Changer d'édition

Ligue 1: Le FC Metz perd deux points à Saint-Etienne
Sport 4 min. 12.03.2017

Ligue 1: Le FC Metz perd deux points à Saint-Etienne

Duel aérien entre Henri Saivet et Cheick Doukouré. Les Messins ont longtemps tenu le bon bout avant de se faire rejoindre dans les arrêts de jeu.

Ligue 1: Le FC Metz perd deux points à Saint-Etienne

Duel aérien entre Henri Saivet et Cheick Doukouré. Les Messins ont longtemps tenu le bon bout avant de se faire rejoindre dans les arrêts de jeu.
Photo: AFP
Sport 4 min. 12.03.2017

Ligue 1: Le FC Metz perd deux points à Saint-Etienne

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Auteur de sa prestation la plus aboutie de la saison, le FC Metz a pourtant laissé Saint-Etienne revenir à sa hauteur dans le temps additionnel (2-2, 90+5). Une énorme frustration pour un ensemble cohérent et joueur. Le syndrome rennais a frappé.

Auteur de sa prestation la plus aboutie de la saison, le FC Metz a pourtant laissé Saint-Etienne revenir à sa hauteur dans le temps additionnel (2-2, 90+5). Une énorme frustration pour un ensemble cohérent et joueur. Le syndrome rennais a frappé.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Le FC Metz a réussi une première période parfaite ou presque. Parfaite car les partenaires de Doukouré ont trouvé la faille sur leur première banderille: Jouffre a lancé Sarr qui, après être passé devant deux Stéphanois, a décoché une superbe frappe du pied droit qui a laissé sans réaction Ruffier (1-0, 1e).

Profitant d’un bloc-équipe discipliné, d’une détermination collective haute et de l’apport conjugué de Bisevac, Jouffre, Cohade et Diabaté, les hommes de Philippe Hinschberger auraient même pu doubler la mise. Mais, ni Diabaté, trouvé par Mandjeck et qui ne va pas cadrer son essai sur une mauvaise sortie de Ruffier (27e) ni Sarr, d’une belle tête sauvée sur sa ligne par Pierre-Gabriel (37e) ne réussiront le KO espéré.

Comme face à Rennes, la semaine dernière, le FC Metz n’a pourtant pas su «tuer» un match qu’il maîtrisait et les Verts en ont profité pour revenir à hauteur lorsque Beric s’est joué de Fallette pour ajuster Didillon d’un beau pointu (1-1, 53e).

Heureusement, les Mosellans ne vont pas baisser la tête et, au contraire, repartir vers l’avant: leurs efforts de qualité vont être récompensés lorsque Balliu va trouver Falette au second poteau (2-1, 68e). Pourtant, comme face à Rennes (1-1), les Messins vont craquer au bout du bout du temps additionnel: le Stéphanois Perrin est venu, sur coup franc et une mauvaise sortie de Didilon, placer une tête (2-2, 90+5) que personne n’attendait.

Une énorme déception pour un onze messin qui méritait cent fois son succès. Un 13/20 très mitigé pour un point de plus…mais surtout deux unités perdues en route. Il faudra distancer Bastia vendredi prochain.

Les joueurs et leur note. Didillon (5/10) a été décisif sur un essai de Hamouma (42e), une frappe de Saivet (64e) puis sur une tentative de Perrin (71e). A chaque fois, le rempart grenat a affiché calme et maîtrise du geste. Il a fauté dans le temps additionnel.

En défense, Balliu (5,5) a su délivrer un centre-caviar sur le but inscrit par Falette (2-1). Falette (5,5) pensait avoir inscrit le but du succès, après avoir laissé Beric trop seul sur l’égalisation stéphanoise, Bisevac (6,5) a sauvé son camp (70e et 88e) et s’est montré à la hauteur de l’évènement. Assou-Ekotto (5) a signé un retour discret à la compétition.

Au milieu, Mandjeck (5,5) a lancé Diabaté (27e) et s’est bien battu lorsque l’adversaire a haussé un peu le temps en fin de première période. Doukouré (6) a été présent dans les actions offensives de son équipe. Cohade (5,5) a évolué sur courant alternatif, alternant les périodes efficaces et des absences dans le jeu. Jouffre (6,5) a été à l’origine des deux buts de sa formation, il joue juste et très bien. Il exerce une belle influence sur le jeu grenat.

En attaque, Diabaté (5) a envoyé un missile dans les nuages (74e) et avant cela il aurait pu donner de l’air à sa formation (27e) et a eu une opportunité XXL (76e) qu’il a envoyée hors du cadre. Le FC Metz sort très frustré de son déplacement dans le Forez!

