Changer d'édition

Ligue 1: Le FC Metz sans aucune saveur à Bastia
Sport 4 min. 10.12.2016

Ligue 1: Le FC Metz sans aucune saveur à Bastia

Jonathan Rivierez contré par Enzo Crivelli. Les Messins ont manqué d'arguments pour terrasser les Corses de Bastia ce samedi soir.

Ligue 1: Le FC Metz sans aucune saveur à Bastia

Jonathan Rivierez contré par Enzo Crivelli. Les Messins ont manqué d'arguments pour terrasser les Corses de Bastia ce samedi soir.
Photo: AFP
Sport 4 min. 10.12.2016

Ligue 1: Le FC Metz sans aucune saveur à Bastia

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Trop timoré et mal inspiré, le FC Metz a laissé à une formation bastiaise plus volontaire le soin de prendre les trois points (2-0). Une prestation trop moyenne pour un ensemble qui va recevoir Toulouse en Coupe de la Ligue mercredi avant de se rendre à Caen le samedi 17 décembre en championnat.

Trop timoré et mal inspiré, le FC Metz a laissé à une formation bastiaise plus volontaire le soin de prendre les trois points (2-0). Une prestation trop moyenne pour un ensemble qui va recevoir Toulouse en Coupe de la Ligue mercredi avant de se rendre à Caen le samedi 17 décembre en championnat.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Le FC Metz a été battu par Allan Saint-Maximin (19 ans). Il porte les couleurs corses du SC Bastia et dans son rôle de dynamiteur de défense, le joueur prêté par Monaco a fait mal à l’arrière-garde messine. Vif, technique et inspiré, la pépite corse a fait étalage de toute sa classe sur la pelouse du stade Armand-Cesari. Il a surtout débordé avec une trop grande facilité Milan, sur le flanc gauche du jeu messin, pour servir Danic qui a mystifié Diddillon lui aussi trop facilement (1-0, 23e). Puis, Saint-Maximin s’est amusé à se déplacer sur le front corse entre les lignes messines: inacceptable à ce niveau de compétition de la part des hommes de Philippe Hinschberger.

Bien sûr, Mandjeck (27e) aurait pu remettre le onze grenat dans le bon sens mais sa frappe de près de vingt mètres est venue percuter le bas du poteau bastiais. Sans aucune frappe cadrée, le FC Metz a rejoint les vestiaires la tête basse. Ensuite, les Corses ont vu Crivelli de la tête (46e) puis Saint-Maximin d’une frappe lointaine (57e) peser sur la défense messine. Amorphes, les Mosellans ont néanmoins repris des couleurs lors des trente dernières minutes: Habib Diallo (67e) a eu une balle d’égalisation mais Leca, le portier corse, a alors œuvré avec promptitude. Avant que Saint-Maximim, l’homme du match, ne punisse une formation messine à côté de son sujet en ajustant Didillon d’une frappe précise (2-0, 75e). Un match de très petite qualité pour un FC Metz qui, sur ce match, inquiète fortement: un 6/10 pour un onze messin qui a manqué de hargne. C’est très inquiétant.

Les joueurs et leur note. Didillon (4/10) n’a pas pu être décisif et à encaissé deux buts dont une frappe qui ne semblait pas si extraordinaire. En défense, Rivierez (3) n’a jamais réussi à se situer sur son flanc droit, manquant de peps et de précision. Milan (3) a pris un coup de vent de Saint-Maximin sur le but bastiais et est apparu en manque de sérénité. Bisevac (4) a fait un peu mieux que ses coéquipiers de la défense. Assou-Ekotto (3) a plongé face à la pépite bastiaise et n’a même pas sauvé sa partie sur ses tentatives de centres. Au milieu, Mandjeck (4) a trouvé le poteau sur une frappe lointaine (27e), il a lutté mais a fait de mauvais choix. Doukouré (3,5) a couru mais n’a jamais pesé sur le jeu de sa formation avant de laisser sa place à Vion. Cohade (4) a manqué d’application dans ses passes, a pris un carton jaune inutile (45e) mais a essayé de réveiller des partenaires endormis. Hein (3) s’est montré trop timide et seul son centre fort (24e) est à mettre à son actif. Sarr a pris le relais et a tenté une belle accélération (90e). Nguette (3) a été transparent avant de céder sa place à Mollet (82e). En attaque, Habib Diallo (3) s’est réveillé au cours des trente dernières minutes. Son centre (65e), dévié en corner par l’axe adverse, mais surtout sa tentative devant Leca (67e) auraient pu changer la donne. Ou pas.

