Changer d'édition

Match amical international (jeudi à 20h): Luxembourg - Hongrie: l'aube d'une aventure inédite
Dernière sortie en 2017 pour Luc Holtz et la sélection luxembourgeoise, ce jeudi (20h) contre la Hongrie

Match amical international (jeudi à 20h): Luxembourg - Hongrie: l'aube d'une aventure inédite

Photo: Ben Majerus
Dernière sortie en 2017 pour Luc Holtz et la sélection luxembourgeoise, ce jeudi (20h) contre la Hongrie
Sport 9 min. 09.11.2017

Match amical international (jeudi à 20h): Luxembourg - Hongrie: l'aube d'une aventure inédite

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Le match amical Luxembourg - Hongrie de ce jeudi (20h) au stade Josy Barthel est le premier jalon du long chemin qui mènera les Roud Léiwen vers la flambant neuve Ligue des Nations. Un débat de clôture d'une belle année 2017, que le sélectionneur, Luc Holtz aborde avec un cadre pratiquement inchangé.

Le match amical Luxembourg - Hongrie de ce jeudi (20h) au stade Josy Barthel est le premier jalon du long chemin qui mènera les Roud Léiwen vers la flambant neuve Ligue des Nations. Un débat de clôture d'une belle année 2017, que le sélectionneur, Luc Holtz aborde avec un cadre pratiquement inchangé.

Par Jean-François Colin

Les lampions de la campagne éliminatoire du Mondial 2018 se sont définitivement éteints. Le satisfecit général engendré par les six points récoltés et l'exploit de Toulouse s'est évanoui dans les brumes automnales. Le cauchemar de Solna? Chassé par les bourrasques de novembre.

Car même si elle est encore loin dans le temps - le premier match est programmé entre le 6 et le 8 septembre 2018 - et surtout dans les esprits - «je n'ai pas tout compris à cette nouvelle compétition, que le coach n'a pas encore vraiment évoquée devant nous», avoue Gerson Rodrigues -, la clinquante Ligue des Nations, le tout nouveau bébé de l'UEFA, est bel et bien le prochain objectif de la sélection luxembourgeoise.

Nouveau cap, nouveaux défis à relever, mais pas forcément avec des nouvelles têtes. Au gouvernail depuis le 11 août 2010, et sous contrat jusqu'au 31 décembre 2019, le sélectionneur, Luc Holtz (48 ans) dispose d'un effectif jeune, naturellement ambitieux et avide de progression.

«Vous allez voir de nouvelles choses»

«Très clairement, nous aborderons ce match comme une rencontre de la future Ligue des Nations», précise Luc Holtz. «Exactement comme si nous affrontions une équipe du pot 1 de la Ligue D où nous serons versés. La Hongrie est certes d'un autre calibre que Saint-Marin ou Gibraltar, mais vous verrez des choses nouvelles, que nous n'avons encore jamais proposées. La prise de risques fait notamment partie de ce processus d'apprentissage.  Car nous devons nous préparer à avoir davantage de possession de balle et peu d'espaces. La priorité sera davantage axée sur l'offensive, tout en gardant un bloc compact. Car, placer le bloc-équipe plus haut ne signifie pas non plus ne pas défendre». On en a l'eau à la bouche.

Naguère utilisé comme défenseur central, Christopher Martins officie désormais au milieu de terrain en sélection
Naguère utilisé comme défenseur central, Christopher Martins officie désormais au milieu de terrain en sélection
Photo: Ben Majerus

Mis à part le (énième!) retrait, mais sans doute cette fois véritablement définitif, du monstre sacré Jonathan Joubert, l'Ettelbruckois reconduit un cadre largement éprouvé, abstraction faite des blessés Maxime Chanot, Lars Gerson, Enes Mahmutovic, Stefano Bensi, de la défection de Laurent Jans, qui se ressent toujours de son entorse ligamentaire au genou droit, et de Sébastien Thill, toujours boudé par Holtz.

Pas vraiment de surprise à attendre, donc, les trois trentenaires rescapés - Mario Mutsch (33, 94 sélections), Aurélien Joachim (31, 69 sélections), Daniel Da Mota (32, 80 sélections) - restent des piliers de vestiaire d'un Club Luxembourg où le Malinois Anthony Moris effectue son retour dans le but pour une huitième cape, mais cette fois sans... l'ombre de Joubert dans son dos. 

Par rapport au dernier match contre la Bulgarie, l'Eschois Marvin Martins, qui avait remplacé Laurent Jans en fin de partie le 10 octobre, occupera le côté droit d'un quatre arrière où l'on devrait retrouver Mathias Jänisch à gauche, et le binôme Chris Philipps - Kevin Malget dans l'axe.

