Changer d'édition

Ligue 1: Le FC Metz se contente du minimum à Dijon
Sport 4 min. 17.09.2016 Cet article est archivé

Ligue 1: Le FC Metz se contente du minimum à Dijon

Thomas Didillon fait la loi dans sa surface de réparation. Le gardien lorrain n'est pas étranger au point ramené pour les Grenats de Bourgogne.

Ligue 1: Le FC Metz se contente du minimum à Dijon

Thomas Didillon fait la loi dans sa surface de réparation. Le gardien lorrain n'est pas étranger au point ramené pour les Grenats de Bourgogne.
Photo: AFP
Sport 4 min. 17.09.2016 Cet article est archivé

Ligue 1: Le FC Metz se contente du minimum à Dijon

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Au terme d’une partie de petite qualité, le FC Metz a concédé le match nul à Dijon (0-0). Le Messin Erding a échoué dans sa tentative de penalty (8e) puis le Dijonnais Sammaritano a buté sur Didillon (80e) dans le même exercice. Les Messins accueilleront Bordeaux mercredi (19h).

Au terme d’une partie de petite qualité, le FC Metz a concédé le match nul à Dijon (0-0). Le Messin Erding a échoué dans sa tentative de penalty (8e) puis le Dijonnais Sammaritano a buté sur Didillon (80e) dans le même exercice. Les Messins accueilleront Bordeaux mercredi (19h).

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Le FC Metz aurait pu mener à la pause mais le penalty botté par Erding (8e), consécutif à une main du Dijonnais Abeid, est venu heurter le haut de la barre transversale du but adverse. La meilleure opportunité messine face à un adversaire qui va uniquement se signaler, au cours des quarante-cinq premières minutes de jeu sur une frappe enroulée de Lees-Melou détournée avec brio par Didillon (23e). Jamais inquiétés, les hommes de Philippe Hinschberger vont se créer une double opportunité par Erding puis par Mandjeck (45e), les deux dans la même minute, mais leur coup de tête respectif dangereux n’a pas permis au FC Metz de rejoindre les vestiaires avec une avance qu’il aurait méritée. Ensuite, Doukouré a fauté (58e) et a récolté un second avertissement stupide qui a puni sa formation. Réduits à dix, les Mosellans n’ont plus été dangereux et ont laissé Thomas Didillon, leur gardien, préserver le point du match nul en détournant le penalty de Sammaritano (80e), suite à une glissade et poussette de Sarr sur Bouka Moutou. Un petit 10/20 pour une partie plombée par l’expulsion de Doukouré mais sauvée par le talent de Didillon. Le FC Metz a perdu deux points à Dijon.

Les joueurs et leur note. En défense, Rivierez (5/10) a souffert, dépassé par Diony (5e) puis par quelques ballons dans son dos qui lui ont mené la vie dure avant de mieux finir la partie. Milan (6) a bien tenu le choc face à une formation dijonnaise au potentiel offensif limité. Falette (7) a offert une prestation très solide, robuste et emplie d’un calme dans chacune de ses interventions nettes. Signorino (6) a lutté, a été victime d’un tacle très sévère de Lees-Melou (45e) mais n’a jamais renoncé. Au milieu, Doukouré (2) n’avait pas le droit de prendre un second avertissement pour un motif aussi futile (58e, accrochage verbal avec Rüfli) et de laisser ses coéquipiers en infériorité numérique avant l’heure de jeu. Auparavant, il n’avait pas été extraordinaire ni dans ses interventions ni dans ses inspirations, une sale soirée en fait. Mandjeck (5) a perdu le ballon trop facilement au cours du premier acte et a ensuite essayé de hausser son niveau de jeu. Sarr (5,5) a été percutant dans chacune de ses envolées lors de la première période, mais il souffre dans le jeu et a ensuite disparu de la circulation. Diallo (3) n’a pas évolué dans son meilleur secteur de jeu, il en a évidemment souffert et a donné l’impression d’être perdu sur la pelouse dijonnaise. Cohade (6)  a disputé un match précieux. Il a su distiller de très bons ballons en direction de Sarr et s'est démené dans l'entrejeu. En attaque, Erding (5,5) n’a pas été en réussite sur son penalty non transformé, a récolté un carton jaune (28e), a été touché deux fois dans des duels mais n’a jamais baissé la tête.

L’homme du match. Thomas Didillon (8/10). Son arrêt de très grande classe sur le penalty de Sammaritano (80e) lui permet à nouveau d’être le meilleur grenat d’une soirée en Ligue 1, et cela commence à être une bonne habitude. Déterminant sur la frappe enroulée de Lees-Melou (23e), le gardien mosellan a été royal dans les airs et d’un grand calme dans tous ses actes. Le FC Metz possède, après cinq journées, le meilleur rempart du championnat.

