Changer d'édition

«Les Luxembourgeois ont mis en confiance leurs adversaires en première période»
Les joueurs luxembourgeois à la fête après le large succès sur la Moldavie (4-0).

«Les Luxembourgeois ont mis en confiance leurs adversaires en première période»

Photo: Yann Hellers
Les joueurs luxembourgeois à la fête après le large succès sur la Moldavie (4-0).
Sport 3 min. 09.09.2018

«Les Luxembourgeois ont mis en confiance leurs adversaires en première période»

Le débrief de Luxembourg - Moldavie (4-0)

Pour son entrée dans la Ligue des Nations, le Luxembourg a pris trois points importants dans la course à la première place du groupe. Si le score est fleuve, les Luxembourgeois ont tout de même un peu tremblé en première période.

Par Thomas Fullenwarth

La clé du match: l'importance de la première relance

Même si, au contraire des Moldaves, les Luxembourgeois ont réglé ce problème au fil de la première mi-temps, chaque bloc-équipe présentait la même caractéristique: un espace trop important entre chaque ligne. Cela pouvait s'expliquer par un demi-pressing des attaquants rarement soutenus par leur ligne de milieu.

Pour profiter de ce type d’opportunité, surtout lors des attaques placées, la première relance (première passe vers l’avant) était très importante. Lorsqu’une passe verticale était trouvée entre les lignes, cela donnait assez d’avance au réceptionneur du ballon pour se retourner et déclencher l’attaque ou même la dernière passe avant la frappe au but.

En première mi-temps, les Moldaves ont souvent mis en retard des Luxembourgeois en déficit d’agressivité dans les contacts et dans leurs déplacements défensifs. Pour preuve, les visiteurs ont hérité de six corners en quarante-cinq minutes.

Petit à petit, les Luxembourgeois ont réglé ce problème bien aidé par la faiblesse technique de leurs adversaires. Dès la reprise de la seconde période, les récupérations de balles des hommes de Luc Holtz se sont faites plus hautes sur le terrain et la première relance vers l’avant prenait encore plus d’importance.

Gerson Rodrigues stoppé par Alexandru Antoniuc. Le joueur du Sheriff a brillé par intermittence.
Gerson Rodrigues stoppé par Alexandru Antoniuc. Le joueur du Sheriff a brillé par intermittence.
Photo: Ben Majerus

Bien utilisée, elle a permis aux Luxembourgeois d’arriver dans la surface adverse en maximum trois passes comme sur les buts de Thill et Martins. Face à une équipe aussi peu structurée que la Moldavie, la vitesse d’exécution et surtout la justesse technique étaient les seules solutions. On a pu constater que le jeu long vers l’avant pénalisait les joueurs locaux à cause de leur manque d’agressivité sur les duels aériens et les deuxièmes ballons.

Lorsqu’on vise la première place, seule la victoire compte et notamment lors de son entrée dans la compétition. Ce succès a mis du temps à se dessiner à cause d’une première mi-temps marquée par un manque d’agressivité des Luxembourgeois, une attitude qui aurait pu leur coûter cher.

Lors des quarante-cinq premières minutes, les Luxembourgeois ont réussi à mettre en confiance les Moldaves sur leur point faible: la technique. Face à ce type d’adversaire, et encore plus à domicile, cela peut coûter cher.

Les tops

  • La charnière centrale Malget-Chanot (Luxembourg): si le score est fleuve, il est important de préciser que ce duo a sauvé la mise aux leurs en ouvrant le score et en étant décisifs défensivement.
  • Dick Carlson (Luxembourg): mieux défensivement au fil du match, cela lui a permis une grosse activité offensive sur son côté. Une vitesse bienvenue face à ce type d’adversaire.
  • Le sélectionneur Alexandru Spiridon (Moldavie): il n'a pas pêté un cable et surtout il est resté jusqu’au bout du match

Les flops

  • Oleg Reabciuk (Moldavie):  le FC Porto forme pourtant de merveilleux joueurs. Des rentrées en touche à ne pas montrer aux écoles de football.
  • Les coéquipiers de Reabciuk (Moldavie): mis en confiance par le Luxembourg, leur 1re mi-temps a dû les surprendre eux-mêmes. Puis, ils sont redevenus une équipe du «dimanche matin»
  • Gerson Rodrigues et Dave Turpel (Luxembourg): peu performants dans le pressing que leurs coéquipiers d’attaque, ils ont semblé perdus offensivement. Frustrant d’abord pour eux.

Sur le même sujet

La joyeuse entrée du Luxembourg en Ligue des Nations
Le Luxembourg n'a pas manqué son entrée dans la Ligue des Nations. La sélection de Luc Holtz a dominé la Moldavie 4-0 grâce à des buts de Kevin Malget, Olivier Thill, Danel Sinani et Christopher Martins. Les Roude Léiwen devront faire bonifier ces trois premiers points à Saint-Marin mardi.
Kevin Malget a montré la voie du succès à ses partenaires en ouvrant le score à la 34e minute.
Football / Euro U17: Troisième défaite pour les Lionceaux
Dernière étape du Tour qualificatif pour les jeunes Lionceaux ce jeudi face à la Lituanie à Mensdorf. Privés de Vincent Thill, suspendu après deux avertissements en deux matchs, les Luxembourgeois récoltent leur troisième défaite en trois matchs après ce revers 2-0.
Yan Bouché et les jeunes Luxembourgeois n'ont pas pu sauver l'honneur dans ce mini tournoi