Changer d'édition

Mário Ferreira (US Sandweiler): «La situation est difficile»
Sport 5 min. 08.03.2019 Cet article est archivé

Mário Ferreira (US Sandweiler): «La situation est difficile»

A bientôt 58 ans, dont presque 30 passés au service de l'US Sandweiler, Mario Ferreira continue à croire au maintien en PH... via le barrage

Mário Ferreira (US Sandweiler): «La situation est difficile»

A bientôt 58 ans, dont presque 30 passés au service de l'US Sandweiler, Mario Ferreira continue à croire au maintien en PH... via le barrage
Photo privée
Sport 5 min. 08.03.2019 Cet article est archivé

Mário Ferreira (US Sandweiler): «La situation est difficile»

Mário Ferreira (57 ans) est l’homme à tout faire de l’US Sandweiler. Treizième du classement, son club de coeur n’a plus gagné depuis le... 16 septembre contre Erpeldange, ... un adversaire qu’il retrouve dimanche. «Nous pouvons encore accrocher les barrages, mais la situation est compliquée», fait-il remarquer.

Par Vincent Lommel

Le départ de Vítor Pereira: «Le meilleur entraîneur passé au club»

«Après cinq saisons et des moments tellement difficiles, Vítor Pereira a choisi de rejoindre l’US Esch. C’est le meilleur entraîneur passé par Sandweiler. Je sais de quoi je parle après 28 ans de service. Vítor est un gars bien, très humain, bosseur, capable de sortir un joueur du trou et de le rendre deux fois meilleur. Il n’avait pas été payé pendant plusieurs mois à une certaine époque et, clairement, il aurait pu signer ailleurs en hiver. Il ne l’a pas fait. C’est tout à son honneur. C’est quelqu’un qui ne court pas derrière l’argent. Vítor mérite de diriger une équipe du haut de classement en BGL Ligue. Je le lui souhaite.»

Le mercato estival: un budget réduit de moitié

«Pour ne rien vous cacher, il n’y a eu aucune réunion pour préparer le championnat 2018-2019. Occupés par leur travail, les membres du comité n’avaient pas le temps. C’est comme ça, les choses partaient mal. Qui quitte le noyau? Qui reste? Le budget était réduit de moitié, soit 75.000 euros. Les clubs de D1 s’appuient sur un montant supérieur pour transférer. Proposer au grand maximum 300 euros/mois était possible pour cinq ou six garçons. Pour les autres, c’était 75, 100 ou 150 euros mensuels. On donne aussi une prime selon le résultat.»

Six points sur douze: une entame acceptable

«Malgré les soucis financiers, il y a de la qualité à revendre au sein du groupe. Plusieurs garçons ont le niveau de la Promotion d’Honneur. Le tracas se situe en défense centrale. On souffre. Vu les impondérables (transfert non réalisé, arrêt (examen d’Etat) de Coutinho, départ de Coelho), on doit aligner Sangaré et un jeune. On a remporté le premier match à Mamer, puis avons subi deux défaites (Käerjéng et Junglinster), avant de mettre Erpeldange à terre (4-0). Six points sur douze pour commencer le championnat, c’était encourageant. La satisfaction était de mise. L’entraîneur Carlo Tutucci était content.»

La traversée du désert: 2 sur 33

«On ne peut pas demander le Pérou aux jeunes. Ils ont du talent, certains plus que d’autres. Mais entre le championnat des Juniors et la PH, le rythme est incomparable. On marque peu (15 buts) et on encaisse beaucoup (35), mais nous ne jouons pas si mal. J’estime que nous avons livré de bonnes prestations. Hélas, la malchance fut trop souvent de notre côté. Nous mériterions cinq ou six points de plus. Le dernier match en date et la défaite 0-1 à Junglinster constitue un bel exemple: on domine, on oublie de marquer, puis notre gardien sort mal sur le seul but adverse. Le doute est palpable.»

Le départ de Carlo Tutucci: presque un vaudeville

«J’ai été pris de court par le départ de Carlo (Tutucci). Il m’a téléphoné plusieurs fois la semaine du 25 février, encore le mercredi 27. Etant à l’hôpital, je ne pouvais pas décrocher. Je lui ai demandé, via SMS, de ne pas insister. Sans entrer dans les détails, il pestait, entre autres, sur une chose: un joueur était malade le vendredi, mais comme sa santé s’améliorait, il était disponible pour le déplacement à Käerjéng le dimanche. Le principal intéressé voulait bien venir, à condition d’être titulaire. Carlo raisonnait différemment. Vu le bilan chiffré, il fallait du concret, oublier les petites peccadilles et ne pas faire la fine bouche. Il y a aussi eu un «groupe de démission» qui s'est créé sur WhatsApp. J’ai demandé à Carlo d’arrêter cette histoire à la c… Nous (le président et moi-même) avons reçu sa lettre de démission. Son dernier match était donc à Käerjéng. Malgré la défaite, il n’y avait rien à reprocher à l'équipe.»