Le geste du FC Metz. «Le FC Metz tient à remercier l’ensemble de son public pour le soutien qu’il lui a démontré au cours de ces derniers jours. Ce public a été injustement lésé du spectacle qui lui était promis lors du match face à l’Olympique Lyonnais, le 3 décembre dernier, du fait du comportement inadmissible de quelques individus». Le communiqué affiché sur le site du club grenat annonce une bonne nouvelle: les abonnés sont invités à assister gratuitement au 8e de finale de la Coupe de la Ligue face à Toulouse ce mercredi (21h05). Les personnes ayant acheté un billet individuel (ou en pack) auront le même droit pour la venue de Guingamp (19e journée, 21 décembre).

Pierre Bengtsson et Bastia n'ont eu aucun mal à contenir les timides tentatives de Opa Nguette et d'un FC Metz fantomatiques ce samedi.
Pierre Bengtsson et Bastia n'ont eu aucun mal à contenir les timides tentatives de Opa Nguette et d'un FC Metz fantomatiques ce samedi.
Photo: AFP

Bastia - Metz 2-0

Stade Armand-Cesari, temps frais, pelouse correcte, arbitrage de M. Thual, environ 5.000 spectateurs. Mi-temps: 1-0.

Evolution du score: 1-0 Danic (23e), 2-0 Saint-Maximin (75e).

Cartons jaunes: Coulibaly (22e) et Danic (83e) à Bastia; Cohade (45e) et Nguette (52e) à Metz

BASTIA: Leca (cap.); El Kaoutari (16e Marange), Peybernes, Bengtsson, Djiku; Mostefa, Danic, Coulibaly; S. Diallo (67e Ngando), Crivelli (85e Nangis), Saint-Maximin.

Joueurs non entrés en jeu: Vincensini; Cioni, Keita, Raspentino.

METZ: Didillon; Rivierez, Bisevac, Milan (cap.), Assou-Ekotto; Mandjeck, Doukouré (73e Vion); Cohade, Hein (63e Sarr), Nguette (81e Mollet); H. Diallo.

Joueurs non entrés en jeu: Oberhauser; Balliu, Signorino et Philipps.


Sur le même sujet

Ligue 1: Le FC Metz dans le rouge à Caen
En manque d’inspiration et de créativité, le FC Metz a laissé Caen lui filer entre les pieds (0-3). Bisevac a vu rouge et le revers plonge le camp grenat dans le noir avant de recevoir Guingamp mercredi. Metz va-t-il retrouver la lumière ?
Le FC Metz n'a pas dissipé ses doutes sur la pelouse de Caen, sentant désormais le vent du boulet.
Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz se rassure face à Saint-Etienne
Au terme d’une rencontre très disputée, le FC Metz a su contenir Saint-Etienne (0-0). En supériorité numérique (35e), les Messins auraient pu remporter la totalité de la mise si Mevlüt Erding (43e) avait su convertir en but une offrande de Nguette. Les hommes de Philippe Hinschberger iront à Toulouse le 19 novembre.
Ivan Balliu a signé sa meilleure prestation sous le maillot des Grenats mais cela n'a pas suffi pour prendre la mesure des Stéphanois.
Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz trop fébrile à Rennes
Solide en première période, le FC Metz a fini par craquer (56e) face à un adversaire plus serein que lui. Les hommes de Philippe Hinschberger vont devoir sortir le bleu de chauffe à l’occasion de la venue de Saint-Etienne, dimanche prochain.
Ismaila Sarr s'est beaucoup démené mais il a manqué de précision en zone de conclusion.