«Certains veulent enterrer Mario Mutsch»

Au milieu, Christopher Martins reste incontournable, tandis que Mario Mutsch, écarté face la Bulgarie après sa prestation catastrophique en Suède, devrait retrouver une place de titulaire, pour une 95e sélection au côté de la fratrie Thill, Olivier sur le flanc droit, et dans l'axe, Vincent, appelé à ne jouer qu'une mi-temps, avant de rejoindre le groupe des U19. Pour une animation en forme de losange? Gerson Rodrigues, qui a eu la préséance sur Olivier Thill lors de l'ultime mise en place mercredi soir, et Aldin Skenderovic devraient également bénéficier de temps de jeu.

«Mario (Mutsch) monte en puissance. C'est un gars sensible, alors que certains veulent à tout prix l'enterrer. Mais attendez: il était très bon il y a encore quatre mois en D1 suisse, alors que l'on m'explique comment, tout à coup, il aurait perdu toutes ses qualités! Il lui manque simplement la confiance», justifie Luc Holtz, qui poursuit au sujet de Vincent Thill:  «dans sa gestion physique, il est meilleur que Vincent dispute une partie de match contre la Hongrie, avant de jouer les deux rencontres chez les U19 face aux Tchèques samedi et contre l'Arménie mardi. C'est mieux pour lui que d'enchaîner trois matches en six jours avec les U19. La priorité, c'est clairement la sélection A et la préparation de la Ligue des Nations.»

Mario Mutsch (à g., face au Bulgare Anton Nedyalkov) devrait redevenir titulaire ce jeudi contre la Hongrie
Mario Mutsch (à g., face au Bulgare Anton Nedyalkov) devrait redevenir titulaire ce jeudi contre la Hongrie

Devant, le couple Aurélien Joachim - Dave Turpel sera selon toute vraisemblance reconduit par le coach, pour un ensemble plutôt équilibré, habile dans l'art de basculer en reconversion offensive, physiquement bien au point et de plus en plus confiant en ses qualités.

Un Dave Turpel qui s'affirme de plus en plus comme un titulaire inamovible chez les Lions Rouges, et au sujet duquel Luc Holtz dit: «Avec son potentiel, je pense qu'à terme, il finira pas dépasser le nombre de buts inscrits par Aurélien Joachim en sélection.»

Gare aux Magyars

Chez l'adversaire, par contre, c'est carrément la révolution de palais. Les dirigeants de la MLSZ (fédération hongroise) ont limogé l'Allemand Bernd Storck (54 ans), en poste depuis 2015, et incapable d'enchaîner phases finales de l'Euro 2016 et du Mondial 2018, pour introniser, à la surprise générale, ce vieux briscard (68 ans) de Georges Leekens. Présent au stade Josy Barthel ce jeudi, le sexagénaire belge ne s'assoira cependant pas sur le banc hongrois, où prendra place le très jeune (35 ans) et intérimaire Zoltán Szélesi.

«Il est bien entendu très malaisé d'analyser une équipe qui vient de changer de coach», avoue Luc Holtz. «On part dans l'inconnu. Quel sera l'effet psychologique de ce changement? A quel point influera-t-il sur la motivation des joueurs? C'est pourquoi nous devons nous concentrer exclusivement sur nous-mêmes, sur notre jeu. Ce n'est pas la première fois que je rencontre ce cas de figure: par exemple, il y a exactement deux ans de cela, Michael Skibbe venait tout juste de reprendre en mains la sélection grecque, que nous avions alors... battue (1-0) à Differdange en match amical», poursuit l'Ettelbruckois.

Classée 53e au ranking de la FIFA (le Luxembourg pointe au 93e rang), troisième du groupe B (13 pts, derrière les intouchables Portugal et Suisse) en éliminatoires du Mondial russe de 2018, la sélection magyare est un panachage équilibré entre joueurs expatriés (11) et éléments du championnat domestique (12), évoluant principalement dans les deux clubs-phares de Ferencváros et de Videoton.

Les têtes de gondole sont les attaquants Balázs Dzsudzsák (30 ans), qui évolue aujourd'hui à Al-Wahda, aux Emirats arabes unis après une longue carrière au PSV Eindhoven et en Russie, Gergö Lovrencsics (29 ans, Ferencváros), Krisztián Németh (28 ans, New England Revolution/USA), Nemanja Nikolics (29 ans, Chicago Fire/USA) et Tamás Priskin (31 ans, Ferencváros), ainsi que le défenseur central Tamás Kádár (27 ans, Dynamo Kiev/UKR), soit tous des éléments expérimentés que l'on a pu voir à l'oeuvre lors de l'Euro 2016 en France.

Le routinier attaquant Balázs Dzsudzsák est l'icône de l'équipe hongroise
Le routinier attaquant Balázs Dzsudzsák est l'icône de l'équipe hongroise

«Le Luxembourg représente un défi compliqué»

L'absence la plus notable est celle du gardien de but du Red Bull Leipzig, Péter Gulácsi, qui a demandé de faire l'impasse sur les deux débats amicaux de novembre (aussi face au Costa Rica mercredi). Attila Fiola (Videoton FC Szekesfehervar), Richárd Guzmics (Yanbian Fude/CHN) sont les deux blessés de dernière minute, qui n'ont pas été remplacés. 

