Changer d'édition

Les Luxembourgeois se félicitent du report des JO
Sport 2 min. 25.03.2020

Les Luxembourgeois se félicitent du report des JO

Raphaël Stacchiotti a 28 ans. Il sait que le temps presse, mais le nageur s'est fait une raison et espère avoir le soutien de ses jumeaux en 2021.

Les Luxembourgeois se félicitent du report des JO

Raphaël Stacchiotti a 28 ans. Il sait que le temps presse, mais le nageur s'est fait une raison et espère avoir le soutien de ses jumeaux en 2021.
Photo: Christian Kemp
Sport 2 min. 25.03.2020

Les Luxembourgeois se félicitent du report des JO

Après quelques atermoiements de la part de certains sportifs luxembourgeois, c’est un ouf de soulagement qui prévaut désormais depuis mardi. Le COSL et les athlètes donnent rendez-vous en 2021.

(DH avec Joe Geimer) - D'abord perçu comme un cauchemar pour plus de 10.000 athlètes du monde entier, le report d'un an des Jeux olympiques de Tokyo, en raison de la pandémie de covid-19, apparaît comme un soulagement. Au Luxembourg aussi, athlètes et comité olympique se réjouissent de la décision prise mardi.

L'obstination des organisateurs et du gouvernement japonais n'aura pas résisté à l'assaut des comités olympiques nationaux, fédérations sportives et représentants des athlètes dénonçant l'incertitude qui planait sur l'événement. 

«Le CIO est responsable des athlètes et de leurs rêves. Cette responsabilité a été assumée. Néanmoins, la communication de ces dernières semaines n'a pas été suffisamment claire et honnête», a déclaré Heinz Thews, le directeur technique du Comité olympique et sportif luxembourgeois (COSL). Pourtant, la personnalité incontournable du sport luxembourgeois se réjouissait et motivait ses troupes à mesure que le rendez-vous de l'été approchait.

A la suite du report des JO, les athlètes ont salué le changement de cap du CIO. Les plus téméraires, désireux coûte que coûte de se rendre en Asie, à l'image de Raphaël Stacchiotti, se sont fait une raison.  

Le nageur de 28 ans sait pourtant que dans sa discipline, et à son âge, décrocher une qualification pour une quatrième olympiade ne sera pas une sinécure. «J'avais espéré que les JO puissent avoir lieu cette année, ce devait être le dernier grand événement de ma carrière», a commenté celui qui sera prochainement père de jumeaux. «Mais après tout, les enfants pourront peut-être venir à Tokyo l'année prochaine.» 

Outre Stacchiotti, Bob Bertemes, Nicolas Wagner, Ni Xia Lian, Christine Majerus et deux cyclistes masculins devaient représenter le Luxembourg au Japon. La cycliste de l'équipe professionnelle Boels Dolmans, quant à elle et vu l'urgence du confinement, s'est rapidement fait une raison. Et c'est depuis son chez elle qu'elle garde la forme avec humour.

Le report d'un an des JO devrait encore avoir des conséquences sur les athlètes luxembourgeois qui devaient représenter le pays lors des Jeux des petits Etats européens (JPEE). Le rendez-vous en Andorre, du 31 mai au 5 juin 2021, aura-t-il lieu? Rien n'est moins sûr. Pour se consoler, les sportifs grand-ducaux pourront au moins se rappeler les bons souvenirs ramenés de la dernière édition au Monténégro


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'énorme casse-tête des organisateurs des JO
La décision historique mardi de reporter d'environ un an les JO de Tokyo 2020 en raison de la pandémie de coronavirus risque d'entraîner de nouvelles difficultés pour le comité olympique japonais.
Pedestrians pass the logo of the Tokyo 2020 Olympic Games and Paralympic Games at a subway station in Tokyo on March 24, 2020. - The International Olympic Committee came under pressure to speed up its decision about postponing the Tokyo Games on March 24 as athletes criticised the four-week deadline and the United States joined calls to delay the competition. (Photo by Kazuhiro NOGI / AFP)
Le choix du cœur contre celui de la raison
Pour la première fois, le Comité international olympique (CIO) évoque la possibilité d'un report des prochains Jeux d'été. Les Luxembourgeois déjà qualifiés pour Tokyo ne sont pas tous d'accord avec cette solution.
A man in a face mask walks past a display showing the Tokyo 2020 logo in Tokyo on March 23, 2020. (Photo by CHARLY TRIBALLEAU / AFP)
Le Japon admet la possibilité d'un report des JO
Jusqu'ici inflexible quant à la tenue des Jeux olympiques de Tokyo cet été comme prévu, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a admis ce lundi qu'un report «pourrait devenir inévitable» face à la pandémie de coronavirus, à l'instar du CIO dimanche.
The Olympic Rings are pictured in front of the headquarters of the International Olympic Committee (IOC) in Lausanne on March 22, 2020, as doubts increase over whether Tokyo can safely host the summer Games amid the spread of the COVID-19. - The global sporting calendar has been swept away by the coronavirus pandemic but the International Olympic Committee has insisted the Tokyo Games will go ahead in four months despite growing calls for a postponement. (Photo by FABRICE COFFRINI / AFP)
La flamme olympique au Japon, les JO en suspens
La flamme olympique est arrivée vendredi dans l'archipel nippon. L'accueil festif prévu a été réduit à sa plus simple expression en raison de la pandémie de coronavirus, qui jette le doute sur la tenue même des Jeux de Tokyo cet été.
Japanese three-time Olympic gold medallists Saori Yoshida (L) and Tadahiro Nomura (R) light a Tokyo 2020 Olympic cauldron with the Olympic flame, after transporting the flame from Greece, at the Japan Air Self-Defense Force Matsushima Base in Higashimatsushima, Miyagi prefecture on March 20, 2020. - The Olympic flame arrives in Japan on March 20, with what should have been a joyous celebration dramatically downscaled as doubts grow over whether the Tokyo Games can go ahead during the coronavirus pandemic. (Photo by Philip FONG / AFP)
Maintien des JO, les athlètes montent au créneau
«Atterré», «il faut les reporter»: plusieurs figures du sport mondial s'opposent à la décision du Comité international olympique (CIO) de maintenir les Jeux olympiques de Tokyo en dépit de la pandémie de coronavirus.
Toshiro Muto, chief executive officer of the Tokyo 2020 Olympic Games, speaks during a press conference about the details of the handover ceremony of the Olympic flame, in Tokyo on March 18, 2020. (Photo by CHARLY TRIBALLEAU / AFP)