais en bout de course, s'effondre quelques mètres plus loin. Indulgent, l'arbitre nord-irlandais Timothy Marshall brandit le carton jaune sous le nez du défenseur grand-ducal, là où à l'unisson, joueurs et supporters albanais réclamaient, sans doute à juste titre, le rouge. Heureusement, les Roud Léiwen peuvent poursuivre la rencontre à onze...

L'homme du match: Gerson Rodrigues

Certes, il n'a pas marqué. Mais pour son sérieux, son engagement, sa discipline tactique, sa vista, sa générosité, son volume de jeu, ses coups d'éclat aussi, parfois, comme ce retourné acrobatique hyper-spectaculaire au milieu de terrain en première période, le joueur de flanc du Fola est notre homme du match. Ses deux premières sélections l'avaient installé à gauche - à l'exception de dix minutes face au Cap-Vert -, le rasta est revenu dans son couloir "naturel", le droit, pour sa troisième apparition sous le maillot frappé du Lion rouge. Capable d'infiltrations judicieuses, son entente dans les coulissements avec le routinier Laurent Jans dans son dos fut bonne. Gerson Rodrigues sera un élément à suivre tout particulièrement, vendredi à Rotterdam.

Pour sa troisième sélection, Gerson Rodrigues a arpenté... avec bonheur le flanc droit
Pour sa troisième sélection, Gerson Rodrigues a arpenté... avec bonheur le flanc droit
Photo: Christian Kemp

Les réactions: «Totalement différent aux Pays-Bas»

Luc Holtz (sélectionneur du Luxembourg): «Bien sûr qu'il y a toujours des défauts, notamment en première mi-temps où on était peut-être un peu trop nerveux. Pour le futur, c'est intéressant d'avoir fait jouer les jeunes, même si à l'image de Vincent (Thill), certains ont eu des difficultés, mais si on veut les développer, ils doivent jouer, qu'ils aient 17 ans ou plus. Bien sûr que c'est mieux d'aller aux Pays-Bas avec un succès 2-1, plutôt qu'un 0-4, mais le match là-bas sera totalement différent.»

Kevin Malget (défenseur buteur): «On a montré que nous sommes un groupe. Ce match est à l'image de la préparation que l'on a faite. On savait qu'on aurait des phases difficiles à gérer, on a pris un but et on a répondu avec du caractère.»

Stefano Bensi (attaquant): «C'est une super sensation de gagner avec l'équipe nationale, ce n'était pas facile, surtout avec cette équipe très jeune; mais on l'a fait!»

Dave Turpel (attaquant buteur): «La semaine passée, c'était mon premier but ici au Josy Barthel, en finale de la Coupe. J'espère qu'à chaque match, ce sera comme ça, mais on ne sait jamais dans le foot. Cette équipe très jeune n'a rien lâché après le 1-0, on a très bien réagi et on est remonté au score.»

Gianni Di Biasi (sélectionneur de l'Albanie): «Le résultat n'est pas bon, mais c'était la meilleure performance qu'on pouvait faire. Certains joueurs jouaient en club il y a encore quelques jours. Le Luxembourg est une équipe qui lutte, une équipe forte. Ils ont eu du temps pour se préparer pour ce match. C'est une équipe qui grandit et qui possède de très bons jeunes joueurs.»

Propos recueillis par Thibaut Goetz

Luxembourg - Albanie 2-1

Stade Josy Barthel, temps assez frais, ciel couvert, pelouse en bon état, arbitrage de MM. Timothy Marshall, Richard Storey, David Anderson (NIR), 3.052 spectateurs payants. Mi-temps: 0-0.

Evolution du score: 0-1 Roshi (52e), 1-1 Turpel (63e), 2-1 Malget (75e)

Corners: 5 (4+1) pour le Luxembourg; 8 (4+4) pour l'Albanie.

Carton jaune: Mahmutovic (37e, accroche Cikalleshi qui filait droit au but plein axe) au Luxembourg; aucun à l'Albanie.

  • LUXEMBOURG (4-4-2): Schon; Jans (cap.), Philipps (53e Delgado), Mahmutovic (85e Jänisch), Malget; Rodrigues, Martins, V. Thill (73e Deville), Bohnert (61e S. Thill); Bensi (81e Gerson), Turpel (90e Ostrowski).

Remplaçants non utilisés: Roulez, Cabral; Hall, Skenderovic, Veiga.

Sélectionneur: Luc Holtz.

  • ALBANIE (4-4-2): Strakosha; Hysaj, Kukeli, Mavraj (cap.), Lenjani (62e Aliji); Djimsiti, Abrashi (77e Latifi), Kaçe (46e Basha), Memushaj; Roshi (62e Grezda), Cikalleshi (46e Sadiku).

Remplaçants non utilisés: Shehi, Hoxha; Lila, Veseli, Ajeti.

Sélectionneur: Gianni Di Biasi (ITA).


Sur le même sujet

Ce mercredi à Koerich: Le Luxembourg fait le plein de confiance
Après avoir pris la mesure de Charleroi le mois dernier, le Luxembourg a battu l'Union St-Gilloise 2-0 ce mercredi à Koerich. Une victoire acquise au cours d'une première mi-temps intéressante grâce à des buts de Rodrigues et Bensi. Luc Holtz peut préparer sereinement la venue de la France.
Mario Mutsch au four et au moulin. Le capitaine de la sélection a servi de base de lancement à de nombreuses offensives.