Changer d'édition

Maïga et le FC Metz arrachent un point à Dijon
Sport 4 min. 21.12.2019 Cet article est archivé

Maïga et le FC Metz arrachent un point à Dijon

Le Messin Habib Diallo (en blanc) bute sur le portier sénégalais de Dijon Alfred Gomis (au sol)

Maïga et le FC Metz arrachent un point à Dijon

Le Messin Habib Diallo (en blanc) bute sur le portier sénégalais de Dijon Alfred Gomis (au sol)
AFP
Sport 4 min. 21.12.2019 Cet article est archivé

Maïga et le FC Metz arrachent un point à Dijon

Les Messins ont attendu les dernières minutes de la partie pour aller cueillir un point important à Dijon (2-2). Un résultat qui fait leur bonheur du soir car Nîmes, Toulouse et Amiens ont connu la défaite. Le FC Metz recevra Strasbourg le 11 janvier 2020 en Ligue 1.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note

Dans le temps additionnel, sur un service de Diallo, Habib Maïga est venu offrir au FC Metz un point en or (2-2, 90+1) au terme d’une partie rythmée et déconcertante de la part des Messins.

Des carences défensives fortes, des lacunes techniques évidentes et des défaillances individuelles incroyables finiront un jour ou l’autre par plomber le FC Metz. A Dijon, les Messins ont bien joué pendant un gros quart d’heure, le temps pour Diallo de bénéficier d’un service de Boulaya, mais aussi d’une bévue d’Amalfitano, pour aller dribbler Gomis le rempart dijonnais (0-1, 14e).

Une bonne entame de partie qui va vite se dégrader car Amalfitano, d’une jolie reprise de volée de plus de vingt mètres va remettre les pendules à l’heure (1-1, 18e) avant que Baldé ne bénéficie des largesses de l’axe central grenat pour aller tromper Oukidja (2-1, 42e). Ensuite, Sunzu va prendre un carton rouge (52e), laissant ses coéquipiers se débrouiller seul au cœur d’une soirée arrosée.

Le défenseur messin Fabien Centonze (en blanc, à g.) est gêné dans son action par le Dijonnais Wesley Lautoa (en rouge)
Le défenseur messin Fabien Centonze (en blanc, à g.) est gêné dans son action par le Dijonnais Wesley Lautoa (en rouge)
Photo: AFP

Enervé, Hognon va se faire avertir (81e), De Zerbi, son adjoint va voir rouge mais les Mosellans, fidèles à leurs habitudes, ne vont pas baisser les bras et sur une dernière incursion, Habib Diallo, l’homme à tout bien faire du FC Metz, va glisser le ballon à Maïga qui va le propulser dans les filets adverses. Le point du courage, pour un ensemble grenat réduit à dix mais qui maintient Nîmes et Toulouse derrière lui. 

Un 11/20 justifié par un résultat d’importance et qui récompense essentiellement une équipe courageuse mais composée d’individualités à la forme trop contrastée.

Les joueurs et leur note

Oukidja (4/10) a encaissé deux buts sur lesquels il a été abandonné par sa défense. Il a effectué une mauvaise sortie aérienne (26e).

En défense, Centonze (4) a eu du mal à exister et il s’est fait remuer par Mendyl. Il n’assure pas assez ses transmissions et ses replacements sont trop aléatoires. Sunzu (2) a été catastrophique. Dépassé par la vitesse de Baldé, gêné par le jeu de Tavares, il a fini son calvaire par une expulsion (53e) qui aurait pu faire couler le navire grenat. Fofana (3,5) a clairement manqué de solidité et de vitesse. Il n’a pas été à la hauteur de l’évènement et Amalfitano (34 ans) a profité de ses lacunes pour lui faire vivre de vraies misères. Udol (4) a lui aussi souffert face à des Dijonnais motivés mais nullement transcendants.

Opa Nguette (FC Metz, à dr.) évite le milieu de Dijon Romain Amalfitano (n°20, en rouge) sous le regard de Renaud Cohade
Opa Nguette (FC Metz, à dr.) évite le milieu de Dijon Romain Amalfitano (n°20, en rouge) sous le regard de Renaud Cohade
Photo: AFP

Au milieu, N’Doram (4) a payé son manque de compétition au prix fort. Il s’est contenté de passer les plats et n’a strictement rien amené à son équipe. Maïga (5) s’est fait sécher par Mendyl (15e), mais il a affiché le visage d’un joueur fatigué et qui souffre de devoir courir partout au sein d’un entrejeu déséquilibré. Il a eu le grand mérite de remettre les siens à flot avec un but qui va compter cher. Cohade (4) n’a jamais su dynamiser une équipe en manque de solutions. Il a logiquement laissé sa place à Gakpa (81e). Boulaya (4) a bien commencé sa partie, a été à l’origine du but de Diallo et auparavant avait frappé au but (26e). Il a ensuite malheureusement baissé de rythme, il a pris un vilain tacle et Angban (72e) est venu le relayer. Nguette (5) est un dribbleur doué mais il est trop esseulé au sein d’un ensemble qui a du mal à poser le jeu. Ambrose (86e) a pris le relais et pourra se flatter d’avoir été sur le terrain lors de l’égalisation de son équipe.

