Changer d'édition

Les plats pays en ébullition
Sport 3 min. 26.01.2017 Cet article est archivé
Mondiaux de cyclo-cross

Les plats pays en ébullition

Wout van Aert et Mathieu van der Poel ont décroché chacun quinze succès cette saison.
Mondiaux de cyclo-cross

Les plats pays en ébullition

Wout van Aert et Mathieu van der Poel ont décroché chacun quinze succès cette saison.
Photo: Serge Waldbillig
Sport 3 min. 26.01.2017 Cet article est archivé
Mondiaux de cyclo-cross

Les plats pays en ébullition

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Tout est en place pour assister à un duel au sommet entre le Belge van Aert et le Néerlandais van der Poel. Les deux coureurs ont dominé la saison et ont pris date pour une explication au sommet, ce dimanche à Bieles.

(ER) - Tout est en place pour assister à un duel au sommet entre le Belge van Aert et le Néerlandais van der Poel. Les deux coureurs ont dominé la saison et ont pris date pour une explication au sommet, ce dimanche à Bieles.

Wout van Aert ou Mathieu van der Poel? Le duel entre le Belge et le Néerlandais, tous deux âgés de 22 ans, est attendu avec une certaine impatience par tous les amateurs de cyclo-cross. Pour les suiveurs, le maillot arc-en-ciel ne devrait pas échapper à un de ces deux hommes tant leur domination a été insolente tout au long de la saison.

Vainqueur sortant, van Aert a déjà décroché le titre de champion de Belgique et le classement final de la Coupe du monde: "J'arrive au Luxembourg sans pression. Ce maillot me permet d'aborder la dernière partie de saison relax et détendu." Pourtant le Campinois a connu quinze derniers jours difficiles avec un problème au genou survenu à l'issue de sa victoire à Fiuggi en Italie en Coupe du monde. Forfait à Hoogerheide, le week-end dernier, le champion sortant a reçu le feu vert des médecins pour défendre son titre.

Van der Poel a, lui aussi, connu quelques péripéties au cours du dernier mois. Victime d'une chute spectaculaire fin décembre à Loenhout, cela n'a pas empêché le petit-fils de Raymond Poulidor de décrocher début janvier un troisième titre de rang de champion des Pays-Bas. Il occupe également la tête du classement général du Superprestige à deux épreuves de la fin.

Après un stage de deux semaines en Espagne, le Néerlandais est passé complètement à travers, dimanche à Hoogerheide, en se classant 24e à 2'14" de son compatriote Lars van der Haar. "Cela n'a pas été comme je l'attendais. Bien sûr, je me suis entraîné dur en Espagne, mais je pensais que j'allais connaître une meilleure journée. En soi, ce n'est pas si mal, je dois être bien la semaine prochaine au Mondial", a-t- il commenté.

Sans le champion d'Europe ni la championne du monde

Derrière ce duo de choc, les autres concurrents risquent de devoir se rabattre sur la troisième place. La colonie belge composé de Tom Meeusen, Kevin Pauwels, Laurens Sweeck ou encore Michael Vanthourenhout s'annonce difficile à bouger mais les Néerlandais  van der Haar, deuxième en 2016,  Corne van Kessel,  les Allemands Marcel Meisen et Philipp Walsleben  voire le Français Clement Venturini rêvent secrètement de tirer les marrons du feu de cette lutte interne.

Parmi les absents de marque, on retrouve Toon Aerts. Le Belge, champion d'Europe cette année, s'est fracturé l'épaule en Italie. Médaillée d'or à Heusden-Zolder, il y a douze mois, la Néerlandaise Thalita de Jong. Victime d'une chute lors de la dernière manche de la Coupe du monde à Hoogerheide, elle ne pourra pas défendre son titre.

Les Oranje pourront compter sur Sophie de Boer, lauréate de la Coupe du monde, et sur Marianne Vos qui reste sur trois succès en Coupe du monde. Cette dernière tentera de décrocher un huitième titre.

Les Belges Sanne Cant et Ellen Van Loy, la Française Caroline Mani, la Tchèque Katerina Nash, l'Américaine Katherine Compton ou encore Christine Majerus ambitionnent de se mêler à la course au podium.

Dans les catégories annexes, le Néerlandais Joris Nieuwenhuis, qui a survolé la Coupe du monde, est en pole pour décrocher l'or chez les U23 alors que chez les juniors le Belge Toon Vandebosch, le Français Antoine Benoist ou le Britannique Thomas Pidcock seront les hommes à battre.

Le programme

Samedi 28 janvier

11h: course des juniors

13h: course des dames U23

15h: course des dames

Dimanche 29 janvier

11h: course des U23

15h: course des élites

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Néerlandaise Thalita de Jong (23 ans), championne du monde de cyclo-cross en titre, blessée dimanche lors d'une chute à la manche de Coupe du monde à Hoogerheide, ne pourra pas défendre son maillot arc-en-ciel, samedi à Belvaux à l'occasion des Championnats du monde.
Sint-Niklaas  - Belgium - wielrennen - cycling - radsport - cyclisme - Thalita De Jong (Netherlands / Rabobank Liv Women Cycling Team)  pictured during the elite women final stage of the bpost bank trofee Waaslandcross cyclocross race in Sint-Niklaas - ph
Mondiaux de cyclo-cross
Le compte à rebours est lancé. Ces 28 et 29 janvier, Bieles accueille la 68e édition des Championnats du monde. Les chiffres ont la parole avant les premiers coups de pédale.
Après la Coupe du monde et le titre de champion de Belgique, Wout van Aert ambitionne de décrocher un deuxième titre mondial.
Un peu moins de 18.000 tickets vendus, la visite du grand-duc Henri ou encore la sécurité, à dix jours de l'événement, le comité d'organisation de Bieles 2017 dresse l'état des lieux.
Eric Leyder et son équipe sont dans les temps.
Toon Aerts ne participera pas aux Mondiaux de cyclo-cross de Belvaux le dimanche 29 janvier. La saison du Belge s'est terminée ce dimanche à Fiuggi lors de la manche italienne de la Coupe du monde. Victime d'une chute à l'apparence anodine, le coureur Telenet-Fidea Lions s'est retrouvé à l'hôpital.
Toon Aerts (B) beim Cyclocross-Weltcup in Namur - Foto: Serge Waldbillig