Changer d'édition

Lorenzo devance Marquez au terme d'un somptueux duel
Jorge Lorenzo jubile. Andrea Dovizioso lui, a dû se contenter de la troisième place.

Lorenzo devance Marquez au terme d'un somptueux duel

Photo: AFP
Jorge Lorenzo jubile. Andrea Dovizioso lui, a dû se contenter de la troisième place.
Sport 12.08.2018

Lorenzo devance Marquez au terme d'un somptueux duel

L'Espagnol Jorge Lorenzo (Ducati) a remporté dimanche le Grand Prix d'Autriche de MotoGP, signant sa troisième victoire de la saison et la 47e de sa carrière, et s'impose devant un autre Espagnol, Marc Marquez (Honda) et l'Italien Andrea Dovizioso (Ducati).

(AFP).  Marquez, quadruple champion du monde de la catégorie reine (2013, 2014, 2016 et 2017), réalise une bonne opération au championnat du monde, puisqu'il dispose désormais de 59 points d'avance sur l'Italien Valentino Rossi (Yamaha), seulement sixième dimanche à Spielberg.

Le Red Bull Ring reste le seul circuit au monde où Marquez n'a pas encore réussi à s'imposer puisque depuis le retour de l'Autriche au programme du Championnat du monde de MotoGP, c'est toujours Ducati qui s'est imposé: avec l'Italien Andrea Iannone en 2016, Dovizioso en 2017 et Lorenzo en 2018.

Marquez, auteur de la pole position pour 2/1000 devant Dovizioso, a réalisé le meilleur départ, prenant les commandes dès le 3e virage. Il a tenté de s'échapper, comptant jusqu'à une seconde d'avance, mais a vu les deux Ducati revenir à une douzaine de tours de l'arrivée.

Lorenzo et Marquez, qui seront coéquipiers l'année prochaine chez Honda, se sont livré alors un duel très serré dans les cinq derniers tours, le double tenant du titre mondial passant à plusieurs reprises en tête mais n'arrivant pas à conserver un avantage suffisant pour s'assurer un premier succès en Autriche.

«Je suis content, parce que j'ai tout donné depuis le départ. Je me suis dit à un moment que je pouvais décrocher les deux Ducati, mais ils sont revenus. J'ai essayé de défendre ma position», a expliqué Marquez après la course.

«Je ne m'attendais pas à ce que Marc soit si rapide au début. J'ai dû couvrir l'écart, mais je devais en même temps économiser mon pneu. J'ai décidé d'attaquer à dix tours de la fin, mais Marc était toujours là», a reconnu Lorenzo.

«J'ai été plus fort sur les parties en montée du circuit. C'est une de mes plus belles victoires en MotoGP», a-t-il conclu.