Changer d'édition

Ligue des champions: Tirage au sort: les gros vont-ils se manger entre eux?
Sport 4 min. 11.12.2016

Ligue des champions: Tirage au sort: les gros vont-ils se manger entre eux?

Ligue des champions: Tirage au sort: les gros vont-ils se manger entre eux?

Photo: AFP
Sport 4 min. 11.12.2016

Ligue des champions: Tirage au sort: les gros vont-ils se manger entre eux?

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
«J'en ai assez du sort», avait pesté le patron du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge en 2016, après la victoire au forceps de son équipe contre la Juventus Turin, en huitièmes de finale de la Ligue des champions. De quel choc accouchera cette saison le tirage au sort des huitièmes ce lundi à midi?

(AFP) -  «J'en ai assez du sort», avait pesté le patron du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge en 2016, après la victoire au forceps de son équipe contre la Juventus Turin, en huitièmes de finale de la Ligue des champions. De quel choc accouchera cette saison le tirage au sort des huitièmes ce lundi à midi?

L'ensemble du gratin du football européen présent à ce stade attend avec un mélange d'appétit et d'appréhension le tirage au sort des huitièmes de finale, organisé au siège de l'UEFA, à Nyon, en Suisse, en présence des états-majors des clubs qualifiés.

Deux certitudes: deux clubs d'un même pays ne pourront s'affronter à ce stade de la compétition, et les premiers de chaque groupe recevront lors du match retour une équipe ayant terminé deuxième dans un groupe différent.

Concrètement, le tenant du titre, le Real Madrid, ne pourra affronter le Borussia Dortmund, qu'il a rencontré en phase de groupes. Etant dans le chapeau n°2, celui des deuxième de groupe, il jouera à l'extérieur la manche retour des huitièmes. Et dans le chapeau n°1, il ne pourra affronter ni Barcelone, ni l'Atletico Madrid.

Pour le reste, le tirage au sort devrait engendrer de belles affiches pour ces huitièmes de finale, programmés du 14 au 21 février pour la manche aller, et du 7 au 15 mars pour le retour. N'en déplaise à Karl-Heinz Rummenigge, à qui ça ne «plait pas que l'on soit tous dépendants du sort», le Bayern, versé dans le chapeau n°2, pourrait tout à fait se retrouver opposé à... la Juventus Turin, chapeau n°1.

Le Bayern ne pouvant tomber sur le Borussia Dortmund, ni sur l'Atlético Madrid, il peut aussi se retrouver opposé au redoutable FC Barcelone, à Arsenal, à Monaco ou à Naples.

Le tirage qui lui donnerait comme adversaire le champion d'Angleterre Leicester semble a priori le plus accessible, l'équipe de Claudio Ranieri étant redevenu cette saison ce qu'elle était censée être l'année précédente, à savoir un club luttant pour le maintien en Premier League.

Il ne sera toutefois pas le seul à croiser les doigts au moment où sera tiré le nom de son adversaire. Les équipes versées dans le chapeau n°.1 aussi risquent de trouver sur leur route un cador.

Ainsi l'Atlético Madrid, finaliste la saison précédente, peut très bien retrouver sur sa route l'ambitieux Manchester City, demi-finaliste éliminé par le Real Madrid au printemps dernier, et désormais entraîné par Pep Guardiola. Ou bien le Paris SG qui, même en ayant perdu cet été Zlatan Ibrahimovic et David Luiz, reste un poison pour bien des équipes continentales.

Les noms les moins prestigieux de ce chapeau 2 ont eux aussi quelques références: le Bayer Leverkusen est un habitué à ce stade de la compétition, le Benfica Lisbonne est champion du Portugal en titre, le FC Porto est troisième de Liga Nos et reste sur un carton contre Leicester, 5-0 en phase de poule. Bref, le «sort» risque encore de frustrer quelques grands noms.

Chapeau n°1 (têtes de série): Arsenal (ENG), Atletico Madrid (ESP), FC Barcelone (ESP), Borussia Dortmund (GER), Juventus Turin (ITA), Leicester (ENG), Monaco (FRA), Naples (ITA)

Chapeau n°2: Bayer Leverkusen (GER), Bayern Munich (GER), Benfica (POR), Manchester City (ENG), Paris SG (FRA), FC Porto (POR), Real Madrid (ESP), Séville FC (ESP)

Europa League: qui veut affronter Manchester United?

Les têtes de série peuvent trembler. Manchester United n'a terminé que deuxième de sa poule en Europa League et fait figure d'épouvantail du tirage au sort des 16es de finale de C3, programmé aussi ce lundi.

Il pourrait ainsi y avoir un choc ManU - AS Rome, dès ces seizièmes prévus les 16 et 23 février. Il y a en effet deux chapeaux pour ce tirage au sort, les vainqueurs de leur groupe en Europa League et meilleurs troisièmes de Ligue des champions d'un côté, face aux 16 autres clubs qualifiés de l'autre.

Têtes de séries

En tant que vainqueurs de groupe: Fenerbahçe (TUR), APOEL Nicosie (CYP), Saint-Étienne (FRA), Zenit Saint-Pétersbourg (RUS), AS Roma (ITA), Genk (BEL), Ajax Amsterdam (NED), Shakhtar Donetsk (UKR), Schalke 04 (GER), Fiorentina (ITA), Sparta Prague (CZE), Osmanlispor (TUR)

En tant que meilleurs troisièmes de Ligue des champions: Besiktas (TUR), Copenhague (DEN), Tottenham (ENG), Lyon (FRA)

Non têtes de séries

En tant que deuxièmes de groupe: Manchester United (ENG), Olympiakos (GRE), Anderlecht (BEL), Alkmaar (NED), Astra Giurgiu (ROM), Athletic Bilbao (ESP), Celta Vigo (ESP), La Gantoise (BEL), Krasnodar (RUS), PAOK Salonique (GRE), Beer-Sheva (ISR), Villarreal (ESP)

En tant que troisièmes de Ligue des champions: Legia Varsovie (POL), Mönchengladbach (GER), Ludogorets (BUL), Rostov (RUS).


Sur le même sujet