João Almeida: l’entraîneur des gardiens prend le relais

«João connaît le football. Il a accepté de succéder à Carlo et de tout mettre en oeuvre pour aider le club. Il est fin psychologue et sait gérer les caractères: il y a les joueurs de moins de 22 ans et ceux de plus de 27. Ce n’est pas pareil, croyez-moi. Sans lui à la barre, plusieurs garçons seraient déjà partis. Il a dirigé son premier match contre Junglinster. Nous méritions mieux qu’une défaite 0-1.»

La suite du championnat: onze matches pour sauver ce qui peut l’être

«Jean-François Bosso (AS Giana Erminio/ITA) et Jonathan Gadroy (US Jarny/FRA) sont arrivés au mercato d'hiver. Ils ne peuvent pas encore jouer. J’attends les papiers de la fédération italienne pour le premier. Quant au second, il doit passer sa visite médicale… dès qu'une date sera libre. Que voulez-vous? Avec six points de retard sur le premier non-descendant (Canach), je suis réaliste. Je continue à croire au maintien… via le barrage. L’esprit de groupe est exceptionnel. Il faut se battre jusqu’au bout. Pour commencer, ramener la totalité de l’enjeu d’Erpeldange ce dimanche s’impose. Sinon, c’est une honte. Si tu n’as pas le niveau de la PH, y rester est inutile.»

L'avenir: «En pointillé»

«À titre personnel, je suis fatigué. La coupe est presque pleine. J’oeuvre pour le club pratiquement depuis 30 ans. J’ai reçu des propositions d’autres clubs et, à chaque fois, je les ai refusées. À bientôt 58 ans, la santé prime. Une chose me chagrine: d’un côté, il y a le club, de l’autre, la commission des jeunes. Les deux instances sont séparées. Ne faudrait-il pas ramer dans le même sens? Quand les choses ne vont pas, il faut avoir le courage de le dire, mais aussi ne pas attendre le dernier moment. Une chose est certaine: il est plus facile d’assurer le maintien en PH que de sortir de D1. Je rappelle ceci aux dirigeants: avoir un budget de 200.000 à  250.000 euros, mais être dans les cinq derniers au classement ne sert à rien. Autant en avoir un de 125.000 et jouer en D1. Qu’est-ce qui est le mieux pour l’USS?

Le programme de la 16e journée de PH

  • Vendredi à 19h30

FC Mamer - Union Mertert-Wasserbillig

  • Dimanche à 16 heures

UN Kaërjéng - Jeunesse Canach

US Sandweiler - FC 72 Erpeldange

Atert Bissen - Swift Hesperange

Koeppchen Wormeldange - FC Rodange

Jeunesse Junglinster - Blue Boys Mühlenbach

US Esch - FC Wiltz


Sur le même sujet

Michaël Schenk (Wiltz): «Nous devons viser le Top 5»
«Vu le retard que nous accusons sur le trio de tête, il ne faut plus rêver de la BGL Ligue. L’objectif est une place dans le Top 5», assure Michaël Schenk, le président du FC Wiltz 71. Modeste huitième, Wiltz doit encore rencontrer Canach et Mertert-Wasserbillig avant la trêve.
38 Fussball FC Wiltz 71 am 12.10.2015 neue Spielfelder des FC Wiltz71 in Poetz Weidingen (Wegdichen) Michael SCHENK Praesident (ff)
Vitor Pereira: «L’US Esch prend un autre chemin»
Après cinq saisons passées à Sandweiler, Vitor Pereira a dit stop. Entre une année sabbatique et reprendre l’US Esch, son coeur a parlé. «Je n’ai pas besoin du football pour vivre, mais entraîner me rend heureux », affirme-t-il. Une nouvelle ère s’ouvre à l’USE en visite à Mertert-Wasserbillig dimanche pour le compte de la 2e journée de PH.
03/11/2013
Promotion d'Honneur
Journée 10  0
SANDWEILER US - MONDORF-LES-BAINS US
Vitor PEREIRA - SANDWEILER
Première journée en PH: Bissen et Junglinster ne veulent rien lâcher
La première journée en Promotion d’Honneur propose un duel entre des promus: l'Atert Bissen accueille la Jeunesse Junglinster ce samedi à 20 heures. Nouveaux venus au club, René Yougbaré (28 ans, Bissen) et Jérémy Mendes (22 ans, Junglinster) livrent leurs premières impressions. Interview croisée.
Rene Jacob Yougbare (Norden 02 4) / Fussball, Relegationsspiel, Norden 02 - Wormeldingen / 23.05.2018 / Lintgen / Foto: Christian Kemp
BGL Ligue: Anthony Guerra: «J'en veux à Mondorf»
Prêté par l'US Mondorf à l'US Esch en début de saison, Anthony Guerra ne sera pas sur la pelouse du stade John Grün dimanche à l'occasion de la 13e journée de BGL Ligue. «J'en veux à Mondorf», déclare le milieu de terrain de la lanterne rouge.
24/08/2014
BGL LIGUE
MONDORF US vs KAERJENG UN
SCORE FINAL  3 - 2
GUERRA ANTHONY - MONDORF