Changer d'édition

Lintgen freine Junglinster, Schifflange décolle
Sport 5 min. 04.10.2015 Cet article est archivé
Football / Championnat féminin

Lintgen freine Junglinster, Schifflange décolle

Julia Battisti (Schifflange) tente d'arrêter Marta Garcia sous le regard d'Aurélie Theis
Football / Championnat féminin

Lintgen freine Junglinster, Schifflange décolle

Julia Battisti (Schifflange) tente d'arrêter Marta Garcia sous le regard d'Aurélie Theis
Photo: Wildson Alves
Sport 5 min. 04.10.2015 Cet article est archivé
Football / Championnat féminin

Lintgen freine Junglinster, Schifflange décolle

Schifflange a remporté son premier match de la saison face à l'E. Wormeldange. Junglinster, piégé par Lintgen, chute du podium sur lequel monte Ell après sa victoire face à Colmar-Berg. Mamer reste leader devant Bettembourg.

Schifflange a remporté son premier match de la saison face à l'E. Wormeldange. Junglinster, piégé par Lintgen, chute du podium sur lequel monte Ell après sa victoire face à Colmar-Berg. Mamer reste leader devant Bettembourg.

Par Daniel Pechon

Quatre victoires en quatre matchs. Mamer ne ralentit pas. Si trois victoires ont été acquises face à un promu, elles ont été nettes et la prestation du leader sur la pelouse du RFCUL a été magistrale. Mia Fukino a bien égalisé pour le Racing sur un lob lointain après l'ouverture du score de Gil Kohl. Après la pause, le leader s'est envolé avec des buts de Marisa Soares et de Janine Hansen. «La sortie de Sandrina Domingues en défense centrale et deux penalties nous ont déstabilisés. Nous n'avons pas été pas assez malins», expliquait Steve Senisi, l'entraîneur du RFCUL.

Lintgen a savouré son partage comme une victoire à Junglinster même si avant chaque match l'envie est toujours de gagner expliquait Jean-Claude Kemmer, coach du Minerva. Durant la rencontre, la défense de Lintgen s'est arc-boutée autour de Nathalie Thill, auteur d'un gros match (0-0). Junglinster avait pris l'habitude de toujours marquer dans ses matchs de championnat depuis le 22 mars 2014, date d'un certain… Junglinster - Lintgen (0-0 aussi)!

Le CeBra efficace

Junglinster quitte le podium, Ell y monte. Suite au corner de Sarah Cardinali et une tête de Mara Venture, Virginie Godefroid a marqué le seul but du match après 70 minutes contre Colmar-Berg. Ell aligne un troisième succès consécutif et deux victoires à domicile sur le score identique de 1-0.

Après un début surprenant d'Itzig/Canach, première équipe de la saison à avoir mené au score face à Bettembourg, le deuxième est passé à la vitesse supérieure avec Amélie Albrand et Andreia Machado qui ont inversé la tendance juste avant la pause. Un doublé de Karen Marin et le second but de la soirée d'Andreia Machado ont donné de l'amplitude au marquoir, Bettembourg s'imposant 5-1.

Le CeBra remporte sa seconde victoire et le Progrès n'a pas dissipé ses doutes. Le tableau d'affichage indiquait 4-1 en début de seconde période avec des buts de Diana Gonçalves, Emma Frank, Kelly Henriques et Tania Pedrosa pour le CeBra avant la réaction du Progrès. Le doublé de Sonia Tremont a ramené le score à 4-3 alors que Justine Moniot avait réduit la marque une première fois à 2-1. Quatrième meilleure attaque, l'équipe de Cessange a inscrit sept de ses huit buts à domicile.

Tammy Aniset n'a pas l'air très content. Sa cheville vient d'en prendre un coup.
Tammy Aniset n'a pas l'air très content. Sa cheville vient d'en prendre un coup.
Photo: Wildson Alves

L'Entente Wormeldange a subi une quatrième défaite mais la plus courte de la saison. Face à Schifflange, le coup franc de Marta Estevez a ramené l'écart à 2-1 (3-1).

