Changer d'édition

Ligue 1 dames: les cartes sont redistribuées
Kate Thill, finaliste de la Coupe avec Ell, rejoint Bettembourg

Ligue 1 dames: les cartes sont redistribuées

Photo: Fernand Konnen
Kate Thill, finaliste de la Coupe avec Ell, rejoint Bettembourg
Sport 7 min. 12.09.2018

Ligue 1 dames: les cartes sont redistribuées

Alors que s'ouvre ce samedi le championnat féminin 2018-2019, Junglinster et Bettembourg font incontestablement partie des grands favoris. Cependant, la lutte pour le titre ne devrait pas se résumer uniquement à ce duel.

Par Gérôme Henrionnet

Junglinster et Bettembourg: les grands favoris

Si la prudence est de mise, tous les candidats déclarés ou non, savent qu'au regard de la concurrence, le titre de champion sera désormais de plus en plus compliqué à aller chercher.

Malgré une saison sans défaite, soldée par un nouveau doublé, Junglinster a connu une intersaison mouvementée. Après le départ de sept joueuses, compensé par l’arrivée en provenance d’Aspelt de Sandrina Simoes et de Maeva O’ Hannarachain , le club du président Kremer va entamer un nouveau chapitre sans toutefois altérer ses ambitions.

Du côté de Bettembourg, le club a tout mis en œuvre pour goûter à nouveau à la joie d’un titre de champion. Le club coaché par Dani Nunes n’a pas hésité à se renforcer tant quantitativement que qualitativement ce qui fait dire à Paul Wilwerding, l’entraîneur d'Ell: «Ne pas voir Bettembourg champion serait une énorme surprise».

Progrès, Racing et Itzig: les ambitieux

Tous les suiveurs sont unanimes: ce championnat sera ouvert et plein d’intérêt. Nombreuses sont les équipes qui espèrent s’immiscer dans la lutte pour le titre. C’est le cas du Progrès, du Racing FC Union Luxembourg et de l’Entente Itzig/Canach/CeBra, qui, sans mot dire, ambitionnent tous les trois la plus haute place du podium.

La saison dernière, avec un effectif limité, les filles du Progrès avaient terminé à la troisième place. Pour franchir un cap supplémentaire, et faire mieux que l’exercice précédent, le coach, Steve Senisi avait besoin de renforcer son cadre pour le rendre plus riche et plus équilibré. Voilà qui est chose faite, maintenant il n’y a plus qu’à trouver la bonne formule pour être plus constant dans les résultats.

«Jouer un beau football, faire un championnat tranquille, rester dans le top 5 et aller le plus loin possible en Coupe»: voilà le discours officiel de l’entraîneur du club de la capitale, Tiago Pereira. Toutefois, avec un recrutement XXL et cosmopolite, le Racing ne peut se cacher, le voir jouer le titre ne sera, pour personne, une surprise.

Quatrième lors du dernier exercice, l’Entente Itzig/Canach/CeBra rêve cette fois de podium. Au vu de la qualité du jeu que cette équipe est capable de produire, on peut accorder beaucoup de crédit à cette ambition.

Raquel Miranda vient renforcer le Racing, en provenance de Bettembourg.
Raquel Miranda vient renforcer le Racing, en provenance de Bettembourg.
Photo privée

Wormeldange, Mamer et Rosport: les invités surprises

Six renforts de qualité et six prolongations font de l'Entente Wormeldange/Munsbach/CSG le parfait outsider. Ce n’est pas Dani Nunes, l'entraîneur bettembourgeois, qui contredit cette impression: «c’est une équipe qui monte en puissance, elle nous a fait beaucoup de mal l'année passée. Il ne faudra surtout pas la sous-estimer.»

Rosport vise officiellement le Top 6 mais cette équipe a la capacité de mettre en difficulté n’importe quelle formation de Ligue 1. Avec quatre nouvelles recrues, l’expérimenté Carlo Calmes dispose d’un effectif de vingt joueuses qui lui permettra de gagner certainement en régularité.

Evariste Kabongo, l’ancien joueur dudelangois, va vivre à la tête de l’équipe féminine du FC Mamer sa première expérience en tant qu’entraîneur. Sa connaissance footballistique sera un atout incontestable pour diriger un cadre de 30 joueuses. Valeur sûre de ce championnat, Mamer a les capacités intrinsèques pour retrouver enfin son lustre d’antan

Ell, Schifflange, Wincrange et Larochette: objectif maintien!

Si à la veille d'un championnat, toutes les équipes ont légitimement beaucoup d'ambition, d’autres n’aspirent qu'à une seule chose: conserver leur place au sein de l'élite.

Après avoir terminé à une belle cinquième place en 2018 en plus d’être finaliste de la dernière Coupe de Luxembourg, le SC Ell misera sur la jeunesse et la continuité pour assurer le plus rapidement possible son maintien.

Pour Schifflange, c’est un peu plus compliqué: barragiste la saison dernière, le FC 95 navigue actuellement en eaux troubles. Le remplacement de Jeff Besch par Marc Olinger à la tête de l’équipe, et ce à une semaine de la reprise, annonce une saison éprouvante pour les protégées du président Marciano.

