Changer d'édition

Ligue 1: Falcao douche les espoirs du FC Metz
Le FC Metz de Geronimo Poblete a finalement plié face au Monaco de Fabinho.

Ligue 1: Falcao douche les espoirs du FC Metz

Photo: AFP
Le FC Metz de Geronimo Poblete a finalement plié face au Monaco de Fabinho.
Sport 4 min. 18.08.2017

Ligue 1: Falcao douche les espoirs du FC Metz

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Les Messins ont été appliqués, généreux et déterminés devant Monaco pendant 75 minutes. Mais, la fatigue et un moment de flottement de la défense mosellane ont permis aux Monégasques de faire la différence (0-1, Falcao). Un revers cruel pour les hommes de Philippe Hinschberger.

Les Messins ont été appliqués, généreux et déterminés devant Monaco pendant 75 minutes. Mais, la fatigue et un moment de flottement de la défense mosellane ont permis aux Monégasques de faire la différence (0-1, Falcao). Un revers cruel pour les hommes de Philippe Hinschberger.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Compacte, disciplinée et nullement impressionnée, la formation messine a livré une première période consistante face à Monaco. Un axe défensif new-look composé de Diagne et Niakhaté, une titularisation surprise de Ablie Jallow sur le flanc droit de l’entrejeu grenat et un onze mosellan drôlement motivé.

Le FC Metz a défendu mais le FC Metz a aussi essayé d’inquiéter les hommes du rocher: la tête trop haute de Roux (13e), puis un centre fort de Jallow en direction du même Roux (35e) ont donné des sueurs à une formation adverse timide.

Ensuite, l’ASM a appuyé un peu plus sur l’accélérateur et Carrillo de la tête (59e) est venu trouver le poteau gauche du but gardé par Didillon avant que le gardien messin ne se déploie (73e) sur un essai du front de Glik. Avant cela, le Messin Nolan Roux (68e) a hérité d’un excellent service de Cohade mais son essai est venu directement se loger dans les gants de Subasic.

Ibrahima Niane à la lutte avec Jorge.
Ibrahima Niane à la lutte avec Jorge.
Photo: AFP

Fatiguée, la formation mosellane va finir par craquer sur une longue ouverture qui va passer derrière Diagne, et Falcao va éviter la sortie de Didillon pour marquer dans le but vide (1-0, 78e).

La tentative trop molle de Niane (89e) sera l’ultime essai d’une formation locale qui a tout donné pour contenir le champion de France en titre. Un troisième revers de rang qui va placer le FC Metz parmi les mauvais élèves de la Ligue 1. Pourtant et malgré la défaite, pour sa détermination, sa qualité de jeu et son envie de construire proprement, les Messins sont gratifiés d’un bon 14/20 qu’il faudra justifier à Caen dans huit jours.

Nolan Roux, ici face à Djibril Sidibé, a lutté sur le front de l'attaque messine.
Nolan Roux, ici face à Djibril Sidibé, a lutté sur le front de l'attaque messine.
Photo: AFP

Les joueurs et leur note. Dans son but, Didillon (6/10) s’est joliment envolé (43e) mais a surtout était sobre et sérieux tout au long de la première période. Des prises de balle nettes et sûres, et surtout une détente horizontale (71e) sur une tête de Glik qui a momentanément sauvé le FC Metz. Il encaisse un but que lui et son équipe ne méritaient pas.

En défense, Rivierez (6) ne s’est nullement laissé impressionner par l’armada monégasque. Rude sur l’homme, bien placé, il s’est même essayé à des incursions offensives. Dans l’axe, Diagne (6) et Niakhaté (6) ont évolué sans peur et surtout sans aucun reproche. Le premier est intervenu avec abnégation devant Diakhaby (33e) et le second a tenu tête au roi Falcao même si ce dernier a trouvé l’ouverture. Assou-Ekotto (7) est affûté!

Présent défensivement et sacrément porté vers l’attaque, le latéral gauche messin a gratifié Saint-Symphorien de sa meilleure prestation depuis qu’il porte le maillot grenat sur les épaules.

Au milieu, Poblete (6) joue parfaitement bien son rôle de premier relanceur et d’essuie-glace. Il perd très peu de ballons et quand il aura amélioré son pouvoir de récupération, il sera encore plus précieux. Cafù (7) a montré qu’il avait du coffre et de la tenue. Une première apparition pleine de promesses tant par son apport physique que par son envie de se projeter vite vers l’avant. Il a musclé le milieu de terrain grenat. Cohade (6,5) s’est multiplié et a, comme d’habitude, tout donné. Jouffre (7,5) a tenu très bien pendant 75 minutes : précis balle au pied, disponible et inspiré, il a éclairé le jeu grenat avant de logiquement baisser de rythme.

