Changer d'édition

Liverpool sur le toit du monde
Sport 1 2 min. 21.12.2019

Liverpool sur le toit du monde

Le Brésilien Roberto Firmino a inscrit le seul but de la finale durant les prolongations

Liverpool sur le toit du monde

Le Brésilien Roberto Firmino a inscrit le seul but de la finale durant les prolongations
AFP
Sport 1 2 min. 21.12.2019

Liverpool sur le toit du monde

Les Reds tiennent enfin leur couronne planétaire: le club anglais a remporté, dans la douleur, son premier Mondial des clubs, en battant les Brésiliens de Flamengo 1-0 après prolongation, samedi à Doha.

(AFP) - Deux finales perdues dans l'ancienne Coupe intercontinentale en 1981 (contre... Flamengo) et 1984, une en Coupe du monde des clubs en 2005. Les Reds entretenaient une relation très contrariée avec cette compétition, qui a pourtant très souvent souri aux équipes du Vieux continent. Jusqu'à la 99e minute de cette quatrième finale face aux vainqueurs renversants de la Copa Libertadores et aux récents champions du Brésil.

Peu convaincants, surtout en première période, les hommes de Jürgen Klopp ont été délivrés de leur malédiction par un but tardif de Firmino, parfaitement servi par Mané, à l'issue d'un contre magistral.

Vainqueurs de la Ligue des champions, de la Supercoupe d'Europe et leader incontesté du Championnat d'Angleterre avec 10 points d'avance, les hommes de Jürgen Klopp concluent ainsi une superbe année 2019. Mais le club de la Mersey a souffert face à une équipe brésilienne composée en grande partie d'anciens pensionnaires de clubs européens.

Trent Alexander-Arnold (Liverpool, en rouge) contrôle le ballon devant l'Uruguayen de Flamengo, Giorgian de Arrascaeta
Trent Alexander-Arnold (Liverpool, en rouge) contrôle le ballon devant l'Uruguayen de Flamengo, Giorgian de Arrascaeta
Photo: AFP

Trois occasions dès les cinq premières minutes: les champions d'Europe ont d'abord donné l'illusion d'un match à sens unique. Mais après la reprise au-dessus de Firmino et les frappes à côté de Keita et Alexander-Arnold, les Reds n'ont plus montré grand-chose. A l'image de Salah et Mané bien trop discrets.

Face à un public en majorité composé de supporters de Flamengo, il n'en fallait pas plus pour entendre s'élever les sifflets dans les tribunes du stade Khalifa de Doha peu après la demi-heure de jeu.

La VAR offre du rab

La deuxième période a heureusement offert plus de spectacle. Dès la 47e minute, Firmino a trouvé le montant droit des buts de Diego Alves, l'ancien gardien de Valence. Flamengo a répondu par «Gabigol», dont la frappe a obligé Alisson à se détendre (54e). Inquiétés dans le jeu, les Anglais ont alors perdu Oxlade-Chamberlain, touché à une cheville et remplacé par Lallana (75e).

Passé ce coup dur, les hommes de Jürgen Klopp ont réagi grâce à Salah, auteur d'un but annulé pour hors-jeu (77e), puis par Sadio Mané, plus tranchant et à l'origine d'un contre conclu par une frappe lointaine d'Henderson sous la barre déviée du bout des doigts par le gardien brésilien (86e).

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Alors qu'on se dirigeait vers une prolongation, la VAR s'est invitée dans le temps additionnel (90+2). Lancé en profondeur, Mané a été accroché par l'ancien joueur du Bayern, Rafinha. L'arbitre a sifflé un penalty pour les Reds, puis annulé sa décision après consultation de la vidéo, la faute ayant été commise en dehors de la surface. Pas de penalty, mais pas non plus de coup franc, au grand dam des joueurs anglais. Et voilà donc 30 mn de temps supplémentaire de prolongation...

Maladroit à la 1re minute, malheureux à la 47e, Firmino n'a pas tremblé à la 99e pour gagner son face-à-face contre son compatriote Diego Alves et envoyé les Reds sur le toit du monde.    


Sur le même sujet

Liverpool écrase Arsenal et relègue Tottenham à neuf points
Un triplé de Roberto Firmino et un 13e but cette saison de Mohamed Salah ont permis au leader Liverpool d'écraser Arsenal 5-1 et de porter son avance en tête du Championnat d'Angleterre à neuf points sur son dauphin Tottenham, samedi, après la 20e journée.
Le gang des Reds a frappé avec en chef de meute Roberto Firmino
La Roma s'impose pour l'honneur, Liverpool en finale
Ce sera Liverpool-Real Madrid, le football heavy metal de Jürgen Klopp contre la force tranquille des doubles tenants du titre de Zinedine Zidane: les Reds se sont fait une frayeur en s'inclinant 4-2 mercredi sur la pelouse de l'AS Rome mais rejoignent tout de même les Merengue en finale de la Ligue des champions le 26 mai à Kiev.
Liverpool's German manager Jurgen Klopp reacts at the fiabl whistle during the UEFA Champions League semi-final second leg football match between AS Roma and Liverpool at the Olympic Stadium in Rome on May 2, 2018. / AFP PHOTO / Paul ELLIS
Salah flambe, Liverpool prend une option
Emmené par un Mohamed Salah stratosphérique, Liverpool a fait un pas vers la finale de la Ligue des champions en distançant l'AS Rome cinq buts à deux ce mardi à Anfield Road.
Mohamed Salah en a fait voir de toutes les couleurs aux Romains ce mardi.