Nicola Bevilacqua (E. Wormeldange): «Une défaite pas méritée. Je me bats depuis le début de saison avec un problème d'effectif qui m'oblige à aligner de jeunes joueuses qui ont du talent mais manquent d'expérience. Schifflange a marqué sur son premier tir. Une égalisation annulée injustement puis le 2-0 tombe sur une faute défensive. On réduit à 2-1 par Marta avant d'encaisser dans notre forcing final. Super travail d'Aurélie Theis et d'Isabelle Havelange au milieu ainsi que de Julie Schreiner. Informés tardivement de notre accession en ligue 1, nous n'avons pas pu adapter notre cadre pour la saison. N'est-ce pas une discrimination de la fédération?» Schifflange - E. Wormeldange 3-1

Nicola Bevilacqua
Nicola Bevilacqua
Photo: Wildson Alves

Jeff Besch (Mamer): « Le meilleur match de l'équipe de la saison et bien au-delà. J'avais provoqué une réunion jeudi soir de toute l'équipe dans les vestiaires. Une réunion qui s'est terminée à 1 heure du matin. On a tout mis sur la table avec beaucoup de discussions. On s'est tous regardés car j'avais senti beaucoup de relâchement dans l'équipe les derniers matchs. Samedi le déclic s'est fait sur le terrain, toute l'équipe s'est mobilisée et a été solidaire. Un match référence.» RFCUL - Mamer 1-5

Paul Wilwerding (Ell): «On a dominé d'abord 35 minutes avant que Colmar-Berg ne vienne une première fois devant notre rectangle. On aurait dû mener déjà à la pause. En deuxième mi-temps, Colmar-Berg a été plus présent dans le jeu mais nous sommes restés la meilleure équipe sur le terrain avec des occasions et deux frappes sur la transversale. Colmar-Berg m'a déçu avec des joueuses qui n'ont pas été à la hauteur de leur talent. De notre côté, on doit toujours compenser avec des blessées et malades mais j'ai aussi des joueuses qui reviennent en forme.» Ell - Colmarberg 1-0

Alex Wolff (Progrès): «Deux occasions en or en début de match puis deux erreurs défensives qui nous mettent en retard dans un match équilibré de deux équipes qui jouent au foot. On a une bonne réaction en seconde période mais notre troisième but tombe trop tard. On est dans une spirale négative dont il faut se sortir.» CeBra - Progrès 4-3

Dany Nunes, entraîneur, et José Marin, co-entraîneur (Bettembourg): «Des débuts difficiles! On a dû se réveiller et développer plus notre foot en favorisant notre vitesse avec de l'engagement plutôt que de se limiter aux duels.» Itzig/Canach - Bettembourg 1-5

Incidents en fin de match au CeBra

A la rentrée des vestiaires, une joueuse de Niedercorn, dépitée par la défaite, a donné un coup de pied dans l'une des portes du bâtiment qui mène aux vestiaires en l’endommageant, brisant la vitre.

Photo privée

Sur le même sujet

Ell qui a déroulé à Colmar-Berg et est le premier leader du championnat. Rosport autoritaire à Schifflange, Bettembourg, le Progrès et Junglinster sont les autres vainqueurs de cette journée inaugurale.
Jana Wagner et Alison Perrey / Football  Ligue 1 Dames  Luxembourg  / 1ère  journée /  Saison 2017-2018  / 16.09.2017 / FC Schifflange 95 vs Entente Rosport-USBC01-Christnach / Terrain de la Rue du Parc (Schifflange)  / Photo : Michel Dell’Aiera
Le RFCUL accroché, Bettembourg et Junglinster s'isolent un peu plus en tête de la Ligue 1. Colmar-Berg prend un peu d'air en bas de tableau. En Ligue 2, Larochette maintient la pression sur les équipes de tête.
13. Marianne Stumpfer - 17 Sara Lopes de Matos Da Rosa  / Football FÉMININ: 16e journée de la Ligue 2 Dames: AS Rupensia Larochette - Entente CeBra/Itzig/Canach II / 01.04.2017 / Larochette / Photo : Julien Ramos / Imagify
Football / Championnat féminin
Junglinster poursuit sa marche en avant, suivi à distance par Bettembourg. Ell réapparaît sur le podium. Statu quo pour les trois équipes de queue, le CeBra, Schifflange et l’E Wormeldange.
Nathalie Gonzales (Racing) en duel avec Julia Battisti (Schifflange). Le Racing a fini par émerger.
Football féminin
Junglinster est champion d’automne et passera l’hiver au chaud avec quatre points d’avance sur une étonnante équipe de Lintgen, cinq sur Mamer qui s'est réveillée et sept sur celle de Bettembourg qui, avec un match de moins, est en perte de vitesse.
Roberta da Silva (ASW) gegen Melissa Goncalves (16)
Foto: Serge Daleiden
Le choc de la troisième journée de Ligue 1 entre les deux leaders et seules équipes à comptabiliser le maximum de points possibles, Mamer et E. Itzig a tourné en faveur de Mamer. En Ligue 2, nous avons braqué nos projecteurs sur le match entre L'E Hosingen et l'E Petite Suisse.
Svenjy Defays (17) gegen Jessy Schmit
Foto: Serge Daleiden