Changer d'édition

Marco Morgante: «Si le FC Metz s'incline à Guingamp, c'est fini»
Sport 4 min. 23.02.2018

Marco Morgante: «Si le FC Metz s'incline à Guingamp, c'est fini»

Georges Mandjeck et les Messins vont devoir prendre de la hauteur pour surmonter l'écueil guingampais.

Marco Morgante: «Si le FC Metz s'incline à Guingamp, c'est fini»

Georges Mandjeck et les Messins vont devoir prendre de la hauteur pour surmonter l'écueil guingampais.
Photo: AFP
Sport 4 min. 23.02.2018

Marco Morgante: «Si le FC Metz s'incline à Guingamp, c'est fini»

L'orgueil et la fierté sauveront-ils les Messins? Dans une position plus que compliquée, les hommes de Frédéric Hantz se rendent à Guingamp ce samedi (20h) avec une confiance ébranlée par leurs derniers résultats négatifs.

Marco Morgante, messin pur jus, analyse la situation d'un club qui tangue depuis un peu plus de quinze ans.

Par Hervé Kuc

Marco, les Messins viennent de griller deux sacrés fusibles face à Montpellier et Troyes. La descente en Ligue 2 est-elle actée?

Apparemment il y a eu un problème de vestiaire dernièrement (Hantz/Cafù) mais le plus important ce sont les résultats. Pour s'en sortir, il faut néanmoins une osmose au sein du groupe, sinon c'est cuit. Le FC Metz donne l'impression de se créer des occasions mais au final il ne se montre pas très transcendant. Là, les joueurs n'ont plus le droit à l'erreur, s'il devait y avoir une nouvelle défaite ce samedi à Guingamp, je crois que l'affaire serait entendue: la Ligue 2 attendrait les Messins. Je suis certain que la blessure de Dossevi a fortement pénalisé l'équipe.

Comment analysez-vous les quinze ou seize dernières saisons après la première descente en Ligue 2 de 2002?

Le club n'a jamais su ou pu retenir ses meilleurs éléments et dès qu'un jeune joueur a éclaté au plus haut niveau, il a été cédé. Il aurait fallu tenter de conserver des éléments comme Sarr ou Sakho une année supplémentaire, histoire de stabiliser l'ossature. Mais, l'argent prime avant tout maintenant et le modèle économique du club ne lui a peut-être pas laissé d'autre choix.

Le FC Metz a souvent clamé que sa place était en Ligue 1. Partagez-vous son avis?

Oui dans l'esprit mais il n'est pas le seul. Sochaux, Le Havre, Auxerre ou Lens ont tous connu des moments de gloire en Ligue 1, ils évoluent pourtant en Ligue 2 actuellement. D'une manière générale, je pense que l'argent a pris le pas sur l'ambition. Est-ce que le FC Metz doit revoir son mode de fonctionnement? Doit-il s'ouvrir à d'autres investisseurs? En tout cas depuis quinze ans son parcours est atypique. Cette saison, heureusement que Renaud Cohade est là: il donne énormément pour le club et sans lui la situation serait encore plus mauvaise.

Etes-vous surpris de constater que l'équipe réserve est en souffrance dans son championnat de National 3?

Oui et j'en parlais dernièrement avec Carmelo Micciche. A notre époque, à l'âge de 16 ans, nous faisions partie de l'équipe qui évoluait deux divisions en dessous des professionnels. Aujourd'hui à Metz, on constate que des gamins de vingt ans ont un mal fou à se maintenir à un niveau de jeu qui se situe quatre échelons en dessous de la Ligue 1. Si jamais, ce que je ne souhaite pas, l'équipe réserve venait à descendre, elle évoluerait alors en Régional 1, ce qui correspond à l'ancienne Division d'Honneur. Ce serait dramatique car on constate déjà que les professionnels non retenus en Ligue 1 ne jouent plus en équipe réserve. C'est un tort car cela permettrait aux jeunes de gagner en expérience à leurs côtés. Il y a assurément une réflexion à avoir sur la formation mosellane qui bénéficie de meilleurs résultats avec son centre à Dakar qu'ici à Metz.

L'ENJEU DE LA RENCONTRE. Le FC Metz (20e, 18 points) garde un affreux souvenir de la réception de Guingamp lors de l'ouverture du championnat le 5 août 2017. Le début d'une saison cauchemardesque a donc pris forme face aux Guingampais qui avaient su dompter les Messins au cours de la seconde période (3-1). Un peu plus de six mois plus tard, les hommes de Frédéric Hantz avancent sur la pointe des pieds vers un adversaire plus serein (10e, 34) et mieux organisé qu'eux. Pourtant, si miracle il doit y avoir, il passera forcément par un résultat très positif ce samedi soir. Niane et Boulaya seront-il propulsés d'entrée pour dynamiser le jeu grenat? Jouffre est-il capable de se revigorer à l'idée de se retrouver à l'Ouest? Dossevi aura-t-il retrouvé le niveau qui en faisait l'élément moteur d'une équipe pourtant poussive? Les questions entourant le FC Metz sont aujourd'hui nombreuses. Elles le seront encore plus en cas de nouveau revers.

LE «PRONO» DE LA REDACTION. Compter sur un succès messin, dans le marasme actuel, revient à prendre un sacré risque pour ceux qui misent quelques sous aux paris sportifs. Pourtant, la cote est belle même si la mariée est défraîchie. Notre pronostic (fou): 3 à 1 en faveur du FC Metz.


Sur le même sujet

Allegro: «Le FC Metz est l'une des plus belles équipes de Ligue 2»
Les Messins s’en vont au Havre ce lundi (20h45) pour tenter de faire le trou en tête de la Ligue 2. Sunzu est suspendu mais Vincent Hognon dispose d’un effectif de qualité pour ne pas rentrer bredouille de ce délicat déplacement. L’ex-Messin Samuel Allegro présente les débats.
Samuel Allegro: «Les staffs techniques doivent savoir détecter la moindre période de relâchement».
Momar N'Diaye: «Le FC Metz va disputer une partie difficile à Lorient»
Les Messins s’en vont à Lorient ce vendredi (20h) pour y subir un sacré test. Les hommes de Frédéric Antonetti restent sur deux succès de mise en confiance (Sochaux et Niort) qui devraient les aider à rivaliser avec les Merlus. L’ex-Messin Momar N’Diaye, désormais à la Jeunesse d’Esch, préface les débats.
Momar N'Diaye s'attend à voir le FC Metz souffrir à Lorient.