Changer d'édition

Ligue 1: Le FC Metz fait la superbe affaire face à Dijon
Sport 4 min. 08.02.2017

Ligue 1: Le FC Metz fait la superbe affaire face à Dijon

Poison pour la défense dijonnaise, Ismaila Sarr a montré la voie à suivre aux Messins.

Ligue 1: Le FC Metz fait la superbe affaire face à Dijon

Poison pour la défense dijonnaise, Ismaila Sarr a montré la voie à suivre aux Messins.
Photo: AFP
Sport 4 min. 08.02.2017

Ligue 1: Le FC Metz fait la superbe affaire face à Dijon

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Dominateurs dans le jeu mais en manque d’efficacité en première période, les Messins ont néanmoins su écarter Dijon (2-1) pour s’offrir une vraie bouffée d’oxygène. Sarr et Diabaté ont été les buteurs d’une formation qui a souffert en fin de partie. Ce samedi c’est à Monaco que le FC Metz ira ferrailler.

Dominateurs dans le jeu mais en manque d’efficacité en première période, les Messins ont néanmoins su écarter Dijon (2-1) pour s’offrir une vraie bouffée d’oxygène. Sarr et Diabaté ont été les buteurs d’une formation qui a souffert en fin de partie. Ce samedi c’est à Monaco que le FC Metz ira ferrailler.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Les Messins ont été chercher un succès d’une grande importance face à Dijon (2-1) et si leur première période a été poussive dans le jeu elle l’a été beaucoup moins au niveau des opportunités franches. Cohade (15e) est parti seul au but mais sa tentative détournée par Reynet a empêché le FC Metz de prendre les devants. Puis Diabaté (26e) a filé au but mais sa maladresse l’a privé d’un plaisir mérité, tout autant que Cohade (41e) auteur d’une frappe ripée hors cadre.

Heureusement, les Mosellans vont réussir dans leur entreprise juste après la pause: Sarr a profité d’un geste en pivot de Diabaté pour venir ajuster le gardien dijonnais du pied droit (1-0, 46e). Réduit à dix après l’expulsion de Liotes (60e), Dijon va laisser les Messins doubler la mise sur un penalty obtenu par Sarr et réussi par Diabaté (2-1, 66e).

Pourtant, les hommes de Philippe Hinschberger vont laisser leurs adversaires revenir dans la partie par Varrault (1-2, 77e) et perdre également un peu le fil de la rencontre. Fébriles, les partenaires de Jouffre vont néanmoins se procurer une opportunité XXL d’enfoncer le clou mais Diabaté (90+3) a trop tergiversé.

Malgré tout, le FC Metz a acquis un succès qui lui permet de confirmer ses bonnes dispositions actuelles. Un bon 15/20 pour un ensemble cohérent et lutteur. Avec 27 points en poche, les Grenat prennent un peu de hauteur avant d’aller à Monaco ce samedi.

Chris Philipps souffle, mais ce sont Lois Diony et Dijon qui grimaceront en fin de match.
Chris Philipps souffle, mais ce sont Lois Diony et Dijon qui grimaceront en fin de match.
AFP

Les joueurs et leur note. Didillon (6/10) a eu chaud sur un long contrôle de Tavares (23e) puis est intervenu avec promptitude sur une tentative de Lees-Melou (58e). En défense, Balliu (5) a couvert son flanc droit avec application et abnégation. Bisevac (6) a effectué une mauvaise relance (19e) puis s’est repris en gagnant un duel chaud avec Tavares (20e). Falette (4,5) a été fébrile, sa mauvaise appréciation (20e) ajoutée à une relance directe en touche (33e) l’ont perturbé. Il a été beaucoup moins net dans ses interventions qu’à l’accoutumée. Assou-Ekotto (5,5) a très mal débuté sa partition car il a perdu deux ballons (5e et 8e) avec beaucoup trop de décontraction. Son second acte a été plus consistant.

Au milieu, Philipps (5), averti (43e) a été pris en grippe par le public de Saint-Symphorien. Il a perdu un ballon brûlant (10e), puis un autre (45e) avant de jouer plus juste par la suite car il a fait preuve de plus de précision. Doukouré (6) a beaucoup couru, il a été précieux par son placement et par son calme. Jouffre (5,5) revient peu à peu en forme, il lui faudra encore quelques sorties pour y arriver mais sa technique du pied gauche va être précieuse. Cohade (5) positionné derrière Diabaté a raté sa première période: ses deux belles opportunités ratées (15e et 41e) auraient dû permettre au FC Metz de passer devant à la pause.

Sarr (6,5) a trouvé la faille au bon moment (46e) et a été à l’origine de l’expulsion de Liotes (60e) et n’a jamais ménagé ses nombreux efforts. Il peut être l’arme fatale du FC Metz. En attaque, Diabaté (6) s’est emmêlé les «crayons» (26e), a réussi une belle déviation sur Cohade (41e) et a surtout superbement transformé le penalty grenat. Il a bafouillé (90+3) un ballon de troisième but. Sans mauvaise conséquence.

Metz - Dijon 2-1

Stade Saint-Symphorien, temps frais, belle pelouse, arbitrage de M. Desiage, environ 12.000 spectateurs. Mi-temps: 0-0.

Evolution du score: 1-0 Sarr (46e), Diabaté (66e sp), 1-2 Varrault (77e).

Cartons jaunes: Philipps (43e) à Metz; Loties (30e), Balmont (67e), Marié (73e) à Dijon.

Carton jaune-rouge: Liotes (60e) à Dijon.

METZ: Didillon; Balliu, Falette, Bisevac, Assou-Ekotto; Philipps, Doukouré (cap.) (90e Rivierez); Jouffre, Cohade (86e Erding), Sarr (77e Nguette); Diabaté.

Joueurs non entrés en jeu: Oberhauser; Milan, Signorino et Vion.

DIJON: Reynet; Chafik, Loties, Varrault (cap.), Bouka Moutou; Amalfitano (62e Abdelhamid), Abeid (37e Balmont), Marié, Martin (51e Diony) , Lees-Melou; Tavares.

Joueurs non entrés en jeu: Leroy ; Hadadi, Kwon, Bela.