Changer d'édition

Loïc Bettendorf: «Je vise le titre de champion national cette saison»
Le geste du vainqueur: une habitude pour Loïc Bettendorf cette saison

Loïc Bettendorf: «Je vise le titre de champion national cette saison»

Photo: Hugo Barthelemy
Le geste du vainqueur: une habitude pour Loïc Bettendorf cette saison
Sport 2 min. 18.10.2018

Loïc Bettendorf: «Je vise le titre de champion national cette saison»

Dans la catégorie Juniors (moins de 19 ans), Loïc Bettendorf domine son sujet avec trois victoires sur trois cyclo-cross disputés, et à chaque fois avec la manière, qui plus est, avec entre une et deux minutes d’avance sur son plus proche poursuivant. Des résultats qui augurent une belle saison pour le coureur du Cycling Team Atertdaul.

Propos recueillis par Hugo Barthelemy

Loïc, vous avez remporté les trois cyclo-cross auxquels vous avez participé cette saison. Vous attendiez-vous à un tel début de saison en fanfare?

Je m’attendais certes à pouvoir jouer les premiers rôles, et le principal objectif était de gagner à Brouch, mais l’emporter à Mersch et à Kayl, ça, ce n’est que du bonus!

Pour quelle raison visiez-vous spécifiquement l'épreuve de Brouch?

Si je visais Brouch, c’était pour marquer des points à la Skoda Cross Cup. Mais aussi, et peut-être surtout, parce que c’est sur ce parcours que se dérouleront les championnats nationaux en fin de saison, le 13 janvier 2019.

Du coup, la Skoda Cross Cup est l’un de vos gros objectifs cette saison?

Cela dépendra de mes résultats. A la base, je fais surtout du cyclo-cross pour préparer ma saison sur route, mais si les bons résultats continuent à s’enchaîner, je défendrai bien sûr ma place de leader.

Au vu de vos très bons résultats en ce début de saison, ambitionnez-vous de participer à des cyclo-cross internationaux à l’étranger?

Le premier objectif sera le Grand Prix de l'ACC Contern, le dimanche 28 octobre, où je pourrai déjà me mesurer à des coureurs étrangers de très bon niveau. Ensuite, viendront les épreuves de Coupe du monde, où j’aimerais bien figurer. Pour l’instant, je n’ai pas prévu de participer à des compétitions à l’étranger, tel que le Superprestige, par exemple, mais je n’exclus pas de faire quelques piges à l’étranger; je verrai au cours de la saison...

Vous évoquiez le parcours de Brouch, qui servira de cadre aux Championnats nationaux le 13 janvier. Vous visez donc le maillot tricolore?

Un championnat national, c’est toujours spécial: on sait que si on l’emporte, partout où l’on courra plus tard, on portera les couleurs du Luxembourg. Ce serait donc une très grande fierté de pouvoir revêtir ce maillot, et donc oui, remporter le titre de champion national est mon objectif majeur de la saison.

Vous disiez aussi plus haut vouloir préparer votre saison sur route cet hiver dans les labourés. Vous êtes-vous déjà fixé des objectifs précis pour votre saison sur route?

Très clairement, les Coupes des Nations seront très importantes pour moi, et également les courses par étapes. En début de saison, j’aimerais bien figurer sur les classiques comme Gand - Wevelgem et Paris - Roubaix (Juniors, ndlr), et puis en fin de saison, il y aura les Championnats du monde dans le Yorkshire (Angleterre), pour lesquels j’aimerais être sélectionné et bien y figurer.


Sur le même sujet

Luc Turchi: «L’an dernier, je voulais tout arrêter»
Cela faisait longtemps que les fans de cyclo-cross luxembourgeois n’avaient pas aperçu Luc Turchi dans les labourés. Celui qui avait débuté chez Leopard en 2014, avant de rejoindre Basso Bikes en 2016, puis Lotto-Kernhaus en 2017 présente deux titres nationaux chez les Espoirs à son palmarès. Cette saison il est de retour et affiche de grandes ambitions.
Luc TURCHI / Radsport, Skoda Tour de Luxembourg, Prolog / 31.05.2017 / Luxemburg / Foto: Christian Kemp
Cyclo-cross: Nicolas Kess: «Très fier de mon petit frère»
Nicolas Kess a impressionné cette saison, autant sur le plan national qu'au niveau international. Depuis le début de saison, il domine de la tête et des épaules la Skoda Cross Cup des juniors avec déjà quatre victoires et enchaîne les top 20 et top 25 à l’étranger.
Nicolas Kess affiche déjà quatre succès depuis le début de saison dans la catégorie des juniors.