Changer d'édition

Luxembourg - Hongrie amical: Les Lions Rouges clôturent 2017 en fanfare
84e minute: Marvin Martins (au centre) vient de surgir de la tête pour offrir la victoire au Luxembourg.

Luxembourg - Hongrie amical: Les Lions Rouges clôturent 2017 en fanfare

Photo: Ben Majerus
84e minute: Marvin Martins (au centre) vient de surgir de la tête pour offrir la victoire au Luxembourg.
Sport 7 min. 09.11.2017

Luxembourg - Hongrie amical: Les Lions Rouges clôturent 2017 en fanfare

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Un succès par deux buts à un pour finir l'année 2017. Que demander de plus? Grâce à des buts de Joachim et Marvin Martins, les Roud Léiwen, audacieux et entreprenants, ont remporté ce jeudi le match amical face à la Hongrie, préfiguration de la Ligue des Nations qui les attend en 2018. L'alliance parfaite de la manière et du résultat.

Un succès par deux buts à un pour finir l'année 2017. Que demander de plus? Grâce à des buts de Joachim et Marvin Martins, les Roud Léiwen, audacieux et entreprenants, ont remporté ce jeudi le match amical face à la Hongrie, préfiguration de la Ligue des Nations qui les attend en 2018. L'alliance parfaite de la manière et du résultat.

Par Jean-François Colin

Le match et sa note

En guise de surprise pour ce débat amical de clôture de l'année 2017, Luc Holtz propose une articulation en 4-1-2-3, avec Christopher Martins devant la défense et le binôme Mutsch, capitaine pour sa 95e sélection - Olivier Thill en courroie de transmission vers le trident offensif Rodrigues - Joachim - Turpel (de droite à gauche). Inédit.

Souple, le système s'anime au gré des possessions et pertes de balle pour se muer en un 4-1-4-1 plus prudent lorsque l'adversaire hongrois a la mainmise du cuir, avec le recul des ailiers Rodrigues et Turpel, histoire de densifier le bloc-équipe.

Les deux formations ont le temps de prendre leurs marques dans un début de partie sans beaucoup de rythme. Suite à une remise suicidaire de Rodrigues dans l'axe, Ugrai sollicite Moris, qui s'interpose en deux temps (5e), tandis que l'envoi à ras de terre de l'arrière latéral gauche Korhut est trop croisé (7e).

Deux buts en trois minutes

Le quart d'heure de jeu est atteint, et Kiki Martins, énorme ce jeudi, arrache un ballon dans le rond central, le cède à Olivier Thill qui lance à droite dans la profondeur Gerson Rodrigues. Le centre précis du rasta de Telstar aboutit chez Joachim, qui mystifie à la fois Korcsmar et Korhut, et glisse le cuir sous Kovacsik pour signer son douzième but en sélection (1-0, 15e).

Mais la réplique magyare est aussi foudroyante qu'instantanée: un contre hyper rapide offre aux Blancs le premier corner de la partie. Petite cause, grand effet: dévié au premier poteau par Kadar, le ballon est catapulté de la tête par Nikolics au fond des filets de Moris (1-1, 18e).

Gêné par les infiltrations et les combinaisons rapides de Patkai et Dzsudzsak au coeur du jeu, Christopher Martins reçoit le soutien de Mutsch, qui recule volontiers d'un cran. Car, comme dans un effet miroir, le 4-1-4-1 de Szélesi se mue lui aussi en un 4-1-2-3 en phase de construction et de reconversion offensive.

Gerson Rodrigues (devant le Hongrois Kadar) a joué dans un rôle d'ailier droit en possession de balle, se repliant à hauteur de la ligne médiane en perte de balle
Gerson Rodrigues (devant le Hongrois Kadar) a joué dans un rôle d'ailier droit en possession de balle, se repliant à hauteur de la ligne médiane en perte de balle
Photo: Yann Hellers

La partie reste très enlevée et agréable à suivre: sans élan, Ugrai trouve le poteau de Moris, et le rebond ne sourit pas à Nemeth qui oblige le gardien malinois à se coucher (28e). Côté droit, Roland Ugrai trouve un peu trop facilement les intervalles entre Jänisch et Malget et son envoi met à nouveau Moris à contribution (35e). Et c'est sur le magnifique centre à ras de sol de la droite de Marvin Martins, que ni Olivier Thill, ni Christopher Martins ne parviennent à exploiter (39e), que se referme le premier acte.

La bêtise de Lovrencsics

Double permutation à la reprise: Dan Da Mota relaie Rodrigues à droite, avant de rapidement transiter sur le flanc gauche, et Vincent Thill prend la place de son frère aîné, Olivier. Comme annoncé par Luc Holtz en semaine, le teenager messin est appelé à disputer une mi-temps avant de rejoindre le groupe des U19 engagé dans les pré-qualifications de l'Euro 2019 de la catégorie.