En attaque, Diallo (7) a réussi sa dixième réalisation de la saison et c’est déjà un bel exploit au regard des résultats et des prestations de sa formation. Il a enrichi son capital individuel en étant passeur sur l’égalisation de Maïga. Que lui demander de plus?

Dijon FCO - FC Metz 2-2

Stade Gaston-Gérard, temps pluvieux, belle pelouse, arbitrage de M. Hamel, 12.309 spectateurs. Mi-temps: 2-1.

Evolution du score: 0-1 Diallo (14e), 1-1 Amalfitano (18e), 2-1 M. Baldé (42e), 2-2 Maïga (90+1).

Cartons jaunes: Mendyl (71e) à Dijon; Udol (44e), Hognon (81e, entraîneur) et Maïga (90+1) à Metz.

Cartons rouges: Sunzu (53e) et Jean-Marie De Zerbi (81e, entraîneur-adjoint) à Metz.

  • DIJON FCO: A. Gomis; Mendyl, Lautoa, Ecuele Manga, Chafik (76e Alphonse); Ndong, Chouiar (85e Mavididi), Amalfitano, M. Baldé; Cadiz (65e Balmont), Tavares (cap.).

FC METZ: Oukidja; Centonze, Sunzu, Fofana, Udol; Maïga, N’Doram, Cohade (cap.) (82e Gakpa), Nguette (86e Ambrose), Boulaya (72e Angban); Diallo (cap.). Joueurs non entrés en jeu: Delecroix; Lacroix, B. Traoré, A. N’Diaye.


Sur le même sujet

Diallo offre le succès au FC Metz face à Nantes
Après avoir totalement raté sa première période, le FC Metz a profité de sa supériorité numérique pour distancer Nantes (1-0). La septième réalisation de Diallo permet aux hommes de Vincent Hognon de souffler un bon coup. Un succès bienfaiteur.
Metz' Senegalese forward Habib Diallo celebrates at the end of the French L1 football match between Metz (FCM) and Nantes (FCN) at Saint Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on October 19, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Le FC Metz en galère à Brest
Une nouvelle fois à côté de leurs pompes, les Messins ont laissé les Brestois leur inscrire deux buts avec quiétude et bienveillance. Inadmissible en Ligue 1. Il est grand temps d’effectuer des changements. A quel niveau?
Brest's defender Jean-Charles Castelletto (2ndR) heads to score during the French L1 football match between Stade Brestois 29 and Football Club de Metz at the Francis Le Ble stadium in Brest, western France on October 5, 2019. (Photo by LOIC VENANCE / AFP)
La grosse désillusion du FC Metz face à Toulouse
Rapidement aux commandes de la partie face au TFC, les Messins ont pourtant laissé filer la victoire (2-2) après une fin de partie à rebondissements. Oukidja a fait le travail dans son but mais Metz a craqué (90+6).
Metz's Senegalese forward Habib Diallo (R) vies with Toulouse's defender Nicolas Isimat Mirin (C) and Toulouse's defender Steven Moreira (L)  during the French L1 football match between Metz (FCM) and Toulouse (TFC) at Saint Symphorien stadium in Longeville-l�s-Metz, eastern France, on September 28, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Le FC Metz giflé par Angers
Pimpant face à Monaco, Metz n’a jamais été en mesure de soutenir la comparaison avec Angers (0-3). Un revers très logique pour un ensemble grenat qui n’a pas été au niveau de la Ligue 1. Une belle piqûre de rappel avant la venue du PSG.
Football / Vendredi en Ligue 2: Le FC Metz déjoue puis revit face à Clermont
En manque de tout, le FC Metz a vacillé (0-2) puis repris des couleurs (2-2) face à Clermont ce vendredi soir. Une nouvelle soirée poussive après l'échec concédé face à Nîmes (1-2). Cette fois, il va falloir que le staff technique mosellan se penche très rapidement sur un problème majeur: l'absence d’un attaquant de qualité au sein de l’effectif grenat.
Yeni N'Gbakoto a relancé les Messins en réduisant l'écart à la 78e minute.