Changer d'édition

Luxembourg - Lituanie: trois points pour commencer
C'est la folie sur le banc luxembourgeois: Gerson Rodrigues vient de donner l'avantage aux Roud Léiwen.

Luxembourg - Lituanie: trois points pour commencer

Photo: Yann Hellers
C'est la folie sur le banc luxembourgeois: Gerson Rodrigues vient de donner l'avantage aux Roud Léiwen.
Sport 7 min. 22.03.2019

Luxembourg - Lituanie: trois points pour commencer

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Le Luxembourg accueillera l'Ukraine en leader du groupe B lundi (20h45)

En dominant la Lituanie 2 à 1 avec des buts géniaux de Barreiro et Rodrigues après avoir été mené, le Luxembourg a pleinement réussi son entrée dans le groupe B en éliminatoires de l'Euro 2020, vendredi au stade Josy Barthel. Ce devrait être une autre paire de manches lundi (20h45) contre l'Ukraine.

Le match et sa note

Les deux équipes se présentent en effet miroir, chacune disposée dans un 4-2-3-1. Luc Holtz choisit d'associer les deux frères Thill, Vincent, le gaucher, côté droit, et Olivier dans l'axe, derrière l'attaquant, Daniel Da Mota. Pas de Dave Turpel, donc, et confiance à celui qui a disputé la première mi-temps en amical contre l'Union Saint-Gilloise en pointe mardi.

Côté gauche, Gerson Rodrigues, «on fire» à Bissen mardi, occupe l'espace devant Dirk Carlson, tandis que la paire Christopher Martins - Leandro Barreiro est chargée de cadenasser l'axe devant le quatuor défensif attendu Jans - Chanot - Gerson - Carlson. Plus libre et plus avancé sur l'échiquier, le joueur de Mayence bouge énormément et fait parler sa créativité et ses qualités d'infiltreur, tandis que le Troyen est davantage confiné dans une mission de brise-lames en plus d'être le relanceur n°1 de l'équipe.

En face, pour son baptême du feu à la tête de la sélection balte, Valdas Urbonas reste fidèle à son système-fétiche en 4-2-3-1, avec le redoutable attaquant du Dinamo Moscou, Fiodor Cernych en pointe. Un Cernych qui ne va pas tarder à faire parler de lui...

Les deux frangins, Olivier (à g.) et Vincent Thill étaient alignés côte à côte ce vendredi.
Les deux frangins, Olivier (à g.) et Vincent Thill étaient alignés côte à côte ce vendredi.
Photo: Yann Hellers

Les Roud Léiwen entrent parfaitement dans la rencontre avec un centre de la gauche de Rodrigues difficilement repoussé par Klimavicius (1re), puis un joli mouvement Carlson - Rodrigues, qui remise astucieusement en retrait pour Vincent Thill, et se termine en corner (8e). Le ballon circule vite et bien, les flancs se montrent actifs et participatifs. Laurent Jans surtout multiplie les centres plus ou moins précis.

Le baromètre grand-ducal est donc au beau fixe jusqu'à cette perte de balle de Barreiro le long de la ligne de touche côté droit, Chanot, brouillon dans son intervention, laisse filer Mikoliunas, qui a tout le loisir de glisser à Cernych, dont l'envoi du gauche trompe Moris (0-1, 14e). Un moment de relâchement payé au prix fort.

Les Roud Léiwen repartent au charbon, mais M. Reinshreiber reste de marbre sur le bras collé le long du corps de Jankauskas dans sa surface sur un envoi de V. Thill et n'accorde qu'un simple corner aux locaux qui espéraient bien mieux (18e). L'envoi tendu d'Olivier Thill (22e), comme la reprise de la tête de Klimavicius sur corner (29e) filent au-dessus du but.

Depuis le but de Cernych, les élèves de Luc Holtz gardent certes la maîtrise du ballon et du jeu, mais les mouvements sont moins limpides. Le plus gros danger vient d'un énième centre de la droite du capitaine Laurent Jans sur la tête de Barreiro qui passe juste à côté de la cage de Setkus (34e). Le Luxembourg domine, mais pèche dans le dernier ou l'avant-dernier geste. La providence vient d'une action initiée par Barreiro et où on retrouve le teenager de Mayence à la conclusion dans le petit rectangle après un relais génial avec un... autre teenager, Vincent Thill (1-1, 45e). Le but qui change tout!

Le match a repris depuis dix minutes quand, suite à une percée de Vincent Thill, le ballon parvient dans les pieds de Gerson Rodrigues. La suite n'est que pure poésie lyrique: le pied droit bien ouvert, le rasta de Jubilo Iwata imprime une courbe parfaite à la trajectoire d'un envoi velouté que Setkus ne peut que contempler (2-1, 55e). Du vrai travail d'orfèvre. Le Luxembourg passe - enfin - devant, mais il doit bannir tout accès de déconcentration, comme lorsque Carlson offre à Mikoliunas de chauffer les gants de Moris (57e).

