Changer d'édition

Lois du jeu: Une mise à jour indispensable
Sport 1 3 min. 05.08.2016 Cet article est archivé

Lois du jeu: Une mise à jour indispensable

En attendant le public, Laurent Kopriwa et les arbitres ont pris le temps de se familiariser avec les nouvelles règles.

Lois du jeu: Une mise à jour indispensable

En attendant le public, Laurent Kopriwa et les arbitres ont pris le temps de se familiariser avec les nouvelles règles.
Photo: Ben Majerus
Sport 1 3 min. 05.08.2016 Cet article est archivé

Lois du jeu: Une mise à jour indispensable

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
La BGL Ligue reprend ses droits ce samedi. Avant de rallier les pelouses du pays, les supporters, mais aussi les joueurs, vont devoir assimiler les changements imposés par les responsables de l'International Association Board.

(ER) - La BGL Ligue reprend ses droits ce samedi. Avant de rallier les pelouses du pays, les supporters, mais aussi les joueurs, vont devoir assimiler les changements imposés par les responsables de l'International Association Board. 

Le but de ces nouvelles dispositions concernant les nouvelles règles est de rendre les lois du jeu plus claires. "On veut que les choses soient plus compréhensibles pour le public. Des mots ont aussi été supprimés. Tout est fait pour plus de clarté", explique Laurent Kopriwa, arbitre FIFA, qui a récemment dirigé la finale de la Coupe de la Ligue entre Dudelange et Mondorf.

Au total ce sont 94 modifications qui ont été approuvées au 1er juin 2016. La plus marquante d'entre elles concerne le coup d'envoi vers l'arrière que l'on a vu lors du dernier Euro. "On peut jouer le ballon dans toutes les directions", précise-t-il.

Petit tour d'horizon des principaux changements.

1. Le hors-jeu

Pour signaler un hors-jeu, on doit tenir compte de la positon du corps, de la tête et des pieds. "Ce sont les parties du corps avec lesquelles on peut jouer le ballon". Autre changement: la ligne médiane n'entre plus en compte pour signaler un hors-jeu. "Un joueur peut avoir le pied sur la ligne du milieu de terrain, il ne sera plus sanctionné par l'arbitre pour un hors-jeu". Toujours à propos de cette règle, quand un joueur est signalé hors position, l'ancienne règle obligeait l'arbitre à faire reprendre la partie dans le camp de l'équipe adverse. Ce n'est plus le cas et le jeu pourra reprendre dans la propre partie de terrain du joueur fautif.

2. Le botté d'un penalty

Un joueur qui marque un temps d'arrêt au moment de frapper un penalty (ou un tir au but) est sanctionné doublement. "On ne peut plus s'arrêter dans son élan. Il reçoit un carton jaune, le penalty est considéré comme manqué et on reprend le jeu avec un coup franc indirect pour l'adversaire." Pour un gardien de but qui s'avance trop vite vers le tireur, la sentence est la même: carton jaune et penalty à retirer.

3. Fin de la double sanction

Il est important de signaler que cela ne concerne que les actions dans la surface de réparation. Quand un gardien ou un défenseur commet une faute dans son rectangle, qui empêche une occasion de but, mais qu'il agit avec l'intention de jouer le ballon, il ne sera pas exclu. Il écopera par contre d'un carton jaune. "Attention s'il s'agit d'un tirage de maillot ou d'un tacle dangereux, le joueur fautif recevra un carton rouge". L'appréciation de l'arbitre est donc décisive. Si l'action se déroule en dehors de la surface de réparation, le carton rouge est de mise.

4. Faute en dehors du terrain

Quand un joueur commet une faute volontaire sur un adversaire en dehors du terrain et que la balle est toujours en jeu, il est sanctionné par un carton jaune mais le jeu reprend par un coup franc direct le long de la ligne. Auparavant, la partie reprenait par une balle à terre.  

5. Les soins sont autorisés sur le terrain

Si un joueur a hérité d'un carton jaune ou rouge, la victime de ce dernier peut être soignée sur la pelouse dans un temps jugé correct par l'arbitre. "Si l'intervention du soigneur dure 1' voire 1'30". Si par contre, cela risque de prendre 5', il devra quitter la pelouse."

6. Montée d'un réserviste ou d'un membre du staff sur la pelouse

On a tous en mémoire cette image du soigneur qui volontairement monte sur le terrain pour empêcher le ballon d'entrer dans le but de son équipe. Ce geste est à présent sanctionné d'un coup franc direct ou si l'action se déroule dans la surface de réparation d'un penalty.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

7. Altercation entre deux joueurs de la même équipe

"Cela reste un fait rare mais si deux équipiers se disputent, le jeu reprend par un coup franc direct pour l'adversaire."

8. Toucher un arbitre peut donner lieu à un penalty

Les fautes commises à l'encontre de l'arbitre ou de ses assistants sont sanctionnées d'un carton (jaune ou rouge en fonction de la gravité du geste) et d'un coup franc direct. Si cela se produit dans le rectangle, c'est même un penalty qui sera accordé contre l'équipe du joueur fautif.  


Sur le même sujet

Gros plan sur les modifications des lois du jeu
Chaque année à pareille époque, les acteurs du monde du football doivent s'acclimater aux nouvelles règles imposées par l'International Football Association Board (IFAB). A quelques heures du lancement de la nouvelle saison au pays, nous avons passé en revue les principaux changements.
Les arbitres et les joueurs vont devoir s'habituer aux dernières nouveautés de l'IFAB.
Avant la reprise en BGL Ligue (5) : La course au titre
Depuis 2011, la compétition luxembourgeoise a sacré Dudelange à quatre reprises et le Fola deux fois. La saison 2016-2017 va-t-elle confirmer cette tendance? A moins qu'un troisième larron ne vienne s'immiscer dans la lutte pour le titre. L'analyse de Marc Thomé et Olivier Ciancanelli.
Dominik Stolz fait partie des recrues dudelangeoises. Le F91 est plus que jamais favori à sa propre succession.
Avant la reprise en BGL Ligue (4) : La course à l'Europe
A côté du Big Three composé du F91, Fola et de Differdange, les places sont chères et il apparaît bien difficile pour les autres formations de l'élite de venir bousculer la hiérarchie. Marc Thomé et Olivier Ciancanelli dressent l'état des lieux.
Martin Onitiveros et Patrick Stumpf ont pris part à l'aventure européenne de la Jeunesse cet été. Les Eschois sont décidés à revivre cette expérience en 2017.
Avant la reprise en BGL Ligue (3) : Qui sera la révélation de la saison?
Après les promus et la lutte pour le maintien, gros plan sur l'éventuelle révélation de la saison. Cinquième la saison dernière Strassen avait fait souffler un vent de fraîcheur sur la compétition. Les hommes de Patrich Grettnich vont-ils confirmer? Marc Thomé et Olivier Ciancanelli dévoilent leur pronostic.
Après un exercice agité la saison dernière, le Racing va-t-il retrouver la sérénité?
Avant la reprise en BGL Ligue (1) : Les promus à la loupe
A quelques jours de la reprise de la BGL, Marc Thomé et Olivier Ciancanelli dressent l'état des lieux sur les forces en présence. Premier rendez-vous avec les nouveaux venus. Deux retours, Käerjéng et Canach, et un novice, l'Union Titus Pétange, les promus 2016-2017 sont-ils aussi forts que leurs devanciers de la saison dernière?
Après avoir dominé la Promotion d'Honneur, l'UNK a connu un été agité avec le départ de plusieurs éléments.