Jallow (6) a réussi ses premiers pas en Ligue 1. Il a offert un excellent ballon à Roux (35e) et a montré une belle aisance avec le ballon. En attaque, Roux (6,5) s’est une nouvelle fois bien démené sur tout le front de l’attaque. Une tête trop haute (13e), un centre fort devant le but monégasque (28e) puis une belle opportunité (36e) ont sanctionné un premier acte pleinement réussi. Courageux et précieux dos au but, il a hérité d’un excellent ballon de Cohade (68e) qu’il a envoyé directement sur Subasic.

Une minute de silence en mémoire des victimes de Barcelone.
Une minute de silence en mémoire des victimes de Barcelone.
Photo: AFP

Metz - Monaco 0-1

Stade Saint-Symphorien, temps maussade, très belle pelouse, arbitrage de M. Letexier, 18 136 spectateurs. Mi-temps: 0-0.

Le but: Falcao (78e).

Cartons jaunes: Poblete (21e), Rivierez (64e) à Metz ; Jorge (37e) à Monaco.

METZ: Didillon ; Rivierez, Diagne, Niakhaté, Assou-Ekotto; Cafù, Poblete; Cohade (cap.), Jouffre (79e Hein), Jallow (72e Udol); Roux (76e Niane).

Joueurs non entrés en jeu: Kawashima; Balliu, Philipps et Mollet.

MONAC: Subasic; Jorge, Jemerson, Glik, Sidibé; Fabinho, Moutinho, Lemar, R. Lopes (46e Carrillo); Falcao (cap.) (90e Tielemans), Diakhaby (67e Ghezzal).

Joueurs non entrés en jeu: Benaglio ; Kangolo, S. Meïté, Sylla.


Sur le même sujet

Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz plie logiquement à Monaco
Généreux mais trop attentiste, le FC Metz n’avait pas les moyens de contrer une formation monégasque mieux maître de son football (3-1). La sortie de Dossevi n’a pas arrangé les affaires d’une équipe mosellane qui a également subi l’expulsion de Kawashima. Fin de série pour les Mosellans.
Eiji Kawashima et les Messins ont encaissé le premier but juste avant la mi-temps.
Ligue 1: Le FC Metz se saborde face à Amiens
Dans une formule pourtant offensive sur le papier, le FC Metz n'a pas su prendre le meilleur sur Amiens qui lui a su se montrer efficace (0-2). Un septième revers qui place le club grenat dans une situation comptable funeste. Il manque beaucoup trop d'ingrédients au onze grenat pour espérer conserver une place parmi l'élite française.
Amiens' French forward Harrison Manzala (R) vies with Metz' Luxemburg defender Chris Philipps during the French L1 football match between Metz (FCM) and Amiens (ASC) on November 25, 2017, at the Saint-Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France. / AFP PHOTO / FREDERICK FLORIN
Ligue 1: Le FC Metz résiste puis rompt à Bordeaux
En manque d’inspiration offensive, le FC Metz a un temps fait jeu égal avec Bordeaux puis a fini par céder. Les Girondins en ont profité pour punir une formation messine (2-0) qui va vite devoir trouver les bons réglages avant de recevoir Monaco vendredi prochain.
Opa N'Guette et les Messins n'ont jamais donné l'impression de pouvoir terrasser Bordeaux.
Ligue 1: Le FC Metz trébuche d’entrée face à Guingamp
Souvent bien inspiré, appliqué dans son jeu collectif pendant une heure, le FC Metz a flanché face à Guingamp en fin de partie (1-3). Il va vite falloir renforcer le jeu offensif grenat en recrutant deux éléments et gagner en maîtrise dans le jeu. La défense a une nouvelle fois craqué.
Nolan Roux contrôle le ballon sous la menace de Lebogang Phiri. La recrue messine avait ouvert le score avant le réveil guingampais.
Ligue 1: Le FC Metz fait la superbe affaire face à Dijon
Dominateurs dans le jeu mais en manque d’efficacité en première période, les Messins ont néanmoins su écarter Dijon (2-1) pour s’offrir une vraie bouffée d’oxygène. Sarr et Diabaté ont été les buteurs d’une formation qui a souffert en fin de partie. Ce samedi c’est à Monaco que le FC Metz ira ferrailler.
Poison pour la défense dijonnaise, Ismaila Sarr a montré la voie à suivre aux Messins.
Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz se rassure face à Saint-Etienne
Au terme d’une rencontre très disputée, le FC Metz a su contenir Saint-Etienne (0-0). En supériorité numérique (35e), les Messins auraient pu remporter la totalité de la mise si Mevlüt Erding (43e) avait su convertir en but une offrande de Nguette. Les hommes de Philippe Hinschberger iront à Toulouse le 19 novembre.
Ivan Balliu a signé sa meilleure prestation sous le maillot des Grenats mais cela n'a pas suffi pour prendre la mesure des Stéphanois.