Christopher Martins rayonne de plus en plus dans l'entrejeu luxembourgeois.
Christopher Martins rayonne de plus en plus dans l'entrejeu luxembourgeois.
Photo: Yann Hellers

Luc Holtz fait souffler Da Mota (58e), Barreiro (67e), puis Vincent Thill (78e), et permet à Bensi, Sinani et Turpel d'exprimer leur tempérament offensif. Un triple apport offensif dans un match où son équipe mène à la marque: l'audace de l'Ettelbruckois est à souligner. Quoique peu inspirés, les Baltes n'abdiquent cependant pas. Mais Sinani (78e), puis Turpel (79e), pour sa première touche de balle, s'assurent que Setkus est encore bien chaud dans son but. Les quatre minutes de temps additionnel durent une éternité, surtout que Rodrigues loupe le break devant Setkus (90+3), mais les Rouges tiennent bon et surtout les trois points.

Comme en amical en 2013, mais cette fois dans un contexte autrement plus important, les Roud Léiwen l'ont emporté par deux buts à un face à la Lituanie après avoir été menés au score. Une entrée en matière de rêve dans cette année 2019 et dans le groupe B des éliminatoires de l'Euro 2019.

C'est avec deux points de plus que leurs adversaires et en... leaders du groupe B que les ouailles de Luc Holtz recevront lundi (20h45) l'Ukraine, auteur d'un match nul (0-0) au Portugal, dans un stade Josy Barthel prêt à s'enflammer au rythme des exploits de «ses» Lions Rouges.

La note du match: 14/20.

Le fait du match

La 55e minute de ce Luxembourg - Lituanie du 22 mars 2019 en éliminatoires de l'Euro 2020 restera à jamais gravée dans la tête de Gerson Rodrigues. On sait combien le garçon carbure à l'émotion et à la générosité. Son premier but en quinze sélections est un pur chef-d'œuvre. De ceux que l'on n'oublie jamais. Et quand un tel bijou allie l'esthétique à l'utile, on frise carrément le génie. Le n°6 luxembourgeois a tout simplement offert les trois points de la victoire à ses couleurs dans un match-piège. L'air du Japon semble lui procurer l'inspiration et la réussite.

Ce mec est too much: Gerson Rodrigues (ici entre les Lituaniens Kuklys et Klimavicius) a inscrit son premier but en sélection.
Ce mec est too much: Gerson Rodrigues (ici entre les Lituaniens Kuklys et Klimavicius) a inscrit son premier but en sélection.
Photo: Ben Majerus

L'homme du match: Leandro Barreiro

Dans un rôle axial plutôt libre, devant un Christopher Martins plus sûr et rassurant que jamais, le n°16 a pu laisser libre cours à sa créativité, à son inlassable activité, à son talent, tout simplement. Il a rayonné et a toujours paru bien s'amuser au cœur du jeu. Car pour lui, c'est clair, le football reste un jeu. Son entente avec les frères Thill confine parfois à la télépathie tant elle semble naturelle. Le but de l'égalisation, ô combien important, inscrit juste avant le repos, en est la parfaite illustration: il intervient suite à un relais avec le cadet, Vincent, qui déstabilise toute l'arrière-garde lituanienne. Un premier but amplement mérité et qui... en appelle d'autres, pour sa septième sélection chez les Lions Rouges. Et dire que trente minutes plus tôt, une indolence et une perte de balle coupable de sa part avaient amené le but d'ouverture de Cernych. Vous avez dit caractère? Généreusement et justement applaudi par le public de Josy Barthel lors de son remplacement par Danel Sinani à la 67e minute.

Luxembourg - Lituanie 2-1

Stade Josy Barthel, pelouse moyenne, temps frais et sec, 3.353 spectateurs payants, arbitrage de Roi Reinshreiber, assisté de David Elias Biton et Matityahu Yakobov (Israël). Mi-temps: 1-1.

Evolution du score: 0-1 Cernych (14e), 1-1 Barreiro (45e), 2-1 Rodrigues (55e)

Corners: 6 (3+3) pour le Luxembourg; 5 (3+2) pour la Lituanie.

Cartons jaunes: Martins (30e, tacle dangereux dans les pieds de Mikoliunas), Carlson (70e, intervention trop dure sur Baravykas) et Sinani (86e, tacle les pieds en avant sur Zulpa) au Luxembourg; Mikoliunas (45+1, découpe littéralement Martins en deux) et Valskis (87e, retient Laurent Jans par l'épaule) à la Lituanie.

  • LUXEMBOURG (4-2-3-1): Moris; Jans (cap.), Chanot, Gerson, Carlson; Barreiro (67e Sinani), Martins; Rodrigues, O. Thill, V. Thill (78e Turpel); Da Mota (58e Bensi).