Sur une bêtise de Gergö Lovrencsics, qui ceinture de manière ridicule Mathias Jänisch à hauteur de la ligne médiane et reçoit de M. Delferière un second carton jaune tout à fait logique pour cet acte d'antijeu manifeste (52e), la Hongrie se retrouve réduite à dix pour les 40 dernières minutes. Le tout dans un match... amical, s'il vous plaît!

Chris Philipps: un match sérieux en défense centrale au côté de Kevin Malget
Chris Philipps: un match sérieux en défense centrale au côté de Kevin Malget
Photo<: Ben Majerus

Joachim dévisse sa frappe du gauche (55e), et Da Mota, pourtant très actif côté gauche, se montre trop brouillon (58e, 62e et 63e), alors que poste pour poste, Carlson remplace Jänisch à l'arrière-gauche, et Sinani, Mutsch au centre du terrain (62e).

Et Marvin Martins surgit...

A onze contre dix, les Roud Léiwen monopolisent désormais le ballon, mais le rythme de la partie a clairement baissé, et, alors que l'on attend de lui les impulsions offensives et l'amorce des mouvements vers l'avant, Vincent Thill commet l'erreur de redescendre (trop) bas pour caresser le cuir comme il l'affectionne tellement.

Les minutes s'égrènent, les Hongrois ne montrent strictement plus rien, les occasions luxembourgeoises se font rares jusqu'au corner de Vincent Thill qui trouve, à six minutes du terme, la tête plongeante de Marvin Martins (2-1, 84e). Dans la foulée, euphorique, l'Eschois reçoit le carton jaune pour avoir proprement cisaillé Sallai. L'arrière-droit, substitut de Laurent Jans blessé, trop court sur la déviation de la tête qui amène l'égalisation hongroise, inscrit en la circonstance son premier but en quatre sélections, et offre de surcroît la victoire à une sélection grand-ducale qui clôt son année 2017 de la plus belle des manières.

Après quatre mois et demi d'hibernation, les Roud Léiwen feront à nouveau surface pour un autre match amical, programmé à Malte le 22 mars 2018. Mais cela, c'est, déjà, une autre histoire. Prenons le temps de savourer ce succès mérité conquis face à une nation classée 53e au ranking FIFA. Dommage qu'il n'y avait que 1.873 spectateurs pour le voir, ce jeudi au Josy Barthel...

La note du match: 13,5/20, surtout pour sa première mi-temps (15/20), beaucoup plus dense que la seconde (12/20).

L'homme du match: Aurélien Joachim

Certes, nous aurions pu opter pour la belle histoire de Marvin "Marvelous" Martins, le substitut de Laurent Jans, buteur décisif dans une fin de match folle, folle, folle pour le défenseur de la Jeunesse...

Mais... il l'attendait depuis le 25 mars, et le débat face à la France à domicile. Après quatre sorties "vierges" (Cap-Vert, Biélorussie, Suède, Bulgarie), Aurélien Joachim (31 ans) a profité de sa 70e sélection chez les Roud Léiwen pour inscrire son douzième but international. L'attaquant du Lierse se rapproche encore un peu plus des seize réalisations du légendaire Léon Mart. Il a eu l'honneur de porter le brassard de capitaine après la sortie de Mario Mutsch à l'heure de jeu. Il fut très applaudi quand il a quitté le jeu, remplacé par Skenderovic à la 87e minute.

Aurélien Joachim (n°22) a fort à faire pour se débarrasser du Hongrois Tamas Kadar. Cela n'empêchera pas l'attaquant du Lierse d'inscrire son douzième but en sélection.
Aurélien Joachim (n°22) a fort à faire pour se débarrasser du Hongrois Tamas Kadar. Cela n'empêchera pas l'attaquant du Lierse d'inscrire son douzième but en sélection.
Photo: Yann Hellers

Le fait du match

La souplesse du système concocté par Luc Holtz. Au départ, le 4-1 (Martins) - 2 (O. Thill et Mutsch) -3 (Rodrigues, Joachim, Turpel) pouvait sembler bien audacieux, voire un tantinet suicidaire. Mais, avec le recul des flancs Rodrigues et Turpel en perte de balle, le 4-1-4-1 s'est avéré efficace... sauf à une reprise. Mieux, inquiet de la liberté du duo Dzsudzsak - Patkai et des infiltrations trop aisées d'Ugrai entre les lignes, Luc Holtz fait redescendre Mutsch d'un étage pour venir prêter main-forte à Christopher Martins. Certes, la sortie prématurée de Lovrencsics a facilité les plans de l'Ettelbruckois, mais à l'arrivée, la victoire est aussi et, peut-être surtout, sa victoire. Car, c'est bien connu, un entraîneur qui gagne a toujours raison.

