Changer d'édition

Luxembourg - Albanie - Le jeu et les joueurs: Les Dudelangeois font la différence
Sport 4 min. 04.06.2017

Luxembourg - Albanie - Le jeu et les joueurs: Les Dudelangeois font la différence

David Turpel a parfaitement profité de la passe de Sébastien Thill pour égaliser.

Luxembourg - Albanie - Le jeu et les joueurs: Les Dudelangeois font la différence

David Turpel a parfaitement profité de la passe de Sébastien Thill pour égaliser.
Photo: Christian Kemps
Sport 4 min. 04.06.2017

Luxembourg - Albanie - Le jeu et les joueurs: Les Dudelangeois font la différence

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Avant de défier les Pays-Bas, vendredi soir, l'équipe nationale, fortement rajeunie en raison des absences, a battu l'Albanie sur le score de 2-1. Les Dudelangeois Turpel et Malget ont permis à la sélection de renouer avec un succès qui la fuyait depuis novembre 2015.

Comme de vieux briscards. Les jeunes internationaux appelés à rencontrer l'Albanie, 66e nation mondiale, ce dimanche soir, ont à nouveau démontré que ce groupe était bourré de qualités. En s'imposant sur le score de 2-1, l'ensemble de Luc Holtz, a su gérer au mieux une rencontre qui aurait pu leur échapper à plusieurs reprises. 

Disposée en 4-4-2, avec un duo Vincent Thill - Christopher Martins devant la défense, l'équipe nationale a d'abord pris ses marques, même si elle s'est fait bousculer, avant de prendre les devants. Le positionnement plus avancé du jeune Messin, l'entrée de son frère Sébastien et l'efficacité de Dave Turpel, de Kevin Malget et de Ralph Schon ont ensuite fait la différence en faveur des Roud Léiwen. De bon augure avant de rencontrer les Oranje.

Par Didier Hiégel

Ralph Schon (7/10): si ses relances au pied, surtout en première période, ont laissé à désirer, le portier de Strassen a été un des grands artisans d'un succès attendu depuis la victoire contre la Grèce, en novembre 2015. Sa parade de la 9e minute sur le coup franc de Koçe a annoncé la teneur de sa prestation. Aussi à l'aise dans les airs qu'au sol, ses interventions à la 69e  sur son premier poteau, et en toute fin de match face à Grezda, ont permis à sa formation de tenir la victoire.

Ralph Schon s'est illustré dès la 9e minute et réalisé une belle sortie face à l'Albanie.
Ralph Schon s'est illustré dès la 9e minute et réalisé une belle sortie face à l'Albanie.
Photo: Christian Kemp

Laurent Jans (6): capitaine en l'absence de Mario Mutsch (forfait aussi contre les Pays-Bas), il a de nouveau démontré que c'était lui le patron de l'arrière-garde en l'absence de Maxime Chanot. 

Chris Philipps (5): Maxime Chanot (buteur samedi contre Philadelphie avec New York City) ne rejoindra ses partenaires que pour le départ aux Pays-Bas, le Messin a donc retrouvé une place dans l'axe de la défense. Il a joué sur ses qualités de placement mais a commis deux fautes, lors des 20 premières minutes, qui ont amené deux coups francs dangereux. Il s'est aussi fait aspirer sur une action juste avant la pause qui a permis à Roshi de se présenter devant Schon. 

Enes Mahmutovic (5): le futur sociétaire de Middlesbrough a fait apprécier sa présence physique, à l'image de cette intervention devant Djimsiti (25e), mais il s'est fait surprendre à plusieurs reprises. A reçu un carton jaune pour une faute sur Cikalleshi qui partait au but (36e). Mathias Jänisch a disputé les cinq dernières minutes.

Kevin Malget (6,5): il n'a pas hésité à longer la ligne, surtout en première période. Il s'est fait surprendre par le crochet de Hysaj qui amène le but de Roshi (53e), mais, surtout, offre la victoire aux siens en reprenant de la tête le corner de Bensi (74e).

 Christopher Martins (6): il est monté en puissance au fil des minutes. Présent dans les duels, il a aussi apporté son écot offensif à l'image de son occasion de but à la 20e.  

Vincent Thill (5): un match tout en contrastes pour le jeune prodige de la sélection. A trop vouloir en faire, il s'est parfois empêtré devant sa surface de réparation. Positionné bas pour faire office de rampe de lancement, il a ensuite simplifié son jeu et s'est montré plus incisif en montant d'un cran en deuxième période. A la 73e minute, Maurice Deville a pris le relais dans une position résolument offensive au côté de Turpel.