Remplaçants non utilisés: Schon, Kips; Mahmutovic, Malget, Jänisch, Skenderovic, Bohnert et Mutsch.

Sélectionneur: Luc Holtz.

  • LITUANIE (4-2-3-1): Setkus; Baravykas, Klimavicius, A. Jankauskas, Slavickas; Slivka, Kuklys; Petravicius (61e Valskis), Novikovas (56e Zulpa), Mikoliunas (76e Marazas); Cernych (cap.)

Remplaçants non utilisés: Bartkus, Zubas; Palionis, Andriuskevicius, Vaitkunas, Kazlauskas, Golubickas, Vorobjovas et Sadauskas.

Sélectionneur: Valdas Urbonas.


Sur le même sujet

Luxembourg - Bielefeld (1-4): un terrible avertissement
Une première mi-temps horrible, ponctuée de trois grossières erreurs individuelles, a plombé la dernière sortie amicale de la sélection contre l'Arminia Bielefeld (1-4) avant son entrée dans la Ligue des Nations, samedi (20h45) contre la Moldavie. Il ne reste que quatre jours et beaucoup de pain sur la planche pour Luc Holtz et ses ouailles.
Chris Philipps (Luxemburg #6) ist enttaeuscht, frustriert, Entaeuschung, Frust, Emotionen

/ Fussball, Saison 2018-2019, Freundschaftsspiel / 04.09.2018 /
Nationalmannschaft Luxemburg - Arminia Bielefeld / 
Stade Josy Barthel, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus
Luxembourg - Sénégal: le nul de la bravoure et de la discipline
Généreux, solidaires, disciplinés et concentrés, les Roud Léiwen ont contenu une bonne équipe sénégalaise (0-0), qualifiée pour le Mondial 2018, ce jeudi en match amical au stade Josy Barthel. Que cela fait du bien après le funeste 0-4 encaissé en mars contre l'Autriche. Prochain rendez-vous: mardi (20h), toujours en amical, face à la Géorgie.
Ismaila Sarr (Senegal - 18) – Aurélien Joachim (Luxemburg - 22) / Fussball Freundschaftsspiel / 31.05.2018 / Luxemburg – Senegal / Stade Josy Barthel / Foto: Yann Hellers
Défaite 0-4 contre l'Autriche: le Luxembourg redescend sur terre
Un but rapide, un autre totalement stupide juste avant la mi-temps, un troisième à l'heure de jeu et un dernier en fin de match: le compte est bon. L'Autriche était trop forte pour ce Luxembourg-là, qui a perdu son brevet d'invincibilité d'un an à la maison et qui stoppe net sa série de trois matches sans défaite.
Laurent Jans (Luxemburg #18) im Gespraech mit Michael Gregoritsch (Österreich, Oesterreich, Austria #11)

/ Fussball, Freundschaftsspiel, Laenderspiel, Testspiel, Saison 2017-2018 / 27.03.2018 /
Luxemburg - Österreich (Luxembourg vs Austria - Oesterreich) / 
Stade Josy Barthel, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus
Luxembourg - Hongrie amical: Les Lions Rouges clôturent 2017 en fanfare
Un succès par deux buts à un pour finir l'année 2017. Que demander de plus? Grâce à des buts de Joachim et Marvin Martins, les Roud Léiwen, audacieux et entreprenants, ont remporté ce jeudi le match amical face à la Hongrie, préfiguration de la Ligue des Nations qui les attend en 2018. L'alliance parfaite de la manière et du résultat.
84e minute: Marvin Martins (au centre) vient de surgir de la tête pour offrir la victoire au Luxembourg.
Match amical international: Les Roud Léiwen terrassent les Aigles
Cinq jours avant d'en découdre avec les Pays-Bas à Rotterdam en éliminatoires du Mondial 2018, la sélection luxembourgeoise s'est imposée par deux buts à un en amical contre l'Albanie, grâce à des buts de Dave Turpel et Kevin Malget. Une première depuis le succès sur la Grèce du 13 novembre 2015.
Florian Bohnert (Luxemburg m.) gegen Berat Djimsiti (Albanien l.) und Elseid Hysaj (Albanien r.) / Fussball, Testlaenderspiel, Luxemburg-Albanien / 04.06.2017 / Stade Josy Barthel, Luxemburg / Foto: Christian Kemp
Ce mercredi à Koerich: Le Luxembourg fait le plein de confiance
Après avoir pris la mesure de Charleroi le mois dernier, le Luxembourg a battu l'Union St-Gilloise 2-0 ce mercredi à Koerich. Une victoire acquise au cours d'une première mi-temps intéressante grâce à des buts de Rodrigues et Bensi. Luc Holtz peut préparer sereinement la venue de la France.
Mario Mutsch au four et au moulin. Le capitaine de la sélection a servi de base de lancement à de nombreuses offensives.