Le fait du match. Le penalty raté de Mevlut Erding (8e). L’attaquant grenat avait su le transformer devant Lille (3-2, 1ère journée) puis dimanche dernier à Nantes (3-0, 4e journée). Cette fois, Erding a trop levé sa tentative et n’a pas permis aux siens de rafler la mise. Le FC Metz compte dix points après cinq journées.

Dijon - Metz 0-0

Stade Gaston Gérard, belle pelouse, temps correct, arbitrage de M. Varela, 8.336 spectateurs. Mi-temps: 0-0.

Cartons jaunes: Abeid (38e), Abdelhamid (40e), Balmont (51e), Rüfli (58e) à Dijon; Doukouré (25e), Erding (28e), Mandjeck (69e), Mollet (89e) à Metz

Carton jaune-rouge: Doukouré (58e) à Metz

DIJON: Reynet; Rüfli, Varrault (cap.), Abdelhamid, Bouka Moutou; Abeid, Balmont, Sammaritano, Lees-Melou (75e Amalfitano); Diony, Tavares (36e Bahamboula).

Joueurs non entrés en jeu: Leroy ; Lang, Chafik, Gastien, Rivière.

METZ: Didillon; Rivierez, Milan (cap.), Falette, Signorino; Doukouré, Mandjeck; Cohade, Sarr, Diallo (65e Mollet); Erding.

Joueurs non entrés en jeu: Oberhauser; Balliu, Assou-Ekotto, Bisevac, Hein, Seydi.


Sur le même sujet

Le FC Metz trop fébrile à Amiens
Les hommes de Frédéric Hantz n’ont pas été payés de leurs efforts à Amiens. Son adversaire a pris le dessus sur penalty puis sur un but contre son camp de Selimovic (2-0). Fragile moralement, le FC Metz finira son parcours face à Bordeaux à Saint-Symphorien.
Fernando Avelar prend le meilleur sur Emmanuel Rivière. Amiens a émergé d'une courte tête.
Le FC Metz plonge officiellement en Ligue 2
Longtemps devant, le FC Metz a fini par craquer face à Angers (1-2) dans le temps additionnel. Un revers qui envoie pour de bon le club de Bernard Serin en Ligue 2. Les deux prochains matchs de championnat compteront pour du beurre.
Metz' French forward Emmanuel Riviere (R) vies for the ball with Angers' French midfielder Baptiste Santamaria  during the French Ligue 1 football match between Metz (FCM) and Angers (ASCO) on May 6, 2018 at Saint Symphorien stadium in Longeville-Les-Metz, eastern France.  / AFP PHOTO / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN
Ce samedi soir en Ligue 1: Le FC Metz se fait harakiri face à Dijon
Peu inspiré dans le jeu, en manque de rythme et d’implication, le FC Metz a logiquement laissé Dijon s’emparer de la mise (1-2). Un revers qui plonge le club grenat dans une crise comptable et humaine profonde. Philippe Hinschberger a-t-il dirigé son dernier match sous les couleurs messines?
Chris Philipps tente de stopper Valentin Rosier, le FC Metz est passé à travers face à Dijon.
Ligue 1: Le FC Metz fait la superbe affaire face à Dijon
Dominateurs dans le jeu mais en manque d’efficacité en première période, les Messins ont néanmoins su écarter Dijon (2-1) pour s’offrir une vraie bouffée d’oxygène. Sarr et Diabaté ont été les buteurs d’une formation qui a souffert en fin de partie. Ce samedi c’est à Monaco que le FC Metz ira ferrailler.
Poison pour la défense dijonnaise, Ismaila Sarr a montré la voie à suivre aux Messins.
Ligue 1: Jouffre et le FC Metz font pleurer Marseille
Dominés mais batailleurs, les Messins ont su contenir puis finalement punir Marseille (1-0). Un cœur énorme et une seconde période exceptionnelle: Jouffre, sur coup franc (83e) a fait vibrer Saint-Symphorien. Un succès qui fait un bien fou avant de recevoir Dijon mercredi prochain (19 h).
Metz' players celebrate after scoring a goal during the French Ligue 1 football match between Metz (FCM) and Olympique de Marseille (OM) on February 3, 2017 at Saint Symphorien stadium in Longeville-Les-Metz, eastern France.  / AFP PHOTO / Jean Christophe VERHAEGEN
Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz se rassure face à Saint-Etienne
Au terme d’une rencontre très disputée, le FC Metz a su contenir Saint-Etienne (0-0). En supériorité numérique (35e), les Messins auraient pu remporter la totalité de la mise si Mevlüt Erding (43e) avait su convertir en but une offrande de Nguette. Les hommes de Philippe Hinschberger iront à Toulouse le 19 novembre.
Ivan Balliu a signé sa meilleure prestation sous le maillot des Grenats mais cela n'a pas suffi pour prendre la mesure des Stéphanois.