Gerson Rodrigues (7): l'ailier du Fola a encore marqué des points. Très concerné par le replacement défensif, il s'est à nouveau montré intéressant dans sa reconversion offensive. Imprévisible par instant, à l'image de son petit pont sur Mavraj à la 40e, il a manqué de justesse sur son occasion de la 67e en ne cadrant pas sa frappe.

Gerson Rodrigues a causé bien des tracas aux défenseurs albanais, sans oublier de soigner son replacement défensif.
Gerson Rodrigues a causé bien des tracas aux défenseurs albanais, sans oublier de soigner son replacement défensif.
Photo: Christian Kemp

Florian Bohnert (5): beaucoup d'abnégation et de bons appels mais il n'a pas été récompensé. Sa bonne compréhension du jeu a permis à Malget de monter. Sébastien Thill (6) a relayé le joueur de Schalke 04 à l'heure de jeu.Une entrée de suite déterminante. Après un bon service pour Rodrigues dans la surface (61e) , il offre une passe décisive à Turpel pour l'égalisation luxembourgeoise.

Stefano Bensi (6): il s'est beaucoup démené sur le front de l'attaque, ne rechignant jamais à faire le pressing. Sa tentative de la 47e aurait mérité meilleur sort. C'est lui qui frappe admirablement le corner pour la tête de Malget.  Lars Gerson est revenu à la compétition en remplaçant Bensi à la 81e.  

David Turpel (7): une occasion, un but. Que demander de plus à son fer de lance, d'autant que le solide dudelangeois a bien harcelé les défenseurs albanais pour les gêner dans la relance. En remplaçant l'auteur de l'égalisation, Jan Ostrowski a fêté sa première sélection chez les A.




Sur le même sujet

Trop de lacunes et d'absences pour espérer mieux
Un rêve est passé. Jamais l'équipe nationale ne s'est placée ce jeudi comme un possible vainqueur de la Biélorussie. Dans cette rencontre décisive pour la première place du Groupe 2, seuls Anthony Moris et Olivier Thill ont été à la hauteur de l'événement.
Anthony Moris, la tête basse, le portier luxembourgeois a pourtant tout fait pour garder son équipe à flot.
Luxembourg - Bielefeld (1-4): un terrible avertissement
Une première mi-temps horrible, ponctuée de trois grossières erreurs individuelles, a plombé la dernière sortie amicale de la sélection contre l'Arminia Bielefeld (1-4) avant son entrée dans la Ligue des Nations, samedi (20h45) contre la Moldavie. Il ne reste que quatre jours et beaucoup de pain sur la planche pour Luc Holtz et ses ouailles.
Chris Philipps (Luxemburg #6) ist enttaeuscht, frustriert, Entaeuschung, Frust, Emotionen

/ Fussball, Saison 2018-2019, Freundschaftsspiel / 04.09.2018 /
Nationalmannschaft Luxemburg - Arminia Bielefeld / 
Stade Josy Barthel, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus
Match amical international: Les Roud Léiwen terrassent les Aigles
Cinq jours avant d'en découdre avec les Pays-Bas à Rotterdam en éliminatoires du Mondial 2018, la sélection luxembourgeoise s'est imposée par deux buts à un en amical contre l'Albanie, grâce à des buts de Dave Turpel et Kevin Malget. Une première depuis le succès sur la Grèce du 13 novembre 2015.
Florian Bohnert (Luxemburg m.) gegen Berat Djimsiti (Albanien l.) und Elseid Hysaj (Albanien r.) / Fussball, Testlaenderspiel, Luxemburg-Albanien / 04.06.2017 / Stade Josy Barthel, Luxemburg / Foto: Christian Kemp
Le jeu et les joueurs: Dave Turpel n'a pas (encore) l'instinct de «tueur»
L'équipe nationale a de nouveau pris son rendez-vous international par le bon bout. Le 4-4-2 mis en place par Luc Holtz, samedi soir, a failli se montrer payant par deux fois en début de match mais, idéalement placé, Dave Turpel  n'a pas trouvé les filets visiteurs. Yarmolenko, lui, s'est montré plus «tueur» et l'Ukraine s'est imposée 3-0. Dommage...
Dave Turpel, ici face Tymoshchuk, aurait peut-être pu inverser le cours de cette rencontre face à l'Ukraine.