Changer d'édition

Luc Wirtgen (Leopard): «Au Ster ZLM Toer, tout dépendra de la météo»
Sport 2 min. 12.04.2018 Cet article est archivé

Luc Wirtgen (Leopard): «Au Ster ZLM Toer, tout dépendra de la météo»

A défaut de grosses performances, Luc Wirtgen veut se montrer régulier en 2018.

Luc Wirtgen (Leopard): «Au Ster ZLM Toer, tout dépendra de la météo»

A défaut de grosses performances, Luc Wirtgen veut se montrer régulier en 2018.
Photo: Hugo Barthélemy
Sport 2 min. 12.04.2018 Cet article est archivé

Luc Wirtgen (Leopard): «Au Ster ZLM Toer, tout dépendra de la météo»

Le frère cadet de Tom Wirtgen (Ago-Aquaservice), Luc vient d'entamer à l’âge de 19 ans sa première saison complète avec Leopard Pro Cycling. Avec l’équipe nationale de la FSCL, il a participé à ses premières classiques Espoirs (moins de 23 ans) et s'apprête à prendre part au Ster ZLM Toer aux Pays-Bas. Il nous parle également de ses objectifs pour cette saison.

Propos recueillis par Hugo Barthélemy

Luc, quel bilan tirez-vous de votre première campagne de classiques flamandes chez les Espoirs (Gand-Wevelgem et Tour des Flandres U23)?

Gand-Wevelgem s’est très bien passé, je suis satisfait de mon classement (25e place, ndlr) et j’ai toujours su bien me placer dans le mont Kemmel, qui était l’endroit crucial de la course. Au Tour des Flandres j’ai eu beaucoup de malchance: au kilomètre 70, j’ai dû donner une de mes roues à mon frère (Tom Wirtgen) et ensuite, au moment de rentrer sur le peloton, j’ai été ralenti par deux chutes collectives. J’ai donc passé 20 kilomètres à rouler seul pour revenir sur le peloton. Ensuite, après le passage du Vieux Kwaremont, dans le Paterberg, je me suis retrouvé dans un deuxième groupe et j’ai crevé. Il y avait tellement de groupes éparpillés que j’ai dû être dépanné par l’assistance neutre Shimano. Ce n’était vraiment pas le bon moment et mes chances de bien figurer étaient nulles suite à ces différents faits de course.

Ce samedi, vous participez au Ster ZLM Tour aux Pays-Bas. Quels sont vos objectifs sur cette épreuve que vous avez déjà courue l’an dernier?

Pour y avoir effectivement pris part en 2017, je peux dire que la course sera fortement influencée par la météo. Par exemple, l’an passé, il y avait énormément de vent, mais ce ne sera pas forcément le cas sur cette édition. De plus, le temps peut changer très vite dans cette région des Pays-Bas. Nous aurons une équipe très jeune, et très différente de celle alignée au Tour des Flandres: je serai au départ au côté de Pit et Misch Leyder, Tristan Parotta, Colin Heiderscheid et Ken Conter. Les objectifs de l’équipe ne sont pas encore vraiment connus, disons que tout dépendra des conditions météorologiques et du déroulement de la course.

Et au niveau  de Leopard Pro Cycling, quels seront vos objectifs personnels cette saison?

J’essayerai surtout de faire une saison constante et de garder un bon niveau tout au long de l'année. Un des gros objectifs sera bien sûr la Flèche du Sud (9 - 13 mai, ndlr), car c’est important de bien figurer à domicile. Une autre course qui me convient bien est le Tour du Jura qui se déroulera les 21 et 22 avril. Mais je le répète, le plus gros objectif sera d’être constant tout au long de la saison.



Sur le même sujet

Pit Leyder: «Loin d'être le seul coureur protégé»
Pit Leyder vient de terminer quatrième du tour des Flandres Espoirs face aux meilleurs coureurs mondiaux de sa catégorie. Le troisième du Tour de Luxembourg 2018, se montre ambitieux pour sa quatrième saison au sein de la formation continentale Leopard Pro Cycling.
Pit Leyder a fait forte impression au dernier Tour de Luxembourg. Va-t-il remettre ça dans quelques semaines?
Larry Valvasori: «Je pourrai exprimer mon potentiel»
Après quatre saisons au sein du Team Differdange, Larry Valvasori change d'horizon et rejoint l'équipe autrichienne Team Vorarlberg. Une nouvelle structure au sein de laquelle il nourrit de nouvelles ambitions. Coup de projecteur.
Larry Valvasori loue l'esprit d'équipe qui règne chez Vorarlberg.
Loïc Bettendorf: «Je vise le titre de champion national cette saison»
Dans la catégorie Juniors (moins de 19 ans), Loïc Bettendorf domine son sujet avec trois victoires sur trois cyclo-cross disputés, et à chaque fois avec la manière, qui plus est, avec entre une et deux minutes d’avance sur son plus proche poursuivant. Des résultats qui augurent une belle saison pour le coureur du Cycling Team Atertdaul.
Ivan Centrone (Differdange-Losch): «Le Tour de Luxembourg comme objectif principal»
Le champion du Luxembourg en catégorie Espoirs, Ivan Centrone (22 ans) avait remporté l'année dernière la course d’ouverture luxembourgeoise, le Grand Prix Ost Manufaktur. Actuellement arrêté par une blessure à un genou, il revient sur cette victoire et préface sa première saison en tant que coureur Elite au sein du Team Differdange-Losch.
Ivan Centrone (CCI Differdange - Team Losch Differdange)
/ 25.06.2017 Radsport, Velo, Saison 2017 / 25.06.2017 /
Nationale Meisterschaften, Elite / 
Remerschen /
Foto: Ben Majerus