«Je suis heureux de pouvoir jouer deux matches amicaux pendant cette période; il est important que l'équipe nationale se rassemble autant que possible, car chaque jour passé ensemble et chaque match joué compte dans la perspective du développement de ce groupe», a déclaré le sélectionneur intérimaire Zoltán Szélesi, qui ajoute: «notre adversaire, le Luxembourg représente un défi compliqué. Dire cela peut sembler étonnant, mais leur match nul en France a montré qu'ils sont capables de surprendre sur leur terrain. Je m'attends à un match difficile, dans lequel, si nous jouons bien, je voudrais que l'équipe obtienne un aussi bon résultat que possible.»

Rappelons qu'historiquement, la Hongrie s'est toujours imposée face au Luxembourg: neuf confrontations, neuf succès hongrois et une différence de buts impressionnante de 40-8. Le dernier duel en date est le débat amical du 3 juin 2011, soldé par une défaite 0-1 des Lions Rouges.

Alors, ce Luxembourg - Hongrie, simple test d'arrière-saison ou vraie projection vers la prochaine Ligue des Nations? Sans doute un savant mélange des deux... Avant une prochaine joute amicale, certainement beaucoup plus significative, programmée à Malte, le 22 mars 2018.

Le cadre du Luxembourg (23 joueurs)

Gardiens: Anthony Moris (KV Malines/BEL), Ralph Schon (UNA Strassen), Youn Czekanowicz (La Gantoise/BEL).

Défenseurs: Ricky Delgado (Jeunesse Esch), Tim Hall (Lierse SK/BEL),  Laurent Jans (Waasland-Beveren/BEL), Mathias Jänisch (Differdange 03), Kevin Malget (F91 Dudelange), Christopher Martins (FC Bourg-en-Bresse/FRA), Marvin Martins (Jeunesse Esch), Dirk Carlson (Union Titus Pétange).

Milieux: Christopher Martins (FC Bourg-en-Bresse/FRA), Dwayn Holter (Differdange 03), Mario Mutsch (Progrès), Chris Philipps (FC Metz/FRA), Danel Sinani (F91 Dudelange), Aldin Skenderovic (Union Titus Pétange), Olivier Thill (Progrès),  Vincent Thill (FC Metz/FRA), Eric Veiga (Eintracht Brunswick II/ALL),  Gerson Rodrigues (SC Telstar/NED).

Attaquants: Daniel Da Mota (Racing),  Aurélien Joachim (Lierse SK/BEL), David Turpel (F91 Dudelange).

Sélectionneur: Luc Holtz.

Le cadre de la Hongrie (23 joueurs)

Gardiens: Dénes Dibusz (Ferencváros), Dávid Gróf (Honvéd Budapest), Ádám Kovácsik (Videoton FC Szekesfehervar).

Défenseurs: Barnabás Bese (Le Havre AC/FRA),  Tamás Kádár (Dynamo Kiev/UKR), Zsolt Korcsmár (Midtjylland/DEN), Mihály Korhut (Hapoel Beer-Sheva/ISR), János Szabó (Paksi SE), Paulo Vinícius  (Videoton FC Szekesfehervar).

Milieux: Balázs Balogh (Puskás Akadémia), Ákos Elek (Kairat Almaty/KAZ), Ádám Nagy (Bologne/ITA), Máté Pátkai (Videoton FC Szekesfehervar).

Attaquants: Dániel Böde (Ferencváros), Balázs Dzsudzsák (Al-Wahda/EAU), Gergö Lovrencsics (Ferencváros), Krisztián Németh (New England Revolution/USA), Nemanja Nikolics (Chicago Fire/USA), Tamás Priskin (Ferencváros), Roland Sallai  (APOEL Nicosie/CYP), Zoltán Stieber (Washington DC United/USA), Roland Ugrai  (Diósgyőri VTK), Roland Varga (Ferencváros).

Sélectionneur: Zoltán Szélesi (intérimaire avant l'arrivée du Belge Georges Leekens).

Arbitres: Sébastien Delferière (BEL), assisté d'Yves De Nève et Kevin Monteny (BEL).

Coup d'envoi: 20 heures au stade Josy Barthel.


Sur le même sujet

Sélection A: Laurent Jans incertain pour la Hongrie
Souffrant toujours de son genou droit, blessé lors de sa dernière sortie internationale contre la Bulgarie le 10 octobre, Laurent Jans (25 ans, 42 sélections) s'est contenté de trottiner à l'écart du groupe lors de l'entraînement de la sélection, ce mardi soir au stade Josy Barthel. Il est très incertain pour la joute amicale de jeudi (20h) contre la Hongrie.
Laurent Jans (Luxemburg - 18) Freisteller, Einzelbild, Aktion, Ganzkörper

/ Fussball WM-Qualifikation 2018, World Cup Qualifiers, Russia 2018 / 10.10.2017 /
Luxemburg - Bulgarien (Luxembourg vs Bulgaria) / 
Stade Josy Barthel, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus