Changer d'édition

Ligue 1: Le FC Metz craque face à Nice
Sport 4 min. 23.10.2016

Ligue 1: Le FC Metz craque face à Nice

Renaud Cohade sèche Alassane Pléa. Metz a été pris de vitesse par Nice.

Ligue 1: Le FC Metz craque face à Nice

Renaud Cohade sèche Alassane Pléa. Metz a été pris de vitesse par Nice.
Photo: Reuters
Sport 4 min. 23.10.2016

Ligue 1: Le FC Metz craque face à Nice

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Le FC Metz est vaillant, attachant mais aussi très énervant. Face à Nice (2-4), les hommes de Philippe Hinschberger ont de nouveau affiché des lacunes défensives qui vont commencer à peser lourd sur son classement en Ligue 1.

Le FC Metz est vaillant, attachant mais aussi très énervant. Face à Nice (2-4), les hommes de Philippe Hinschberger ont de nouveau affiché des lacunes défensives qui vont commencer à peser lourd sur son classement en Ligue 1.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Le FC Metz continue à distribuer les offrandes et à vivre des périodes très difficiles sur sa superbe pelouse de Saint-Symphorien. Après Bordeaux (3-0) et Monaco (7-0), c’est Nice (4-2) qui est venu punir les partenaires de Milan. Quatorze buts: cela fait beaucoup trop!

Délaissé par l’axe Milan-Falette, le Niçois Pléa est venu ajuster Didillon (0-1, 12e) puis Cyprien (14e) a trouvé la barre du but du gardien grenat. Dépassés techniquement, les Messins ont eu le courage de revenir à hauteur de leurs adversaires par le pied rageur de Mandjeck (1-1, 25e) avant que le même Pléa ne transforme un penalty consécutif à une faute de Rivierez (1-2, 37e).

Si Diallo, à peine entré en jeu, a réussi à maintenir le bateau grenat à flot (2-2, 70e), l’embarcation messine va ensuite prendre l’eau: Pléa va profiter du laxisme de la paire Milan-Falette pour venir gagner son duel face à Didillon (2-3,84e) avant que Cyprien ne glace tout Saint-Symphorien (2-4, 90+2). Quatre buts encaissés, quatre avertissements récoltés: un dimanche noir pour une formation déséquilibrée.

La claque va laisser des traces. Un mauvais 8/20 pour un ensemble qui ne sait ni resserrer ses lignes ni conserver un résultat.

Les joueurs et leur note. Didillon (4,5) a été victime des mauvais placements de sa défense et Pléa en a profité pour lui inscrire trois buts. La défense messine a une nouvelle fois failli : Rivierez (4) a souffert à chaque fois que le Niçois Belhanda s’est présenté face à lui. Si le penalty sifflé à son encontre peut paraître sévère (37e), son intervention litigieuse en pleine surface a été, elle, bien réelle. Milan (4) et Falette (4) ont abandonné le marquage sur Pléa (12e) qui n’en demandait pas tant pour aller mystifier Didillon. Les deux défenseurs centraux messins, dont la qualité première n’est pas la vitesse, ont souvent écopé comme ils le pouvaient face à la justesse de Seri, Cyprien et Belhanda. Signorino (4) n’a réussi aucun de ses centres au cours des quarante-cinq premières minutes.

Opa Nguette est passé à côté de son match. Un peu léger pour ce genre de confrontations.
Opa Nguette est passé à côté de son match. Un peu léger pour ce genre de confrontations.
Photo: AFP

Au milieu, Mandjeck (5,5) a offert une superbe première période à ses couleurs et son but est venu couronner un premier acte réussi. Ensuite, il a baissé de rythme, a une nouvelle fois été averti (54e), n’a plus eu le même rayonnement et a laissé sa place à Diallo (69e). Jouffre (4,5) a effectué une reprise à la compétition avec des hauts et des bas: il a manqué logiquement de rythme. Cohade (5,5) a été très actif lors du premier acte puis a lâché l’affaire. Sarr (5) a tenté des incursions en soliste, pas toujours bien négociées. Nguette (3) a eu un mal fou à faire valoir ses belles qualités de jeu et il est finalement passé à côté de son match. En attaque, Erding (4,5) a délivré une jolie tête (43e) qui aurait mérité de finir dans les filets niçois si Seri n’était intervenu sur sa ligne. Il est trop seul et trop peu sollicité.

Le «fait» du match. L’entrée en jeu d’Habib Diallo (69e). Après seulement 23 secondes de présence sur le terrain, l’élégant attaquant grenat a permis au FC Metz de revenir à la hauteur de Nice (2-2). Un premier ballon gagnant pour un élément qui avait déjà affiché cette belle habitude en Ligue 2.

La pelouse messine. C’est la meilleure de France, à égalité avec celle du PSG, et la note qui lui est attribuée (19,1/20) n’est en rien exagérée. Problème: le FC Metz ne possède pas assez de qualités techniques et sa possession de balle est trop peu élevée pour en profiter. Face à l’OGC Nice, les hommes de Philippe Hinschberger ont fait afficher un tout petit 31% de possession du ballon après quinze minutes de jeu. Face à Bordeaux, Monaco et Nice, trois formations joueuses, cela ne pardonne pas.

Metz - Nice 2-4

Stade Saint-Symphorien, temps frais, excellente pelouse, arbitrage de M. Letexier, 17 994 spectateurs. Mi-temps: 1-2.

Evolution du score: 0-1 Pléa (12e), 1-1 Mandjeck (25e), 1-2 Pléa (38e sp), 2-2 Diallo (70e), 2-3 Pléa (84e), 2-4 Cyprien (90+2).

Cartons jaunes: Mandjeck (54e), Sarr (65e), Cohade (73e), Jouffre (76e) à Metz; aucun à Nice

METZ: Didillon; Rivierez, Milan (cap.), Falette, Signorino; Mandjeck (69e Diallo), Cohade; Jouffre (79e), Sarr, Nguette (72e Lejeune); Erding.

Joueurs non entrés en jeu: Oberhauser; Assou-Ekotto, Balliu, Goudiaby.

NICE: Cardinale; Ricardo, Sarr, Danté (cap.), Souquet; Walter, Séri; Eysseric (87e Bodmer), Cyprien, Belhanda; Pléa (90e Donis).

Joueurs non entrés en jeu: Hassen ; Boscagli, Burner, Lusamba, Koziello.


Sur le même sujet

30e journée de Ligue 1: Superbe opération du FC Metz face à Bastia
Privé trop rapidement de Falette puis de Sarr sur blessure, le FC Metz a néanmoins su distancer une faible équipe de Bastia (1-0). Un succès hyper important dans la course au maintien. Les hommes de Philippe Hinschberger vont pouvoir récupérer avant d’accueillir Lyon le 5 avril.
Metz's palyers celebrate after scoring a goal during the French L1 football match between Metz (FCM) and Bastia (SCB) on March 17, 2017 at Saint Symphorien stadium in Longeville-Les-Metz, eastern France.  / AFP PHOTO / Jean Christophe VERHAEGEN
Ligue 1: Le FC Metz fait la superbe affaire face à Dijon
Dominateurs dans le jeu mais en manque d’efficacité en première période, les Messins ont néanmoins su écarter Dijon (2-1) pour s’offrir une vraie bouffée d’oxygène. Sarr et Diabaté ont été les buteurs d’une formation qui a souffert en fin de partie. Ce samedi c’est à Monaco que le FC Metz ira ferrailler.
Poison pour la défense dijonnaise, Ismaila Sarr a montré la voie à suivre aux Messins.
Ligue 1: Le FC Metz fait la belle affaire à Toulouse
Discipliné, combatif et s’appuyant sur Bisevac, Assou-Ekotto et Mandjeck, le FC Metz a su aller chercher un succès d’importance à Toulouse (2-1). Excellent pour le moral avant de recevoir Lorient dans huit jours.
Metz' French midfielder Yann Jouffre celebrates with teammates after scoring a penalty kick during the French L1 football match Toulouse against Metz November 19, 2016 at the Municipal Stadium in Toulouse.   / AFP PHOTO / PASCAL PAVANI
Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz se rassure face à Saint-Etienne
Au terme d’une rencontre très disputée, le FC Metz a su contenir Saint-Etienne (0-0). En supériorité numérique (35e), les Messins auraient pu remporter la totalité de la mise si Mevlüt Erding (43e) avait su convertir en but une offrande de Nguette. Les hommes de Philippe Hinschberger iront à Toulouse le 19 novembre.
Ivan Balliu a signé sa meilleure prestation sous le maillot des Grenats mais cela n'a pas suffi pour prendre la mesure des Stéphanois.
Football: Le FC Metz et Lejeune poignardent Evian!
Timide puis un peu plus conquérant, le FC Metz a attendu les derniers instants (90+5) pour prendre le dessus sur Evian-Thonon (2-1). Kevin Lejeune a été le héros tardif d’une rencontre que N’Gbakoto a dominé de toute sa classe. Le FC Metz prend la tête de la Ligue 2 avant de souffler et de se déplacer à Laval (11 septembre).
Yéni N’Gbakoto a de nouveau prouvé qu'il avait largement le niveau pour évoluer au plus haut niveau.