L’homme du match. Ismaïla Sarr (7/10). Le Numéro 26 du FC Metz possède une vitesse de course, avec ou sans ballon, qui sort de l’ordinaire. Face aux Stéphanois, le jeune Sénégalais (19 ans) n’a mis que 56 secondes pour fouetter un adversaire docile. Une très jolie frappe et un but qui a donné de la confiance et du tonus à un ensemble vaillant. Sarr, un diamant brut qui sera très demandé en fin de saison. Il est sorti sur blessure à l’heure de jeu.

Sarr marque et les Grenats se précipitent sur le buteur lorrain. Les Messins ont toujours fait la course en tête dans le Chaudron.
Sarr marque et les Grenats se précipitent sur le buteur lorrain. Les Messins ont toujours fait la course en tête dans le Chaudron.
Photo: AFP

Saint-Etienne - Metz 2-2

Stade Geoffroy-Guichard, bonne pelouse, temps agréable, arbitrage de M. Miguelgorry, environ 25 000 spectateurs. Mi-temps: 0-1.

Evolution du score: 0-1 Sarr (1e), 1-1 Beric (53e), 1-2 Falette (68e), 2-2 Perrin (90+5).

Carton jaune: aucun à St-Etienne; Doukouré (69e) à Metz.

SAINT-ETIENNE: Ruffier; Malcuit, Perrin (cap.), Théophile-Catherine, Pierre-Gabriel (77e Dabo); Selnaes, Veretout, Saivet (67e Söderlund), Hamouma, Monnet-Paquet; Beric (86e Corgnet).

Joueurs non entrés en jeu: Moulin; Mbengue, Maïga et Roux.

METZ: Didillon; Balliu, Bisevac, Falette, Assou-Ekotto; Mandjeck, Doukouré (cap.); Cohade, Jouffre (89e Mollet), Sarr (59e Nguette); Diabaté (78e Erding).

Joueurs non entrés en jeu: Kawashima; Signorino, Milan et Philipps.


Sur le même sujet

Ligue 1: Soirée cauchemardesque pour le FC Metz à Angers
Auteur d’une sortie ratée, trop rapidement réduit à dix puis à neuf, le FC Metz a vécu l’enfer à Angers et son revers (1-2) est logique. Une soirée ultra-pénalisante au classement général et une réception de Marseille, vendredi prochain, qui se fera forcément dans la souffrance.
Angers' French forward Nicolas Pepe (L) and Angers' French midfielder Baptiste Santamaria (C) vies with Metz's Luxemburg defender Chris Philipps (R) during  the French L1 football match between Angers (SCO) and Metz (FC), on January 28, 2016, in Jean Bouin Stadium, in Angers, northwestern France.  / AFP PHOTO / JEAN-FRANCOIS MONIER
Coupe de la Ligue: Oberhauser et le FC Metz éliminent logiquement Toulouse
Appliqué, déterminé et aidé par un impeccable David Oberhauser, le FC Metz a attendu la série des tirs au but (11 à 10 !) pour distancer Toulouse (1-1, temps réglementaire). Les hommes de Philippe Hinschberger s’en iront au Parc des Princes pour y défier le PSG en quarts de finale de la Coupe de la Ligue.
David Oberhauser congratulé par ses coéquipiers après son tir au but inscrit.
Ligue 1: Le FC Metz fait la belle affaire à Toulouse
Discipliné, combatif et s’appuyant sur Bisevac, Assou-Ekotto et Mandjeck, le FC Metz a su aller chercher un succès d’importance à Toulouse (2-1). Excellent pour le moral avant de recevoir Lorient dans huit jours.
Metz' French midfielder Yann Jouffre celebrates with teammates after scoring a penalty kick during the French L1 football match Toulouse against Metz November 19, 2016 at the Municipal Stadium in Toulouse.   / AFP PHOTO / PASCAL PAVANI
Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz se rassure face à Saint-Etienne
Au terme d’une rencontre très disputée, le FC Metz a su contenir Saint-Etienne (0-0). En supériorité numérique (35e), les Messins auraient pu remporter la totalité de la mise si Mevlüt Erding (43e) avait su convertir en but une offrande de Nguette. Les hommes de Philippe Hinschberger iront à Toulouse le 19 novembre.
Ivan Balliu a signé sa meilleure prestation sous le maillot des Grenats mais cela n'a pas suffi pour prendre la mesure des Stéphanois.
Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz trop fébrile à Rennes
Solide en première période, le FC Metz a fini par craquer (56e) face à un adversaire plus serein que lui. Les hommes de Philippe Hinschberger vont devoir sortir le bleu de chauffe à l’occasion de la venue de Saint-Etienne, dimanche prochain.
Ismaila Sarr s'est beaucoup démené mais il a manqué de précision en zone de conclusion.