Faire des allers et retours entre la Ligue 1 et la Ligue 2, l’AS Wincrange n’en veut plus. Pour cela, les Nordistes souhaitent prolonger la dynamique de la saison dernière. Les joueuses de Claudine Miller abordent leur retour parmi l’élite avec sérénité et enthousiasme, en ayant comme seul objectif le maintien.

Deuxième de Ligue 2 la saison dernière, l’AS Rupensia Lusitanos Larochette sera le Petit Poucet de ce championnat. Il va sans dire que les joueuses de Filipe Silveira ne se soucient guère de ce statut et comptent bien jouer crânement leur chance.

Les mouvements du mercato

  • SC Bettembourg

Arrivées: Oswald Justine et Léa Pizzimenti (Junglinster), Sabrina Dukovski, Sheila Hoja et Tessy Greisch (Colmar-Berg), Bisa Ceman (Racing), Lisa Keipes (Schifflange), Lena Krier (Bitbourg/ALL), Lucia Ruiz (Moseltal) et Kate Thill (SC Ell)

Départs: Raquel Miranda (Racing) et Nathalie Kettenhofen (étranger)

  • SC Ell

Arrivée: Kim Peltier (Bertrange)

Départs: Kate Thill (SC Bettembourg) et Sandy Hoekstra (FC Mamer)

  • Entente Itzig/Canach/CeBra

Arrivées: Melania Morgado, Do Carmo et Jenny Sousa (AS Comar-Berg), Mara Durabile (FC Differdange) et Lucie Schlime (Steinsel)

Départ: Joana Ferreira (études, arrêt)

  • Jeunesse Junglinster

Arrivées: Sandrina Simoes et Maeva O’ Hannarachain (Aspelt)

Départs: Sabrina Deda et Sarah Elias (Progrès), Noémie Raths (Wormeldange), Justine Oswald et Léa Pizzimenti (SC Bettembourg), Miller Laura (FC Metz/FRA) et Ly Bui Thien (Ent. Wormeldange)

  • FC Mamer 32

Arrivées: Sandy Hoekstra (SC Ell), Anne Bourg  et Miriam Schubert (Bitbourg/ALL), Nora Neyrebig, Jenny Warling et Charlotte Couvreur (Lintgen), Catarina Marques (Racing), Deborah Collard (Pfaffenthal-Weimerskirch) et Candida Neves Brescia (Steinsel)

Départ: aucun

  • Progrès Niederkorn

Arrivées: Irony et Katiusy Costa et Océane Monteiro (Racing), Cloé Martens (Terville/FRA), Marica Schreiner (Colmar-Berg), Sabrina Deda (Jeunesse Junglinster), Sarah Cardinelli (Mamer, retour de prêt) et Sarah Elias (Jeunesse Junglinster, retour de prêt)

Départs: Océane Lopes et Andréa Machado (Racing)

  • Racing FC Union Luxembourg

Arrivées: Raquel Miranda (SC Bettembourg), Andréa Machado et Océane Lopes (Progrès), Andréa Burtin (ESAP Metz/FRA), Elodie Martins (FC Metz/FRA), Joana Teixeira (Uniᾶo Recreativa/POR), Laurie Paczesny (DJK Saarwellingen/ALL) et Mamy Ndiaye (Arras/FRA)

Départs: Irony et Katiusy Costa et Océane Monteiro (Progrès), Bisa Ceman (SC Bettembourg), Catarina Marques (FC Mamer) et Juliette Lemasson (Woippy/FRA)

  • Entente Rosport/USBC/Christnach

Arrivées: Angie Müsch et Vivien Heid (SG Fidei 2015/ALL), Stéphanie Loos et Abiu Zeidan (FC Bitbourg/ALL)

Départ: aucun.

  • AS Wincrange

Arrivées: Megan Hagen (Vianden), Lis Bourg et Nora Hermes (Colmar-Berg)

Départs: Celia Gaul et Mara Cordella (FC Wiltz)

  • Entente Wormeldange/Munsbach/CS Grevenmacher

Arrivées: Catherine Havé, Sophie Maurer, Tanja Fendt Tanja et Helen Heiser (TuS Issel/ALL), Marina Meyer (Nussbaum/ALL) et Ly Bui Thien (Jeunesse Junglinster)

Départ: aucun.

  • Rupensia Larochette

Arrivées: Sofia Rebelo (Steinsel), Sabrina da Cruz et Emma Teixeira (Lintgen), Sandrina et Catarina Afonso (Berdorf-Consdorf), Christina Teixiera (Medernach), Fabienne Gaspar (Diekirch) et Sandy Vaz (Colmar-Berg)

Départ: aucun.

  • FC Schifflange 95

Le cadre 2018-2019:  

Gardiennes: Amina Skrijelj et Tamara Rossetti                                                            

Défenseurs: Debora Fraccalvieri, Lara Bourckel, Zehra Cokovic, Valérie Reitz, Alison Belardi et Vanessa Muller                         

Milieux de terrain: Milena Agostini, Yana Lentz, Nora Klein, Tammy Aniset, Léonie Costantini, Mélissa Pereira et Christen Meireles                                                          

Attaquantes: Kelly Collart, Alison Perrey, Stacy Perrey et Cindy da Silva