Mario Mutsch (face à Balazs Dzsudzsak), capitaine pour sa 95e sélection
Mario Mutsch (face à Balazs Dzsudzsak), capitaine pour sa 95e sélection
Photo: Yann Hellers

Luxembourg - Hongrie 2-1

Stade Josy Barthel, pelouse moyenne, temps frais, mais sec, arbitrage de Sébastien Delferière (BEL), assisté d'Yves De Nève et Kevin Monteny (BEL), 1.873 spectateurs payants. Mi-temps: 1-1.

Evolution du score: 1-0 Joachim (15e), 1-1 Nikolics (18e), 2-1 M. Martins (84e).

Corners: 4 (2+2) pour le Luxembourg; 2 (2+0) pour la Hongrie.

Cartons jaunes: Turpel (40e, se venge d'une perte de balle en taclant Nagy par derrière), Da Mota (69e, accroche Korcsmar par derrière), Malget (75e, accroche fautivement Dzsudzsak en pleine phase de contre-attaque hongroise) et M. Martins (85e, coupe littéralement en deux Sallai qui débordait côté gauche) au Luxembourg; Lovrencsics (20e, pied levé haut dans le visage de O. Thill) à la Hongrie.

Carton jaune-rouge: Lovrencsics (52e, ceinture Jänisch à hauteur de la ligne médiane).

LUXEMBOURG (4-1-2-3): Moris; M. Martins, Philipps, Malget, Jänisch (62e Carlson); C. Martins (90+2 Holter); Mutsch (cap.) (62e Sinani), O. Thill (46e V. Thill); Rodrigues (46e Da Mota), Joachim (87e Skenderovic), Turpel.

Remplaçants non utilisés: Schon, Czekanowicz; Jans, Delgado, Hall et Veiga.

Sélectionneur: Luc Holtz.

HONGRIE (4-1-4-1): Kovacsik; Lovrencsics, Korcsmar, Kadar, Korhut; A. Nagy (83e Balogh); Ugrai (56e Bese), Patkai, Dzsudzsak (cap.) (83e Stieber), Nemeth (62e Sallai); Nikolics (74e Priskin).

Remplaçants non utilisés: Dibusz, Grof; Szabo, Vinicius, Bode et Varga.

Sélectionneur: Zoltán Szélesi.


Sur le même sujet

Sélection: un 4-3-3 victorieux contre l'Union Saint-Gilloise
A trois jours des débuts en éliminatoires de l'Euro 2020 contre la Lituanie, la sélection luxembourgeoise, articulée en 4-3-3, s'est imposée par deux buts à un face à la formation de Division 1B belge de l'Union Saint-Gilloise, mardi à Bissen.
Vincent Thill (10 Luxembourg)
football / selection nationale / 19-03-2019 / Luxembourg - Union Saint Gilloise / stade Bousbierg
photo : vincent Lescaut
Luxembourg - Sénégal: le nul de la bravoure et de la discipline
Généreux, solidaires, disciplinés et concentrés, les Roud Léiwen ont contenu une bonne équipe sénégalaise (0-0), qualifiée pour le Mondial 2018, ce jeudi en match amical au stade Josy Barthel. Que cela fait du bien après le funeste 0-4 encaissé en mars contre l'Autriche. Prochain rendez-vous: mardi (20h), toujours en amical, face à la Géorgie.
Ismaila Sarr (Senegal - 18) – Aurélien Joachim (Luxemburg - 22) / Fussball Freundschaftsspiel / 31.05.2018 / Luxemburg – Senegal / Stade Josy Barthel / Foto: Yann Hellers
Ce mercredi à Koerich: Le Luxembourg fait le plein de confiance
Après avoir pris la mesure de Charleroi le mois dernier, le Luxembourg a battu l'Union St-Gilloise 2-0 ce mercredi à Koerich. Une victoire acquise au cours d'une première mi-temps intéressante grâce à des buts de Rodrigues et Bensi. Luc Holtz peut préparer sereinement la venue de la France.
Mario Mutsch au four et au moulin. Le capitaine de la sélection a servi de base de lancement à de nombreuses offensives.
Sélection nationale: Les Lions Rouges croquent les Zèbres
Pour son match de rentrée en 2017, la sélection grand-ducale, privée de la grande majorité de ses professionnels expatriés, a battu la formation belge de Charleroi par trois buts à deux, mercredi soir à Pétange. Un résultat, et une manière, encourageants, avec, pour seule ombre au tableau, la blessure du gardien de Strassen, Ralph Schon en seconde période.
Clinton Mata (Charleroi #19) graetscht im Zweikampf mit Daniel da Mota (Luxemburg #9)

/ Fussball, Saison 2016-2017, Freundschaftsspiel / 15.02.2017 /
Nationalmannschaft Luxemburg - Royal Charleroi Sporting Club / 
Stade Municipal de Petange, Petingen /
Foto: Ben Majerus